Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Que recherchez-vous ?

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Opel Astra GTC

L'Astra GTC, c'est la vision de la «3 portes de style» selon Opel. La 2e génération du modèle gagne encore en stature par rapport aux berlines et Sports Tourer 5 portes. Le ramage vaut-il le plumage ?

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Des galbes plus marqués et sa ligne tout en hanches lui donnent un côté charnel inconnu des autres. Les portes sont, comme sur tout coupé, longues et lourdes à manipuler sur un stationnement en dévers. Mais les 2 places arrière sont spacieuses et confortables. Le coffre ne perd rien sur celui de la berline. La GTC II se démarque plus encore de l'Astra commune par sa manière de coller à la route. Son empreinte au sol profite de 1 cm supplémentaire sur l'empattement, mais aussi de voies élargies de 4 cm à l'avant et de 3 cm à l'arrière. Un abaissement de la caisse de 1,5 cm réduit encore toute tendance au roulis.

On a gardé le meilleur pour la fin : les suspensions avant HiPerStrut, montées sur toutes les versions et inspirées de celles de l'Insignia OPC. Comme sur le principe du pivot découplé des Mégane sportives, la fusée présente moins de déport sur un angle d'inclinaison réduit (par rapport à une jambe de force McPherson - solidaire, elle, du braquage des roues). Le train avant gagne en caractère incisif, tout en procurant davantage de traction en virage, non sans nous donner dans les mains un volant plus précis et protégé des effets de couple. À l'arrière, l'essieu de torsion freiné par un parallélogramme de Watt est du genre impavide.

Avec ou sans amortisseurs adaptatifs FlexRide, la nouvelle GTC s'est révélée efficace et confortable, surtout dans les sièges sport au maintien infaillible. Seules des démultiplications de transmission longues, choisies dans le souci d'abaisser l'émission de CO2, l'empêchent - surtout la 1.6T - de bien extérioriser une réelle fibre sportive. En attendant de trouver le graal aux commandes de l'OPC, avec des freins Brembo et un autobloquant, nous avons apprécié la GTC «normale» pour la sérénité de son comportement, mais aussi pour des options qui la positionnent bien face à la concurrence. Parce que celles- ci sont à la fois bon marché et dignes de la catégorie juste au-dessus.

L'essai complet est disponible dans votre Moniteur Automobile 1512 du 7 décembre 2011.

Dans cet article : Opel, Opel Astra

NEWSLETTER

VENDRE VOTRE VOITURE AUJOURD'HUI

Essais

Nos essais

Les concurrentes

Stocks

Voitures de stocks à la une

Occasions

Voitures d'occasions à la une

Avis

Derniers avis des propriétaires

Trouvez l'assurance qui vous convient
  • Trouvez l'assurance qui vous convient

  • Le Moniteur Automobile, en partenariat avec Hopala, vous aide à trouver l'assurance auto qui correspond le mieux à vos besoins.

  • Commencer la recherche