Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essais courts / Peugeot 508 SW 1.5 BlueHDi : arme à double tranchant

La 508 SW entend frapper un grand coup dans le segment des breaks haut de gamme. Mais qu’en est-il de la version d’entrée de gamme? Eh bien, là aussi, le lion espère se tailler une bonne part du gâteau. Son arme? Une 508 SW manuelle Diesel de 130 ch. Une automobile à deux vitesses, le break français? Eléments de réponse.

  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

«Le segment D (NdlR: celui des familiales) voyait plus de 1.400.000 véhicules prendre la route l’année passée», nous expliquait-on en substance chez Peugeot. Parmi ceux-ci, un grand nombre de breaks: «En Europe, 1 véhicule sur 3 vendu dans le segment D est un break.» Ainsi donc, malgré la multiplication des modèles (parmi lesquels les indécrottables SUV) sur le marché, les véhicules du segment D continuent à représenter une part de marché importante sur le Vieux Continent. Pas étonnant, dès lors, que Peugeot ait soigné la mise au point de sa 508 SW aux petits oignons. En ce compris la version d’entrée de gamme du catalogue, pourvue d’un petit 4 cylindres de 130 ch et d’une boîte manuelle.

  • Esthétique léchée
  • Poids contenu
  • Petit 4 cylindres vigoureux
  • Motricité
  • Budget contenu
  • Absence de châssis piloté sur 1.5
  • Habitacle trop clivant
  • Commande de boîte manuelle perfectible
  • Prise de roulis en conduite dynamique
  • Finitions commande de boîte

Dans cet article : Peugeot, Peugeot 508

Rédigé par le

Les concurrentes