Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

29 et 30 septembre 2018 - Découvrez et/ou essayez plus de 40 modèles SUV

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Opel Insignia Grand Sport GSi : Miss Good Grip

En réintroduisant le label GSi sur son modèle amiral, Opel renoue avec la grande tradition des versions gétéisantes non sans intéresser les bourgeois bohèmes, prêts à être les trendsetters de ce nouveau classicisme canaille…

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Le concept

L’Insignia GSi ne se substitue pas à l’ancienne OPC qui aura sa descendante sous le capot du nouveau modèle. Il faut savoir que les OPC resteront des modèles plus poussés dotés de moteurs exclusifs plus performants. La GSI se «contente» elle de reprendre tels quels les moteurs suralimentés à essence et Diesel les plus puissants de la gamme normale. Soit les 2 litres Turbo essence de 260 ch (400 Nm) et CDTI BiTurbo Blue-Injection de 210 ch (480 Nm) déjà disponibles – tant en berline Grand Sport qu’en breaks Sports Tourer et Country Tourer – dans les niveaux d’exécutions 3 (Dynamic) et 4 (Innovation).

Ce qui change

L’Insignia GSi serait donc le 5e et plus haut degré d’équipement, reconnaissable à sa carrosserie habillée GSi-Line et à ses jantes alu de 18” à 10 branches (des 20” bicolores à 5 branches sont proposées en options pour 1.000 €). Le travail effectué sur les GSi ne concernent donc ni ces 2 moteurs de pointe, ni la boîte automatique à 8 rapports (Aisin AW) qui va avec (hormis une gestion légèrement reparamétrée de cette dernière). Compte tenu du couple développé par ces 2 moteurs (400 et 480 Nm), la transmission permanente aux 4 roues est de rigueur. Celle-ci a la particularité de disposer d’un répartiteur à effet différentiel de couple GKN sur les roues arrière, soit ce que l’on trouve sur Ford Focus RS et Range Rover Evoque, avec un calibrage spécifique des disques répartiteurs arrière. Les étriers à 4 pistons des freins à disque avant viennent de chez Brembo.

Comment ça roule ?

L’Insignia GSi a aussi la particularité de disposer d’une nouvelle fonction « Competition » qui désactive l’antipatinage en plaçant l’ESP sur un mode plus permissif (sous l’effet d’une 2e pression prolongée sur le bouton ESP off) autorisant des angles de dérives plus importants. Les autres mises au point visent le châssis à amortisseurs pilotés FlexRide, reconfiguré en fermeté à partir d’une assiette abaissée de 10 mm. Dernier point : les jantes de 20”  optionnelles sont montées en Michelin Pilot Sport 4S, générateurs de grip quelques soient les conditions d’hygrométrie. La GSi peut donc compter sur un maintien de caisse et sur une motricité au-dessus du niveau d’une Insignia standard. Nous l’avons trouvée plus précise, plus joueuse sans cesser d’être confortable au possible ! Au bilan des bons points : l’insonorisation très haut de gamme (les voitures d’essai avaient du double-vitrage aux portes avant). Enfin, difficile de passer à côté des sièges avant GSi Performance AGR – de série, conçus et fabriqués chez Opel – qui parviennent à concilier le maintien de vrais baquets, le confort de sièges haut de gamme et à accueillir tous les réglages électriques avec chauffage et réfrigération tout en pesant 26 kg, soit 2 kg de moins que les baquets de la dernière Corsa OPC dépourvus de tous ces éléments de confort ! Pas étonnant que l’Insignia GSi essence mette avec candeur 12 s dans la vue à l’ancienne Insignia V6 OPC (325 ch, 4x4, mais plus lourde de 160 kg !) sur un tour (22 km) de la boucle nord du Nürburgring !

Budget/équipement

Comparée à l’Insignia Innovation équipées des mêmes moteurs/boîte auto 8, la GSi coûte 5.450 € (la 260 ch essence) et 5.950 € (la 210 ch Diesel). Pour cette différence, on reçoit en plus des freins avant Brembo et des réglages spécifiques du châssis, les habillages extérieur et intérieur GSi-Line Sport Pack, des réglages électriques 8-way – y compris les flancs de dossier – sur le siège passager avant (en plus de ceux du conducteur), le ciel de pavillon en Jet Black, le béquet arrière OPC, les jantes de 18” à 10 branches et les super-sièges GSi Performance en cuir noir Siena II. Au décompte, le supplément nous semble largement justifié !

Les concurrentes

Audi, BMW et Mercedes sont trop chers dans les grandes berlines (± 4,9 m) et grands breaks (± 5 m) à 4 roues motrices, à boîte auto ou robotisée à plus de 6 vitesses, qui développent ± 210 ch (Diesel) et ± 260 ch (essence), sauf si l’on choisit plus compact, par exemple une Audi A4 plutôt qu’une A6/A7, une BMW 3 plutôt qu’une 5, une Mercedes C plutôt qu’une E, Chez les généralistes, on ne trouve que la Skoda Superb 4WD (berline et Combi) qui tourne autour des mêmes prix que l’Opel Insignia GSi Grand Sport et Sports Tourer. Entre les 3 « précieuses » (Audi, BMW, Mercedes) et la l’intègre Skoda, viennent s’intercaler Jaguar (XF et XF Sportbrake), VW (Arteon berline) et Volvo (S90 et V90). Que du beau monde face auquel l’Opel majeure a de solides arguments.

Notre verdict

L’Opel Insignia GSi ne fait pas que la promotion du sport. Car sa démarche est double : offrir du plaisir et de l’efficacité tout ménageant un niveau de confort de haut niveau. Bref, la grande berline d’Opel fait aussi bien que ses rivales premium tout en se montrant sensiblement moins chère et mieux équipée.

  • Habillage sport GSi élégant, confort global
  • Comportement rigoureux, boîte auto 8 compétente
  • Equipement de série exhaustif, sièges Performance au top !
  • Pas de motorisation spécifique pour la GSi
  • Label GSi historiquement non destiné au haut de gamme
  • Comportement de traction avant biaisé artificiellement

Dans cet article : Opel, Opel Insignia

Rédigé par le