Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

CALCULE TAXE

Connaître dès maintenant le montant des taxes de ma nouvelle voiture privée

CALCULER

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essais courts / Renault Clio E-Tech (prototype) : une voie originale

En matière d’électrification, Renault suit son propre chemin. Dans le cas de la nouvelle Clio, Renault débarque avec une hybride d’autant plus intéressante qu’elle résulte de choix techniques originaux.

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

La Renault Clio de 5e génération a été dévoilée l’an dernier. Depuis 30 ans, le succès de ce modèle lancé en 1990 n’a cessé de se renforcer. À ce jour, la citadine de Renault s’est écoulée à plus de 15 millions d’exemplaires. Et dans sa catégorie, le segment B, elle occupe depuis des années la position de leader du marché en Europe, étant même le deuxième modèle le plus vendu dans l’absolu après la Volkswagen Golf.

Un choix original

Alors que la concurrence intègre des versions électriques dans sa gamme, Renault a choisi de faire autrement pour son modèle le plus populaire. Même à terme, cette Clio ne sera donc pas proposée en variante 100% électrique, Renault envoyant ses clients pour cela vers la Zoé, récemment retouchée. Pour chacun de ses modèles, Renault veut proposer le produit électrifié le plus adapté, c’est-à-dire celui qui, selon le constructeur, répond le mieux aux attentes du segment et de l’utilisateur.

Hybride à temps plein

Pour sa Clio, Renault a donc fait le choix d’une variante dite full hybrid, qui est équipée ici de deux moteurs électriques et d’un moteur à essence. Les équipes techniques ont dû apprendre et tester de nombreuses techniques, notamment avec l’aide des techniciens de la F1. Le groupe propulseur E-TECH (hybride et hybride rechargeable) repose sur celui du concept car EOLAB de 2014. Il est constitué d’un moteur à essence et de deux moteurs électriques, dont l’un est de type HSG (High-Voltage Starter Generator), c’est-à-dire qu’il s’agit d’un alternodémarreur électrique capable de produire également de l’énergie. Ce groupe est associé à une boîte de vitesses innovante à crabots (comme en F1) qui est dépourvue d’embrayage, l’engrenage des pignons étant régulé avec précision par le moteur électrique. La transmission intègre une deuxième boîte de vitesses dont vous avez déjà pu découvrir le fonctionnement en détail dans notre rubrique technique.

Ainsi équipée, celle Clio E-TECH démarre toujours en mode électrique et peut circuler 80% du temps dans cette configuration en ville, ce qui permet de réduire sa consommation de 40%. Renault promet ainsi une valeur d’émissions de CO2 inférieure à 90 g/km selon les normes NEDC. Concernant les reprises, Renault avance ainsi un chrono de moins de 7 s pour passer de 80 à 120 km/h. En guise de choix thermique, on aurait pu s’attendre à trouver sous le capot de la Clio le 3 cylindres TCe compact de Renault. Mais tant le moteur à essence que le moteur électrique sont d’origine Nissan. Ce moteur est un 1.6, qui sera ultérieurement aussi transformé pour adopter le cycle Atkinson, garant d’une consommation encore abaissée. Ce 4 cylindres atmosphérique de conception simple a été préféré au 3 cylindres turbo de 1 litre parce qu’il est moins cher, plus simple et exempt de vibrations. Il fournit 91 ch, soit 67 kW, alors que le moteur électrique délivre 35 kW et l’alternodémarreur 15 kW. La puissance totale combinée s’élève donc à 103 kW, soit 140 ch.

Souveraine

Sur la route, cette Clio E-TECH se montre souveraine. L’absence d’embrayage passe inaperçue. Comme avec les meilleures boîtes automatiques, l’efficacité du moteur électrique permet de ne quasiment pas ressentir les phases de transition entre les rapports. Et ils sont nombreux, puisqu’avec ces deux boîtes de vitesses associées, 15 rapports sont disponibles.

Trois modes de conduite (MySense, Sport et Eco) sont proposés. Un mode Brake spécifique permet aussi de récupérer de l’énergie sur deux rapports régénérateurs. On l’a vu, cette Clio E-TECH démarre toujours en mode électrique, le moteur thermique prenant ensuite le relais.

La batterie de 1,2 kWh étant logée sous le plancher du coffre, celui-ci voit son volume chuter de 391 à 300 l. Mais la banquette peut être rabattue pour libérer de l’espace de chargement.

Nous avons eu l’occasion d’effectuer un bref essai de cette Clio E-TECH, encore en version prototype, dans la région de Senlis et Mortefontaine, dans le Nord de la France. Si nos premières impressions devront évidemment être confirmées sur de plus longues distances et des routes auxquelles nous sommes habitués, nous avons pu enregistrer une consommation moyenne de 4,5 l/100 km sur un parcours varié. Pas mal du tout pour une voiture aussi agréable et offrant de telles performances.

La variante E-TECH de la Clio est disponible à partir du deuxième niveau d’équipement (Zen). À l’instar des autres Clio, elle dispose de série d’une multitude de dispositifs d’assistance à la conduite, qui peuvent être encore allègrement complétés par des options. Le tarif démarre à 22.000 €, soit le prix de la plus puissante des Clio Diesel, avec ses 115 ch.

 

 

Dans cet article : Renault, Renault Clio

Rédigé par le