Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

MY GREEN CAR

Tout sur les voitures "vertes" dans MY GREEN CAR

DECOUVRIR

Sécurité / Les aides actives à la conduite : peu appréciées

Une étude de J.D. Power montre que certaines aides à la conduite ne sont guère appréciées. La plus détestée ? Le maintien de voie, débranchée systématiquement par 61 % des conducteurs.

Sommaire :

Régulateur de vitesse adaptatif gardant une (longue) distance de sécurité, vitesse d’office calée sur la limitation (parfois incorrectement) ou maintien de voie qui tourne le volant (parfois brutalement) : ces aides à la conduite sont devenues omniprésentes. Elles sont destinées à réduire les risques d’accident, notamment par distraction. Cependant, peu d’automobilistes ayant acquis une voiture récente aux États-Unis en semblent convaincus selon une étude de J.D. Power. Elles sont souvent jugées « frustrantes » ou « dérangeantes » surtout lorsque le constructeur a réglé le système pour être très intrusif dans la conduite et qu’il s’active par défaut au démarrage.

Position OFF

L’aide à la conduite la plus « détestée », c’est le maintien de voie qui influence la direction en agissant directement sur le volant (et non par une alerte). 61 % des conducteurs, en moyenne, désactivent ce système perçu comme brutal. Ils sont même 23 % à le trouver dangereux. En réalité, la perception de gêne et l’agacement, voire le sentiment de harcèlement, dépendent beaucoup du modèle. Pour certaines voitures, le rejet du maintien de voie est de 50 % contre 90 % pour d’autres !

Pas besoin de prof

Les conducteurs n’aiment donc pas les aides mal intégrées, agissant à la hussarde. Ils veulent certes des aides pour leur éviter un accident, mais pas une technologie qui les rappelle à l’ordre en permanence. D’autant que le logiciel est parfois trop prudent ou carrément maladroit. Il n’est pas rare qu’une alerte s’active alors qu’il n’y a pas de danger ou que le conducteur maîtrise parfaitement la trajectoire, etc. En fait : « personne ne veut qu’on lui dise en permanence quoi faire », explique J.D. Power.

Les bonnes et les mauvaises

Une voiture est sortie du lot : la Kia Stinger. Parmi les 38 modèles du marché américain de l’étude, c’est celle pour laquelle les propriétaires apprécient le plus ses aides à la conduite. D’autres voitures se classent dans les moins harceleuses : Chevrolet Blazzer, Ford Expedition, Hyundai Kona, Porsche Cayenne et Toyota C-HR. Parmi les mauvais élèves, on trouve, en vrac, l’Audi Q8, la BMW Série 5, la Chevrolet Silverado, la Hyundai Accent, la Hyundai Santa Fe, le RAM 1500 et la Volkswagen Jetta.

Le sondage a été effectué auprès des propriétaires de 38 modèles aux USA durant les 9 premiers jours de possession de leur achat.

Rédigé par le

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.