Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Que recherchez-vous ?

Juridique / Oldtimers : 5 menaces pour les ancêtres

La grogne s'installe chez les propriétaires flamands de voiture ancienne. L'augmentation annoncée de la taxe routière pour les anciens n'est pas la première mesure qui rend plus difficile la pratique de leur hobby. Nous en énumérons 5.

Sommaire :

L'annonce, il y a quelques semaines, de l'intention de la Flandre d'augmenter considérablement la taxe de circulation forfaitaire pour les voitures anciennes a déplu à de nombreux amateurs. Après tout, ce n'est pas la première mesure qui leur rend difficile la pratique de leur hobby. Ils doivent tenir compte de ces 5 éléments.

  • Taxe de circulation forfaitaire majorée de 38,63 € à 100 €

Il y a quelques semaines, le ministre flamand des finances et du budget, Matthias Diependaele (N-VA), a annoncé qu'il souhaitait augmenter la taxe de circulation fixe pour les véhicules anciens de 38,63 € à 100 €, dans le seul but de dégager des fonds supplémentaires pour le budget. Les propriétaires de véhicules anciens devront donc payer plus de 2,5 fois plus pour faire apposer une plaque d'immatriculation sur leur véhicule à quatre roues, qu'ils apprécient tant. M. Diependaele a fait valoir que 100 € reste un montant bien inférieur à celui que l'on obtiendrait si ces ancêtres étaient taxés en fonction de leurs émissions de CO2. C'est vrai, bien sûr, mais des groupes d'intérêt comme la BEHVA (Belgian Historic Vehicle Association) ou Red de Oldtimer (Save the Oldtimer) rétorquent que ces voitures anciennes ne sont utilisées que de manière limitée (± 1160 km/an selon la BEHVA) et qu'entre-temps, il existe plusieurs villes où ces voitures ne sont plus autorisées à circuler (sauf, dans certains cas, après paiement). En outre, les deux organisations s'attendent à ce que la mesure ne rapporte pas les sommes escomptées, car de nombreuses personnes retireront probablement leur plaque d'immatriculation, notamment sur les voitures qui attendent d'être réparées ou restaurées, par exemple.

  • Zones à faibles émissions

Des zones à faibles émissions ont été introduites dans plusieurs villes (actuellement Anvers, Gand et Bruxelles), où les voitures anciennes ne sont pas les bienvenues, sauf dans certains cas après paiement (à Bruxelles, une exception est faite pour les voitures anciennes enregistrées avec une plaque dite "numéro O"). Bien que l'effet de ces zones soit controversé, on peut s'attendre à ce que d'autres villes suivent.

>> Lisez aussi - Acheter un "oldtimer" ou un "ancêtre"

  • Carburant E10 inadapté

Depuis l'introduction de l'essence E10, les propriétaires de voitures classiques doivent également faire attention à la pompe qu'ils choisissent pour faire le plein. Ils doivent généralement prendre l'essence E5 (anciennement Euro 98), plus chère, car la teneur en éthanol de l'E10 endommage les conduites de carburant et le moteur des vieilles voitures.

>> Lisez aussi - Youngtimers : les règles et les taxes

  • Contrôle technique

Après en avoir été exemptés pendant des années une fois qu'ils étaient immatriculés, les véhicules anciens doivent à nouveau se soumettre à des contrôles périodiques depuis le 1er janvier 2019. D'une certaine manière, ce n'est pas injustifié, car ces voitures participent également à la circulation et il y aura toujours des défauts que même le plus consciencieux des propriétaires de voitures anciennes ne pourra pas remarquer.

  • Différences régionales

Bien sûr, la Belgique ne serait pas la Belgique s'il n'y avait pas de différences importantes entre les différentes régions. En raison des compétences régionales, certaines règles sont différentes selon que vous habitez en Flandre, à Bruxelles ou en Wallonie. L'augmentation prévue de la taxe de circulation fixe à 100 € n'est valable que dans la région flamande - les Bruxellois et les Wallons continueront à payer le montant beaucoup plus bas de 38,63 € (mais pour combien de temps encore ?). Ce n'est pas un désastre pour ceux qui possèdent une ou deux voitures anciennes, mais pour ceux qui ont une plus grande collection, le coût supplémentaire peut évidemment s'accumuler - certains diront peut-être que ces collectionneurs souffriront relativement moins, mais quand même... De même, si vous achetez une voiture de collection à quelqu'un d'une autre région, vous devez tenir compte des règles qui s'appliquent dans la région où vous vivez.


L'oldtimer est-il en train de devenir une espèce en voie de disparition ? Le succès de toutes sortes d'événements et de foires laisse penser que non, mais qu'en est-il de l'avenir ?

 

Journaliste AutoGids/AutoWereld

Instagram: @kvnkrsmnsonwheels

NEWSLETTER

Actus

Dernières actualités recommandées

Trouvez l'assurance qui vous convient.
  • Trouvez l'assurance qui vous convient.

  • Le Moniteur Automobile, en partenariat avec Hopala, vous aide à trouver l'assurance auto qui correspond le mieux à vos besoins.

  • Commencer la recherche

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.