Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Private Lease: offre exclusive du Moniteur Automobile (6 mois de carburant gratuit*)

Private Lease: offre exclusive du Moniteur Automobile (6 mois de carburant gratuit*)

Découvrir

Rétro / Renault Spider : c’était il y a 25 ans

En 1995, Renault est sortie de sa zone de confort avec un engin hors normes : le Spider. Construit à la main, il a été lancé dans la foulée des victoires en F1 avec le team Williams-Renault.

Sommaire :

Quand Renault joue à Lotus, cela donne le Spider. Cette voiture sans toit, et même sans pare-brise parfois, est apparue tel un OVNI sur le marché en 1995. La marque au losange avait déjà imaginé un tel roadster en 1990, avec le concept Laguna (véhicule bleu dans les images). Il disposait d’un 4-cylindres en position centrale, avec la référence à Renault Sport et à la F1 en référence au team Williams-Renault. L’atelier Alpine de Dieppe reprend le projet avec, en 1994, le prototype de la Spider qui sera commercialisée dès l’année suivante ! Un sacré pari. Il a en tout cas eu le mérite d’offrir à Renault l’occasion de sortir des sentiers battus… Et de créer un objet de collection recherché de nos jours.

Renault Spider 1995

Confidentielle

Ce roadster radical, à empattement court (2,34 m) est vraiment « dépouillé ». Il sera proposé en 2 versions : avec saute-vent ou avec pare-brise. Cette dernière solution ajoute 35 kg à ce véhicule à structure en aluminium pesant 930 kg avec le saute-vent. Mais si le pare-brise est plus « pratique » pour un usage routier, être à bord du Spider reste une aventure. Et au volant, c’est du pilotage. Le moteur central est un 2 litres 16 soupapes F7R de 150 ch, issu des Clio Williams et Mégane Coupé 16V. Il n’y a pas d’ABS. Et pas de chauffage non plus. Il y a bien un peu de chaleur provenant du radiateur d’eau placé dans le compartiment moteur, derrière les sièges. Y compris en pleine canicule… Au final, l’usine de Dieppe assemblera, à la main, 1726 exemplaires entre 1995 et 1999, dont 80 pour le Spider Trophy, un championnat européen sur circuits.

PRIVATE LEASE

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.