Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

Estimer

Rétro / Vintage - 1999 Honda S2000, déjà un classique

La Honda S2000 a fêté ses 20 ans en 2019 et le constat est unanime : tout le monde l’aime. Quelle est la recette de cette voiture-passion, vue par certains comme la dernière des Honda dont les moteurs s’envolaient dans les tours à n’en plus finir ?

Sommaire :

En cette veille des années 2000, la réputation de grand motoriste qui colle à la peau de Honda, notamment avec son système VTEC, est bien connue. La marque n’avait-elle pas déjà mis les petits plats dans les grands en présentant en 1989 la NSX, celle qu’on appellera la « Ferrari japonaise ». On peut aussi remercier Honda pour sa griffe « Type R » signant leurs modèles les plus affûtés : Civic, Integra , Accord… Et même NSX ! Pour le jubilé d’un tel sorcier, il fallait mettre les petits plats dans les grands, ne pas se contenter d’un banal communiqué de presse mais plutôt présenter une véritable « tribute car », un porte-étendard fun et sportif, qui se démarquerait des productions trop « routières » d’alors, telles les MX-5, Z3, etc. L’idée est alors de jouer à fond la carte de la « voiture à conduire ». C’est ainsi qu’en 1999 sera présentée la S2000, dérivée du concept SSM dévoilé au salon de Tokyo 1995.

Honda SSM Concept 1998

Le pilote est roi

Ce roadster aux lignes acérées reprend ce qui a été introduit avec le concept SSM : un avant très bas, des lignes tendues, une ouverture béante dans le pare-chocs, des phares sous glace, des arches de roue galbées… La ligne se veut très dynamique, fluide et élancée. Les plus anciens se remémoreront la S800, apparue chez nous en 1966. La coïncidence est plus que voulue, cette première Honda sortie en Europe étant l’un des modèles les plus cultes de la marque et aujourd’hui encore l’un des plus recherchés. À l’arrière, les feux sont dans le ton de l’époque, composés de projecteurs sous un pan de polycarbonate. Le design, aujourd’hui âgé de 20 ans, n’a pas pris une ride.

L’intérieur est volontairement épuré (pas en commodités !) mais cossu. Pas de rangement à l’horizon, la moindre distraction étant jugée futile. La finition est celle à laquelle Honda nous habitue depuis des années déjà. Solide et sérieuse. Dans ce véritable roadster deux places, on s’installe dans de confortables baquets garnis de cuir. Toutes les commandes sont dirigées vers le conducteur et font preuve d’une ergonomie sans faille. Aussi bien les commandes de la radio, à gauche du volant, que la clim ! Si le passager désire avoir le luxe de s’occuper de la musique, il faudra pousser le volet occultant l’autoradio. Pour le reste, c’est le pilote qui s’occupe de tout. L’instrumentation est digitale et inspirée des motos, autre savoir-faire du Japonais. Pour amplifier cet aspect inspiré de la compétition et de l’aviation, la cinématique de démarrage s’exécute via un gros bouton rouge « Start Engine »…

Honda S2000 1999

Un moteur légendaire

Une fois le bouton pressé, le feulement du 4-cylindres se montre très discret. Sous le capot, on trouve un moteur unique durant toute la carrière du modèle. On ne présente plus ce 2 litres multisoupapes connu sous la dénomination « F20C ». Évidemment équipé du système de calage variable d’admission VTEC si cher à la marque. Pour ceux qui l’ignorent encore, il s’agit d’un des quatre cylindres atmosphériques les plus connus aujourd’hui, et pour cause : sa puissance spécifique est de 120 ch/litre. Ce qui fait du F20C, jusqu’à l’apparition de la Ferrari 458 Italia en 2010, le titulaire du record du monde de puissance spécifique pour les moteurs atmosphériques de production.

Avec 240 ch à 8.300 tr/min et une zone rouge à 9.000 tr/min (!), il élève la voix sans jamais faiblir, sans jamais s’égosiller ! Ce bloc, installé en position centrale longitudinale avant, est couplé à une boîte 6 vitesses permettant les 240 km/h. Et que dire de l’accélération ? Le 0 à 100 km/h est abattu en 6,5 secondes. Soit 2 dixièmes de moins qu’une Porsche Boxster 2.5! Alors, certes, la S2000 est creuse, très creuse à bas régime… Mais une fois que vous chatouillez les 6.000 tours magiques, le monstre se réveille ! Comme un moteur de moto, en somme !

En cours de carrière, et seulement pour le marché américain, sortira une évolution «F22C1» dont la cylindrée aura été revue à 2.2 pour une puissance similaire. Plus souple, avec un régime maximal ne dépassant pas les 8.000 tr/min. En Europe, on n’aura (heureusement ?) pas droit à cette S2000 «aseptisée», si on ose dire…

Honda S2000 1999

Parfaite jusqu’au bout

Il n’y a pas que sous le capot que la S2000 se démarque. La S2000 est une véritable propulsion à moteur quasi central avant. Cette architecture a été abandonnée par la marque depuis très longtemps et pourtant tout a été fait ici dans les règles de l’art que supposent des prédispositions sportives. La structure en acier bénéficie d’un large et profond tunnel central et de longerons disposés en X. La rigidité de la coque est, de fait, exceptionnelle. Pour des raisons économiques, la S2000 n’héritera pas des panneaux de carrosserie en aluminium du concept SSM mais se contentera d’acier. Cela n’empêche pas une très bonne répartition des masses.

La S2000 dispose aussi d’un différentiel autobloquant Torsen. Un bonheur interminable dans les lacets. L’ensemble demandera peut-être un certain talent de la part du pilote sur route glissante, surtout sur la phase 1 d’avant 2004. Le face-lift a été accompagné de réglages la rendant plus conciliante pour les conducteurs moins talentueux ou expérimentés. Reste à voir ce que vous attendez de votre S2000…

Mine de rien, la S2000 a connu une longue carrière de dix ans, pendant laquelle il s’en est écoulé quelque 110.000 exemplaires. Telle la Toyota Supra, la Nissan Skyline, la Mazda RX-7, ou encore… la Honda NSX, la S2000 mérite totalement sa place au panthéon des sportives nippones de légende ! Rare en Europe (20.000 exemplaires y seront vendus), mais loin d’être introuvable, vous pourrez accéder à cette légende dès 15.000-16.000 € pour des exemplaires « d’origine », entretenus et irréprochables.

Il y a évidemment à boire et à manger, la S2000 étant reconnue et plébiscitée dans le monde du tuning des années 2000, des exemplaires « tunés » se dégottent pour moins cher. À vous de voir si vous préférez un modèle en condition « Pebble Beach » ou bien un katana affûté pour les « trackdays ». Des exemplaires « RHD », conduite à droite, se trouvent déjà autour des 10.000 €, voire moins, selon l’état. Les kilométrages sont parfois élevés, témoins de la fiabilité remarquable des moteurs Honda… La S2000 est donc une valeur sûre et montante, qui n’a jamais réellement connu de véritable creux dans la vague. Un achat coup de cœur « plaisir » qui change des Z4… Et qui ne vous laissera pas tomber ! La passion ne fait pas toujours fi de la raison…

 

NEWSLETTER

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.