Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Marché / La bonne affaire de la semaine : Carver One (2007-2009)

Rédigé par Steven Appelmans le

Chaque mardi, le Moniteur Automobile part à la recherche de la bonne affaire de la semaine. Des voitures ayant une histoire particulière aux berlines ayant une histoire, elles ont toutes leur chance. Aujourd'hui : la Carver One (2007-2009).

Sommaire :

Au début des années 1990, Ton van den Brink a pensé que le problème des embouteillages pourrait être partiellement résolu si nous conduisions tous un peu plus petit. Sa solution : la Carver One, un scooter couvert à trois roues. Ce scooter n'est pas exactement le plus bel objet du monde, même si le Néerlandais - Ton a été rejoint entre-temps par son fils Chris et son partenaire Harry Kroonen - lui a fourni quelque chose de révolutionnaire : le DVC ou Dynamic Vehicle Control.

Un mécanisme d'inclinaison qui fait automatiquement se pencher la Carver One dans un virage sans la faire basculer. Outre un certain nombre de bonus pratiques, cela rend également la One particulièrement divertissante, ce qui explique l'enthousiasme de la presse au début de l'année 2000. Pourtant, la plupart des autres mortels ont dû attendre 2007 avant de pouvoir constater par eux-mêmes à quel point le comportement de ce trois-roues était vraiment progressif. Cependant, la production s'est arrêtée brusquement en 2009 lorsque Toyota a décidé unilatéralement de ne plus fournir de moteurs Daihatsu.

Sans cœur battant, la Carver One était condamnée à mourir, si bien que le constructeur fut contraint de jeter le gant peu après et avec seulement 200 unités produites au compteur.

À quoi devez-vous faire attention ?

Honnêtement, nous l'ignorons. Comme ils n'ont pratiquement pas été vendus, peu de choses ont été documentées. Ici et là, nous avons lu que la qualité de fabrication de la Carver One laissait beaucoup à désirer, bien que nous aurions pu le prévoir, étant donné la production à petite échelle. Nous nous risquons donc à penser que s'il y a des problèmes, ils ne seront probablement pas liés au moteur. Le moteur 4 cylindres suralimenté de 65 ch pour 659 cm3 situé entre les roues arrière est conforme à la tradition japonaise. Infaillible, en d'autres termes.

 

Combien cela peut-il coûter ?

Le prix de vente de la Carver One oscillait autour de 50.000 € à l'époque et vous ne devriez pas vous attendre à beaucoup moins en 2020 si vous voulez en avoir une dans votre allée. Une conséquence logique du fait que l'offre est beaucoup plus faible que la demande. La question n'est donc pas tant de savoir ce que vous devrez débourser pour vous en offrir une. Non, le véritable défi est d'en trouver une.

Existe-t-il des alternatives intéressantes ?

Le Vanderhall Carmel, qui par extension fait également entrer en scène le Morgan 3-Wheeler et le Polaris Slingshot. Ce qui nous amène à cette autre alternative. Tout aussi légendaire, mais moins rapide et surtout beaucoup moins sûre : la Reliant Robin.

 
Journaliste AutoGids/AutoWereld

Actus

Dernières actualités recommandées

Trouvez l'assurance qui vous convient.
  • Trouvez l'assurance qui vous convient.

  • Le Moniteur Automobile, en partenariat avec Hopala, vous aide à trouver l'assurance auto qui correspond le mieux à vos besoins.

  • Commencer la recherche

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.