Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Innovation / Hydrogène, une première en Belgique

Rédigé par Olivier Duquesne le

La première station service autoroutière fournissant de l'hydrogène en Europe a été inaugurée le 3 juin à Ruisbroek.

Sommaire :

Sur le Ring de Bruxelles, en direction de Paris, on peut apercevoir sur l'aire de service de Ruisbroek, peu après le virage de Forest, une installation inhabituelle. Il s'agit de la première station service hydrogène autoroutière en Europe. Après une station provisoire à Anderlecht, Total a construit cette infrastructure dans le cadre d'un partenariat avec BMW. En effet, le constructeur allemand a développé une Série 7 12 cylindres de limitée à 260 chevaux capable de rouler à l'essence et à l'hydrogène liquide. Plusieurs exemplaires de ce « prototype » ont été mis à la disposition de responsables politiques européens. Il était donc logique de leur permettre de faire leur plein d'hydrogène liquide dans les environs de la Capitale européenne.

253 degrés sous zéro

Sur le site, on remarque le réservoir aérien implanté verticalement. Dans celui-ci, l'hydrogène liquide est stocké à - 253 °C. Le plein se fait manuellement, avec toutefois quelques particularités. Le bouchon de réservoir doit se trouver à un endroit très précis. Pour aider le conducteur de la voiture à se positionner correctement, deux butoirs sont fixés au sol. La trappe est à une hauteur standardisée. Il ne reste plus qu'à introduire sa carte de paiement dans le terminal, puis de prendre l'embout, de l'arrimer et d'attendre que le réservoir soit suffisamment rempli.

Essence ou H2

La BMW Série 7 H2 accueille, derrière la banquette arrière et dans le coffre, un réservoir d'une capacité de 8 kg d'hydrogène. Celui-ci joue un peu un rôle de thermos pour garder l'hydrogène liquide à la bonne température. L'autonomie en hydrogène est de 200 à 300 km en fonction du parcours. Compte tenu du réseau parcellaire, cette voiture roule aussi à l'essence. À bord, on ne perçoit qu'une petite différence au niveau du bruit, plus métallique, du moteur en mode H2. Il faut noter qu'au démarrage, le système d'injection utilisé pour l'hydrogène est nettoyé automatiquement.

Liquide pour la densité

La technologie hydrogène de Ruisbroek est le fruit du travail de Linde. Sa technique de ravitaillement est d'ailleurs utilisée dans la quasi-totalité des stations H2 dans le monde. Le site belge n'a pas encore d'hydrogène gazeux, notamment utilisé par les voitures à piles à combustibles. Celui-ci a d'abord été conçu pour les BMW Hydrogen 7, les seules à préférer le bloc thermique aux blocs électriques. Cette voiture ne rejette que de l'eau. Il faut toutefois compter un maximum de 5 g de CO2 rejeté dans l'air à cause de la lubrification du cylindre impliquant une combustion d'huile. Les avantages de l'hydrogène liquide (LH2) proviennent de sa densité d'énergie bien plus élevée que celle de l'hydrogène gazeux comprimé (CGH2) permettant d'économiser plus d'énergie lors du transport de l'hydrogène du site de production à la station-service. De plus, le volume de stockage nécessaire dans les stations-service est bien moins important.

Visions d'avenir

L'inauguration de la station s'est faite en présence de M. Raffaele Liberali du directoire général pour La Recherche de la Commission Européenne et de Patricia Ceysens, Ministre flamand de l'Economie, de l'Entreprise, des Sciences, de l'Innovation et du Commerce extérieur. La ministre a d'ailleurs effectué le premier plein symbolique de la station service hydrogène. Miguel del Marmol, CEO de Total Belgique, a précisé que ce projet « a pour objectif d'accumuler de l'expérience sur la production, le stockage, la distribution et l'utilisation de l'hydrogène ». Il s'agit bien sûr d'une vision à long terme. Il a d'ailleurs indiqué, en boutade, que « la rentabilité de ce site ne sera bien sûr pas extraordinaire ». Pour sa part, Philippe Dehennin, Président et CEO de BMW Group Belgium-Luxembourg a déclaré: « L'hydrogène peut être produit par diverses énergies primaires et offre une grande flexibilité en matière d'application. C'est aussi l'hydrogène produit au départ d'énergie renouvelable qui offre le plus grand potentiel de remplacement des carburants fossiles. » Ceci dit, il ne faudra pas s'attendre à voir débarquer des voitures à hydrogène dans son garage avant 10 ans !

Web Editor - Specialist Advice

Actus

Dernières actualités recommandées

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.