Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Quel modèle mérite de recevoir le prix de la meilleure voiture 2021 ?

Quel modèle mérite de recevoir le prix de la meilleure voiture 2021 ?

Voter

Rétro / Vintage - 2001 Opel Speedster, l'Opel Rock'n'Roll

Aujourd’hui encore, l’idée d’une barquette à moteur central entièrement dédiée au plaisir de conduire et qui partage la gamme classique Opel paraît de la science-fiction. Et pourtant, la Speedster n’est pas une légende urbaine…

Sommaire :

Les Opel, à la fin des années 1990, ont perdu leur lustre des décennies passées. Plus de Manta pour s’illustrer en rallye, plus de GT pour faire rêver les jeunes… Même le brillant coupé Calibra n’est plus de la partie. L’Opel de cette époque est souvent symbolisée par la Vectra, excellente routière mais fade et sans réelle image. Elle était la coqueluche des voitures de société d’alors. Ça situe le niveau de sex appeal

Dans une volonté sortie de nulle part d’y échapper, les Allemands se penchent soudainement du côté de leur ancien partenaire, Lotus. Apparue en 1996, l’Elise est une véritable success story. Cette barquette à moteur central arrière représente alors le summum de la voiture-plaisir. Quoi de mieux donc pour renouer avec l’image jeune et sportive à laquelle Opel tente de se raccrocher ? Et ainsi proposer un porte-étendard digne du constructeur au passé glorieux…

>>> Retrouvez cet article dans son entièreté dans notre numéro 1741 du Moniteur Automobile

Opel Speedster 2001

Cousines au premier degré

Cependant, la Speedster est plus qu’une «banale» copie d’Elise. Dans un tour de force commercial qui profitera aux deux constructeurs, la Speedster – Vauxhall VX220 en conduite à droite – sera produite dans l’usine Lotus, à Hethel, en Angleterre, et sera basée sur la même plateforme. Ainsi, la marque chère à Colin Chapman rentabilisera sa chaîne d’assemblage et pourra développer conjointement la seconde génération de son Elise. Et Opel réduira les coûts de conception et de fabrication en petite série, bénéficiant des meilleurs ingénieurs possibles pour un tel ouvrage. Le meilleur des deux mondes, en somme, un véritable partenariat win-win

Et cette union sera de fait fructueuse. La ligne, déjà connue de tous avec le prototype de 1999, est considérée par certains comme la plus belle de la fratrie anglo-germanique. Pensez donc; elle reprend la charte graphique qui caractérisera les Opel de la décennie 2000, très angulaire et pure à la fois. La bouche béante et les projecteurs sous large globe en polycarbonate soulignent l’empattement légèrement allongé par rapport à sa sœur éloignée. Les flancs sont lisses, sans arête ou creux pour jouer les trouble-fête, et soulignés par la large mais nécessaire prise d’air latérale. La poupe est caractérisée par le double échappement central vertical, digne des concept-cars et hypercars. Les doubles feux ronds Lotus sont certes abandonnés, mais ils cèdent la place à des blocs optiques, toujours sous glace transparente, reprenant la mode en cours des feux « style Lexus » durant ce début de nouveau millénaire.

L’intérieur, paré de cuir et d’aluminium, est extrêmement épuré, héritage Lotus oblige. Bien que l’habitacle soit réduit à sa plus simple expression, le volant s’autorise l’adoption de l’airbag. Rigolez, mais la Lotus est plus spartiate encore. Rappelez-vous de la philosophie de Sir Chapman…

Cœur teuton

Ici, évidemment, pas de groupe Rover. De 2001 à 2003, la Speedster bénéficie d’un moteur spécifique. Il s’agit du bloc «tout alu» à essence 2.2 16v Ecotec de 147ch et 203 Nm. Couplé à une boîte 5 vitesses manuelle, il propulse ce roadster d’à peine 870 kg à 217 km/h. Le 0 à 100 est abattu en 6,5 secondes. Indéniablement efficace, mais directement issu de routières placides, on reproche à ce 4-cylindres avare en sensations, d’être trop linéaire. Ce qui nuit au plaisir même d’une voiture de sport de cet acabit.

Opel corrigera le tir avec l’adoption du bloc Z20LET déjà vu dans les Astra Coupé Turbo et OPC… Ce 2 litres turbocompressé sort cette fois 200 ch. Plus lourd certes, ce bloc en fonte donne néanmoins des ailes au châssis Lotus ! Cette fois, les 930 kilos sont emmenés à 250 km/h et abattent le 0 à 100 km/h en 5,2 secondes.

Opel Speedster 2001

Agilité british

Avec ce 4-cylindres turbo, c’est le jour et la nuit. Surtout quand on exploite le potentiel de ce châssis Lotus en aluminium ! L’empattement de ce dernier a été sensiblement allongé sur la Speedster pour la rendre sensiblement plus confortable (tout est relatif) que l’Elise. Mais cela n’en fait pas une alternative au rabais, loin de là ! Les ingénieurs la camperont sur des jantes de 17 pouces, plus larges à l’arrière. Le freinage sera assuré par des disques ventilés de Vectra qui seront plus qu’efficaces compte tenu du poids de la bête…

L’ensemble assure de fait une grande stabilité à haute vitesse. La direction est très directe et non-assistée. Le toucher de route sur sol sinueux n’en est que plus sensationnel. L’ensemble permet à la Speedster d’être une arme redoutable, aussi à l’aise sur circuit que sur route. Mais ne vous y méprenez pas, la Speedster aime aussi la glisse…

Bien que seuls 7.189 exemplaires seront vendus de 2001 à 2005, la Speedster n’est pas l’échec que l’on croit. Elle a redonné des couleurs au constructeur allemand pour quelques années. Elle a renouvelé le design et l’image de la marque au Blitz. Rappelez-vous des quelques rafraîchissantes nouveautés qui ont suivi la Speedster: Astra GTC, Tigra TwinTop… Elle donnera des ailes au constructeur qui apportera une version sportive OPC à tout ce qui roule dans sa gamme. La Speedster – pardon VX220 – dans sa version Turbo notamment, a permis aussi à un des plus célèbres anti-Vauxhall, Jeremy Clarkson, de redonner foi en la marque. On retrouvera même des Speedster dans des jeux vidéos... Vous auriez imaginé une Opel dans Need For Speed, vous ?

Le châssis adapté de la Speedster engendrera un rejeton dans la gamme Lotus avec en 2006 la sortie de l’Europa S. Un coupé luxueux à toit rigide qui reprendra aussi la mécanique de la Speedster Turbo. Peut-être pas la plus mémorable des Lotus, mais pas mal pour une Opel…

Opel Speedster 2001

La cote des  Speedster est actuellement sur une courbe ascendante… On en trouve à partir de 12.000 € et les prix peuvent grimper très vite selon l’état et la version. Pour ce prix, vous avez une barquette fiable reprenant de nombreux éléments mécaniques de la gamme Opel classique. Un must drive en somme ! Qu’attendez-vous ? Prenez garde cependant : vu le peu d’exemplaires produits, la Speedster est un oiseau rare. Mais vous arrivez aisément à les débusquer dans leur terrain de prédilection : les sorties circuit et les lacets interminables.

 

NEWSLETTER

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.