Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Juridique / Redevance de stationnement : le surcoût des erreurs

Rédigé par Olivier Duquesne le

Un dossier du Vif l’Express pointe la difficulté pour les citoyens de contester les redevances de stationnement. Surtout quand un courrier – surprenant - d’huissier tombe dans la boîte aux lettres.

Sommaire :

Les redevances de stationnement ne sont pas des procès-verbaux et contraventions rédigés par la police (par exemple par un stationnement irrégulier). Les problèmes de parcmètre, d'horodateur et de zone bleue sont gérés par les communes ou leur sous-traitant (société de gestion du stationnement). Dès lors, la contestation ne suit pas le même processus que celui contre une amende d’infraction routière. Le citoyen semble bien démuni parfois face à l’administration ou à son représentant. D’autant que selon un dossier du Vif l’Express, il peut y avoir des couacs pour en arriver à une lettre d’huissier avec frais supplémentaires…

Erreurs

Ludivine Ponciau, la journaliste du Vif, relate notamment le cas d’une conductrice recevant une sommation d’huissier pour une redevance de stationnement impayée de 21 euros malgré le rappel. Or, elle est certaine de n’avoir eu ni l’invitation à payer sur son parebrise, ni de lettre de rappel. Le courrier de l’huissier est agrémenté des frais de l’étude (sommation et acquittement), si bien qu’elle doit s’acquitter d’un montant de 56,06 €. La plupart des conducteurs préfèrent payer, malgré le doute. Elle, par contre, n’a pas accepté et a porté plainte, notamment auprès de l’Autorité de protection des données (APD). La justice lui a donné finalement raison en condamnant la société de gestion du stationnement et l’étude d’huissier (laquelle a finalement été dédouanée en appel).

Pas un cas isolé

Le dossier du Vif l’Express évoque d’autres situations complexes où les fausses notes ne manquent pas. Les scan-cars, notamment, sont pointées du doigt par leur automatisation. Il y a aussi les libertés prises par les communes pour accéder aux données de la DIV. Et même les méthodes à la marge de l’une ou l’autre étude d’huissiers. Malheureusement, les conducteurs souhaitant contester font face à deux soucis majeurs : les honoraires d’avocat et les méandres de l’administration. Ce qui rend difficile – et coûteux – de contester une redevance de stationnement. Dont le montant reste souvent de maximum 25 €. Avant l’intervention d’un huissier, qui ajoutera ses frais et taxes. Mais cela reste toutefois des montants faibles par rapport aux frais nécessaires pour porter plainte en justice.

LIRE : le dossier du Vif l’Express  

Web Editor - Specialist Advice

Actus

Dernières actualités recommandées

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.