Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

Estimer

Sécurité / Ceinture de sécurité obligatoire : 30 ans déjà

Cela fait déjà 30 ans que le port de la ceinture de sécurité à l'arrière est obligatoire en Belgique. Un geste qui réduirait de moitié les risques de blessures graves ou de décès en cas d’accident.

Sommaire :

L’Agence Wallonne de Sécurité Routière (AWSR) nous rappelle combien porter sa ceinture de sécurité en voiture est important et peut contribuer à sauver des vies. Un port rendu obligatoire pour tous les passagers il y a 30 ans déjà. Mais la ceinture est-elle efficace et pourquoi ?

À l’avant puis à l’arrière

Initialement, le port de la ceinture de sécurité était laissé au libre choix des occupants de véhicules qui en étaient équipés. Ce n’est qu’en 1975 qu’il fut imposé pour les passagers à l’avant du véhicule. Il fallut ensuite attendre jusqu’en 1991 pour qu’il devienne obligatoire à l’arrière également. Dès lors, tous les passagers à bord d’une voiture circulant sur la voie publique devait attacher sa ceinture de sécurité. Un geste qui mit un bon moment avant de devenir « naturel » pour la majorité des gens. Pourtant, aujourd’hui encore il existe – comme pour toute règle imposée – des réfractaires. À raison ?

>>> Lisez aussi – Mortalité routière : baisse des accidents de 20 % en 2020

Un clic pour la vie

Si d’aucuns argueront qu’il existe des situations dans lesquelles la ceinture de sécurité peut aggraver des blessures ou provoquer le décès de la personne qui la boucle en voiture, ces cas restent très largement minoritaires en comparaison des innombrables vies sauvées par cet accessoire presqu’anodin. Un élément de sécurité introduit pour la première fois sur une voiture en série le jeudi 13 août 1959 par Volvo, pionnier en matière de sécurité automobile.

Ceinture de sécurité obligatoire depuis 30 ans

En effet, la ceinture n’est certes pas une garantie absolue de survie, mais elle permet d’éviter des blessures graves ou la mort dans 50 % des accidents de la route. Autant dire que la contrainte – fortement minimisée avec les années avec les progrès au niveau des prétensionneurs etc. – en matière de confort vaut largement la chandelle sur le plan de la sécurité.

Un clic pour la vie adopté par plus de 95 % des personnes montant à l’avant d’une voiture et 90 % des passagers à l’arrière. Bien entendu, le rôle d’influenceur du conducteur est essentiel puisque dans 95 % des cas, si la personne au volant boucle sa ceinture, les passagers qui l’accompagnent en feront de même naturellement.

>>> Lisez aussi – Le Volvo XC90 électrique disposera d’un lidar de série

De 80 kg à 1 tonne

Pour mieux comprendre l’utilité de la ceinture, il suffit de comprendre qu’en cas de choc à 50 km/h une personne de 80 kg pèsera alors 1 tonne – 1000 kg – et la seule force de ses bras ou de ses jambes ne suffiront pas à la retenir d’une projection le plus souvent létale qui correspond à une chute de 3 étages. C’est là qu’intervient la ceinture de sécurité à 3 points. Avec une capacité de retenue d’une charge allant de 2 à 2,5 tonnes, elle permet de retenir le corps tout en minimisant les effets du choc.

Travail d’équipe

Cependant, la ceinture de sécurité révèle toute son utilité lorsqu’elle est combinée à d’autres dispositifs de protection qui sont bien plus efficace lorsque le corps reste maintenu contre le siège ou est freiné dans ses mouvements. Nous parlons ici des airbags, des systèmes anti-coup du lapin intégrés aux appuie-têtes principalement.

Toutefois, rappelons que le nombre de décès suite à un accident de la route reste élevé – quand bien même a-t-il fortement baissé en 30 ans – et constitue toujours une statistique à éliminer. Donc, boucler sa ceinture c’est bien, mais pas suffisant ! La première protection reste le respect du code de la route et l’attention du conducteur !

Un oubli qui peut coûter cher

L’obligation du port de la ceinture implique forcément que l’on est passible d’une amende si on ne la boucle pas. En cas d’infraction à cette règle, vous vous exposez à une amende de 116 € - infraction du 2ème degré – en perception immédiate. Et donc plus grave encore, oublier de mettre votre ceinture peut vous coûter la vie… et ça, ça n’a pas de prix !

 

 

Web Editor

NEWSLETTER

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.