Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Industrie et économie / Quel avenir pour Alpine ?

L'Alpine A110 a été un succès lors de son lancement, mais les chiffres de vente ont chuté ces derniers temps. Y a-t-il encore un avenir pour la marque sportive du Groupe Renault, ou s'agit-il seulement d'une histoire sans lendemain ?

Sommaire :

Le lancement de l'Alpine A110 fin 2017 a été un succès : les carnets de commande se sont vite remplis et il a même été question d'augmenter la capacité de l'usine de Dieppe. Malheureusement, il s'est avéré que ce n'était qu'un court battage publicitaire : après avoir vendu près de 5 000 unités en 2019, le compteur de cette année dépasse à peine les 1 000. Pas assez pour utiliser pleinement l'usine. Il y a donc du travail à faire pour Luca de Meo, devenu PDG de Renault l'été dernier.

Unir nos forces

Cependant, ce dernier se veut optimiste quant à l'avenir d'Alpine. Renault compte actuellement trois départements sportifs au sein de l'entreprise, chacun actif dans son propre domaine : l'équipe de F1, RenaultSport qui travaille sur certains modèles de série et Alpine qui ne peut pas donner sa pleine mesure. Luca de Meo veut réunir les trois départements sportifs sous le nom d'Alpine, dont nous connaissons déjà la première étape : l'équipe de F1 deviendra Alpine F1 Team dès la saison prochaine et troquera le noir et le jaune "Renault" pour le bleu typique d'Alpine.

De plus, la A110 n'est pas encore morte, elle devrait recevoir une nouvelle variante ou une mise à jour chaque année pour rester au goût du jour. De Meo mentionne la stratégie de la Porsche 911 comme exemple, avec de nombreux dérivés et une proposition pour tout le monde. Même une version électrique serait envisageable, en fonction de la demande et de la possibilité de travailler avec un partenaire.

Mini-Ferrari

Enfin, Renault Sport pourrait également être rebadgé et renaître sous l'appellation Alpine, avec des modèles comme la Mégane R.S. qui arboreraient un badge Alpine dans le futur. C'était également la stratégie de Luca de Meo chez Seat, qui a abouti au lancement de Cupra. Le PDG italien n'hésite pas à qualifier cette nouvelle Alpine unifiée de "mini-Ferrari", avec à la fois des modèles de série et des modèles de compétition sous un même toit. L'objectif est de devenir rentable en 3 à 4 ans, compte tenu également des économies réalisées actuellement en Formule 1. Un plan ambitieux, mais la logique d'unir les trois branches distinctes est logique.

Twitter: @yeelenm / Instagram: @yeelenm

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.