Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Private Lease: offre exclusive du Moniteur Automobile (6 mois de carburant gratuit*)

Private Lease: offre exclusive du Moniteur Automobile (6 mois de carburant gratuit*)

Découvrir

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Audi RS Q3 Sportback : fidèle aux 5 cylindres

Sommaire :

En bref

  • La dynamique

    Explosif, le 5 cylindres a perdu un tantinet de son timbre, en dépit de l’échappement sport. Pas de quoi l’ébranler pour autant. La S-tronic rend une copie convaincante, tant en mode automatique que manuel. La tenue de route privilégie la sécurité plutôt que le fun. Le circuit ne devrait donc guère lui réussir. Si la direction est plutôt incisive, sa consistance manque de feedback. Quant aux freins, on ne peut leur reprocher qu’un début de course un peu mollasson.

  • Sécurité

    La plupart des assistances à la conduite sont en option, y compris le détecteur d’obstacle à l’arrière, l’aide à la conduite adaptative, la reconnaissance des panneaux de circulation et le détecteur d’inactivité du conducteur. Les airbags latéraux sont de série à l’avant, mais pas à l’arrière (420 €). Toutes les aides sont désactivables, à l’exception de l’ESP, ce qui est paradoxal, étant donné le blason RS. L’Audi Q3 a obtenu la note maximale de 5 étoiles à l’Euro-NCAP.

  • Confort

    Assez ferme, la suspension adaptative offre un confort convenable, pour peu qu’on la paramètre dans son setup le plus souple. Les passagers apprécieront l’habitacle soigné et relativement spacieux. Fait surprenant pour une allemande, la banquette ne s’apparente pas à un bout de bois et l’inclinaison de son dossier est agréable. Les bruits aérodynamiques et de roulement sont raisonnables et l’installation audio Bang & Olufsen est de bonne facture, sans plus.

  • Sens pratique

    La capacité du coffre pâtit quelque peu de la ligne plongeante lorsque la banquette est rabattue. A l’intérieur, les espaces de rangement sont suffisants. L’attache-remorque peut s’avérer utile pour transporter un bolide d’un circuit à l’autre. La transformation en utilitaire allège la taxation, mais sacrifie forcément les places arrière. Quant au franchissement, on ne s’y risquerait pas, même si un assistant de descente est disponible en option.

  • La connectivité

    Le Virtual Cockpit offre plusieurs contenus, que l’on peut facilement sélectionner par le biais des commandes au volant, plutôt bien pensées. Pas moyen, par contre, de piloter l’écran central au volant, ni via la console centrale. Mais l’écran tactile répond parfaitement aux injonctions et l’ergonomie des menus est intuitive. Du spot wi-fi à la compatibilité CarPlay et Android Auto, les équipements techno sont au rendez-vous. Pas grand-chose à redire ici.

  • Budget

    64.400 €, c’est déjà une somme, mais il faudra ajouter au bas mot de 5.000 à 10.000 € pour s’offrir une configuration digne de ce nom. On se console comme on peut avec la garantie de 3 ans ou 120.000 km. Il faudra bien ça pour digérer la sympathique décote qui vous attend au tournant. Et ce n’est pas non plus à la pompe que vous ferez des économies. Restons positifs et voyons le bon côté des choses: pour le prix d’un RSQ8, on peut s’offrir deux RSQ3!

Audi RS Q3 Sportback : fidèle aux 5 cylindres
Conclusion / Audi RS Q3 Sportback : fidèle aux 5 cylindres

Si l’emblématique 5 cylindres est toujours aussi enthousiasmant à cravacher, le RSQ3 n’est pas exubérant pour autant. On regrette que son comportement soit muselé par les aides électroniques, qui excluent toute prise d’initiative artistique. C’est d’autant plus dommage que son châssis n’est pas maladroit, loin de là. Un supplément d’audace n’aurait donc pas été de refus, même si certains apprécieront ce caractère sécurisant. Sur le plan strictement récréatif, le duel avec l’imminente GLA 45 S s’annonce en tout cas compromis.

Lire la suite? Téléchargez GRATUITEMENT l'essai complet!