Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

MY GREEN CAR

Tout sur la mobilité "verte" dans MY GREEN CAR

DECOUVRIR

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Audi Q7 e-Tron : Conduite politique

Sommaire :

En bref

  • La dynamique

    L’hybridation procure finalement plus de 350 ch, d’où des performances de premier plan pour ce gabarit et ce poids. La transmission est douce, mais pas exempte d’à-coups. La direction est typiquement Audi: légère, confortable, mais assez artificielle dans son ressenti. Le comportement est sain et sûr, mais pâtit du poids (2,7 T), ce qui laisse un comportement plutôt pataud. Or le système des 4 roues directrices est incompatible avec la technologie e-tron...

  • Sécurité

    Limousine chez les SUV, le Q7 est doté des technologies de sécurité les plus récentes. Outre des fixations Isofix à toutes les places, il peut recevoir une batterie d’aides à la conduite: antidévoiement, surveillant d’angles morts, régulateur actif, freinage d’urgence et conduite semi-autonome dans les bouchons. Le freinage d’urgence autonome est aussi de la partie, de même que l’Audi PreSafe, qui remet les passagers en meilleure position avant un crash.

  • Confort

    Doté de la suspension pneumatique, notre Q7 e-tron est évidemment hyperconfortable, même si la qualité du filtrage est dégradée par les grandes roues de 20 pouces. Insonorisation, position de conduite et finition sont exemplaires et l’habitabilité est princière. Le contraire eût été dommage pour un engin de plus de 5 mètres de long. Exclusivité sur le Q7 e-tron: le climatiseur est remplacé par une pompe à chaleur, moins énergivore et tout aussi efficace.

  • Sens pratique

    Haut, le Q7 demande que l’on grimpe à son bord. Heureusement que les accès sont larges (ouvertures des portières) et les sièges accueillants, même si les avant manquent de maintien latéral. Le coffre est aussi très généreux et sa fonctionnalité peut être optimisée, notamment via la banquette Plus 35/30/35 qui permet d’obtenir un plancher plan une fois qu’elle est rabattue. Audi monte de série le hayon électrique de même que les capteurs de recul à l’arrière.

  • La connectivité

    Plus cher que ses frères thermiques, le Q7 e-tron possède de série la navigation MMI Plus, qui dispose d’un disque dur, des services connectés (trafic, prix des carburants...) et des cartographies ultraprécises Google Maps et Street View. Le système intègre une connexion Bluetooth de qualité, y compris pour le streaming audio. Seul défaut: malgré le pavé tactile, la commande rotative MMI manque de réactivité par rapport à celles des concurrents, plus intuitives.

  • Budget

    Le Q7 e-tron ne s’achète pas pour les économies d’énergie qu’il pourra favoriser. Ou alors il faudrait rouler pendant toute la vie du véhicule sur la seule batterie, ce qui semble peu probable. C’est que l’engin coûte 20.000 € de plus qu’un Q7 3.0 TDI classique. C’est une différence de taille qui, options déduites, laisse encore avec une différence de 11.000 l de gazole. De quoi parcourir 110.000 km... Plus que jamais, l’achat d’un Q7 e-tron est donc un acte politique!

Audi Q7 e-Tron : Conduite politique
Conclusion / Audi Q7 e-Tron : Conduite politique

Grâce à sa grosse batterie lithium-ion de 17,3 kWh, l’Audi Q7 e-tron est le grand SUV qui est le plus capable de rouler en tout électrique. Comptez une bonne trentaine de kilomètres et jusqu’à 125 km/h dans un silence et un confort absolus. Contrepartie: le prix de cet e-tron a de quoi freiner les ardeurs, même chez les plus inconditionnels des voitures «vertes». Ce sera moins le cas en Flandre, où les rejets officiels inférieurs à 50 g/km annulent les taxes, permettant d’économiser environ 2.000 € (la première année) par rapport à un TDI 272. C’est déjà ça, mais c’est loin de couvrir les quelque 20.000 € d’écart. Et c’est ce qui fait que ce Q7 e-tron reste avant tout un modèle politique.

Lire la suite? Téléchargez GRATUITEMENT l'essai complet!

Rédigé par le