Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Passer à une voiture plus écologique? Découvrez quel modèle est fait pour vous  >>

Passer à une voiture plus écologique? Découvrez quel modèle est fait pour vous >>

C'est parti

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Mazda 6 2.0 CDVi

Difficile, pour une berline familiale, d'envisager une carrière sereine en Europe sans l'appui d'une mécanique Diesel. Une donnée bien intégrée par Mazda, qui reconduit sa 6 avec un 2.0 CDVi de 140 ch. Essai de la version Hatchback.

Prix
NC
  • Avis Rédaction 14.88/20

Sommaire :

Alors que la plupart des constructeurs ont tranché, Mazda continue de proposer sa berline de segment D en 4 portes Sedan ou 5 portes Hatchback, en plus du break. Dans une industrie où les économies d'échelle sont légion, Mazda (intégré au groupe Ford) aurait pu reprendre une plateforme existante du groupe, en l'occurrence celle de la Mondeo. Il n'en est rien, la nouvelle 6 conserve son propre châssis, celui du modèle précédent. Revu et corrigé, il se distingue par son empattement allongé de 5 cm. Plus rigide (de 45% en flexion et 30% en torsion pour la Hatchback), il est constitué de profils d'acier plus résistants et moins nombreux. A en croire les ingénieurs, 4,3 kg auraient ainsi été gagnés rien que sur la plate-forme. Pour les trains roulants, elle conserve également la cinématique de sa devancière avec un train avant à triangles superposés et un multibras à l'arrière. Du côté mécanique, on retrouve pour l'heure, et en marge du 2.0 CDVi qui nous occupe aujourd'hui, trois moteurs à essence atmosphériques: un 1.8 de 115 ch avec boîte manuelle à 5 rapports, un 2.0 de 147 ch exclusivement associé sur notre marché à une boîte automatique à 5 rapports et un 2.5 de 170 ch avec boîte manuelle à 6 rapports.

Conduite : 144/200

Avec ses 140 ch, le 2.0 CDVi n'impressionne pas à première vue. Mais c'est compter sans le couple généreux: 330 Nm, qui procure une belle souplesse et une belle linéarité dans l'effort.Exempt de vibrations, ce moteur n'est par contre pas spécialement discret lorsqu'il monte en régime. Seule transmission disponible à l'heure actuelle: une boîte manuelle à 6 rapports. Son étagement ne souffre aucune critique, à condition de réserver l'utilisation du dernier rapport à l'autoroute. Précise, la direction à assistance électrique manque en revanche de retour d'information, ce qui nuit un peu à l'agrément.

Sécurité : 152/200

Identique à celui des autres 6, le système de freinage de la CDVi lui procure des ralentissements francs et appuyés. Rien à redire non plus sur la progressivité. Incisif et tranchant en virage, le train avant est rigoureux. Idem pour le train arrière, qui suit sans broncher et procure un comportement très sain. La 6 CDVi présente une motricité sans faille. En cas de besoin, elle peut tout de même compter sur le contrôle de traction, l'assistance au freinage d'urgence ou le contrôle électronique de stabilité, tous trois de série dès le premier niveau de finition. La 6 CDVi embarque 3 paires d'airbags, des appuie-tête avant actifs et un pédalier rétractable en cas de choc.

Confort : 152/200

Un peu sèche sur notre véhicule d'essai (monté sur des jantes de 18?, il faut le dire), la suspension ne nous est pas apparue comme un modèle de confort. La 6 CDVi se rattrape par une position de conduite exemplaire et une habitabilité étonnante. Un mot encore de l'ergonomie, améliorée par le système CF-Net, qui permet de commander le système audio, la climatisation, l'ordinateur de bord et la navigation depuis le volant; c'est très agréable et sécurisant à l'usage. Pour la quiétude dans l'habitacle, on aurait souhaité que la sonorité du moteur soit un peu mieux contenue.

Fonctionnalité : 148/200

Pas de souci concernant l'accessibilité, les portes s'ouvrent largement et la ligne de toit n'est pas trop gênante. Déjà très généreux en configuration classique, le coffre de la 6 Hatchback passe de 510 à 1.710 l en un tournemain grâce au système Karakuri. Pour l'accès, on a déjà vu mieux. Le seuil est relativement élevé et le bouclier un peu trop proéminent. Bonne nouvelle, cependant: l'imposant hayon dispose d'office d'une assistance électrique au verrouillage qui dispense d'avoir à le claquer. A l'intérieur, la finition est sérieuse et les matériaux d'un bel aspect. L'équipement de série est quant à lui fourni.

Budget : 148/200

Grâce à sa ligne aérodynamique particulièrement peaufinée, la 6 CDVi revendique une consommation avantageuse. Notre essai s'est soldé par un joli 7,3 l/100; pas mal du tout pour une berline de ce gabarit. D'autant plus qu'en se montrant un peu plus léger sur l'accélérateur, il est parfaitement possible de réduire la consommation de près de 1 l/100 km. En ce qui concerne la garantie, Mazda reste à 3 ans ou 100.000 km. C'est peu face à son concurrent Toyota, mais c'est tout de même mieux que la plupart des Européens. La 6 CDVi est en outre avantageusement positionnée en matière de prix/équipement.

Conclusion : 744/1000

Sans innover sur le plan mécanique, la Mazda 6 CDVi a tout de même suffisamment d'atouts dans son jeu pour faire mieux que de la figuration dans son segment de marché. Acommencer par un comportement routier et un agrément de conduite de premier ordre, complétés par une habitabilité remarquable et un volume de coffre à l'avenant. Performante tout en restant frugale, la 6 CDVi nous est apparue relativement douée sur tous les plans. Pour la touche finale, disons qu'elle est également très bien positionnée face à la concurrence par son rapport prix/équipement. Il ne nous en faut pas plus pour l'intégrer dans la catégorie des bonnes berlines routières à ne pas négliger dans le cadre d'un achat réfléchi.

L'essai complet est disponible dans votre Moniteur automobile 1417 du 16 avril 2008 et en téléchargement .pdf (voir ci-dessous).

  • Moteur performant et sobre
  • Agrément de conduite et équilibre
  • Confort de marche, habitabilité
  • Volume et modularité du coffre
  • Finition sérieuse
  • Fermeture du coffre assistée de série
  • Insonorisation perfectible
  • Confort de suspension (jantes 18?)
  • Direction peu informative
  • Seuil de coffre élevé
  • Politique d'équipement contraignante

Dans cet article : Mazda, Mazda Mazda6

Les concurrentes