Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

Estimer

Rétro / Lamborghini Jarama, 50 ans déjà

Présentée lors du Salon de l’automobile de Genève en 1970, la Lamborghini Jarama GT son demi-siècle d’existence du haut de son dessin intemporel signé Gandini.

Sommaire :

Réputée pour son élevage de taureaux, animal totem de Lamborghini, et située au nord de Madrid, Jarama a donc donné son nom à cette GT 2+2, fille des 400 GT et Islero. Si elle conserve leur architecture mécanique, elle s’en distingue par son dessin, œuvre de Marcello Gandini qui officiait pour la Carrozzeria Bertone. Avec ses lignes tendues, ses angles saillants et son V12 atmosphérique, elle ne laisse toujours personne indifférent, et ne semble pas subir l’emprise du temps.

Désormais nantie de 50 ans d’histoire, la Jarama GT porte avec elle sa modernité d’alors avec déjà quatre disques de freins dont les antérieurs ventilés, des voies élargies par rapport au modèle précédent, de 10 cm, et des jantes Campagnolo - en magnésium – au diamètre de 15 pouces énorme pour l’époque. Ce nouvel écrin abritait une évolution du V12 Lamborghini, alimenté par 6 carburateurs Weber 40 DCOE à double corps tandis que la distribution était assurée par 4 arbres à cames en têtes. De quoi extraire 350 ch de ses 4 l de cylindrée et pointer à la vitesse exceptionnelle en ces temps-là de 260 km/h.

En bonne Grand Tourisme qui se respecte, la Jarama GT habillait son habitacle de cuir, offrait la climatisation, des sièges confortables pour les longues escapades et un coffre au volume généreux. Suffisant pour emmener avec soi plus que le strict nécessaire. Des caractéristiques presque familiales bien dissimulées sous une carrosserie produite par la Carrozzeria Bertone à Turin (Italie). Notons que les modèles de présérie étaient assemblés chez Marazzi (Varese, Italie) qui collaborera avec Bertone pour la fabrication des 1000 derniers exemplaires de la Jarama, en 1972. Les pièces seront produites chez Bertone et assemblées chez Marazzi.

1972 qui verra l’apparition de la version S de la Jarama GT, au Salon de l’automobile de Genève toujours, qui se caractérisait par une puissance portée à 365 ch et se distinguait par une prise d’air sur le capot et des ouïes d’extraction derrière les roues avant. L’habitacle était lui aussi revu avec une planche de bord redessinée et des sièges avant creusés pour libérer davantage d’espace pour les passagers arrière. Moins de raffinement par contre pour les jantes, qui perdaient leur écrou central et présentaient un dessin moins complexe.

Modèle iconique de la marque, la Jarama est surtout le dernier modèle à moteur avant de Lamborghini depuis un demi-siècle, s’il on excepte le délirant tout-terrain LM 002 et l'actuel SUV Urus. 328 Jarama seront produites, 176 GT de 1970 à 1973 et 152 GTS de 1972 à 1976. Le modèle présenté sur les photos est une GTS.

 

Web Editor

NEWSLETTER

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.