Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

YOUNGTIMERS RALLY ? Les pré-inscriptions sont toujours ouvertes !  Let’s do it !

YOUNGTIMERS RALLY ? Les pré-inscriptions sont toujours ouvertes ! Let’s do it !

S'inscrire

Sécurité / Campagne BOB : Les Belges continuent à boire et conduire

À l'approche des vacances de fin d’année, une nouvelle campagne BOB est lancée. Une récurrence car, apparemment, les Belges ne comprennent toujours pas que boire ou conduire, il faut choisir.

Sommaire :

Le conducteur belge a manifestement un problème récurrent si l’on en croit une étude menée par la Fondation Vinci qui a examiné les comportements des conducteurs européens et leur rapport avec l'alcool. Selon l'étude, 24% des sondés avouent ne rien dire s’ils constatent que quelqu’un repart en état d’ébriété, soit le plus mauvaise score de tous les pays de l’Union. En outre, il apparaît que le Belge conduit deux fois plus souvent avec un pourcentage d'alcool supérieur à la limite légale que les ressortissants Européens (23% contre 10% en moyenne). Enfin, 8% des Belges ont déjà eu un accident imputable à une consommation excessive d'alcool. Là encore, c’est deux fois plus que les Britanniques!

BOB = 0

Ce comportement du conducteur belge à l’égard de la conduite en état d’ivresse se traduit par des chiffres inquiétants :

  • En 2017, 4.210 accidents ayant entraîné la mort ou des blessures ont été causés par un conducteur sous l'influence de l'alcool. Soit un accident toutes les deux heures.
  • Les nuits de week-end, un conducteur ivre est impliqué dans 43% des accidents ou des décès. Un chiffre qui reste élevé la semaine : 32%.
  • La Wallonie (13% des accidents) est encore en plus mauvaise posture que Bruxelles et la Flandre (respectivement 8 et 7%).
  • Selon l'Institut Vias, le pourcentage moyen d'alcool chez les conducteurs impliqués dans un accident mortel ou par blessure équivaut à 1,7°/l de sang, soit 3 fois plus que la limite légale.
  • Plus étonnant encore: ce taux d’alcool de 1,7°/l se retrouve indifféremment selon la période examinée (jour ou nuit)
  • Autre remarque: la plupart des accidents impliqués par l’alcool surviennent pendant les nuits de week-end, mais aussi le mercredi entre 17h et 21h ainsi que le jeudi entre 17h et 3h.

Il est dès lors évident que les campagnes BOB restent absolument nécessaires et que, ces dernières années, les messages de ces campagnes se font de plus en plus explicites. Incontestablement : entre boire ou conduire, il faut choisir. Cette année, la campagne met au défi les intéressés avec le slogan « BOB = zéro ! » Espérons que le message soit entendu…

Rédigé par le

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.