Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

MY GREEN CAR

Tout sur les voitures "vertes" dans MY GREEN CAR

DECOUVRIR

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai comparatif / Suzuki Vitara face à 2 concurrentes

Le Vitara étoffe sa gamme d’un 1.4 turbo à essence. Une occasion à marquer d’un «S» rouge chez Suzuki, qui en profite pour lui offrir une finition sportive spécifique. Et qui permet surtout au Vitara de se battre à «palpitant» égal avec la Fiat 500X 1.4 MultiAir et le populaire Opel Mokka 1.4 Turbo.

Sommaire :

Le changement de cap opéré par Suzuki au moment de revisiter son Vitara est couronné de succès. En sortant son baroudeur de la forêt pour le recadrer dans la ville, Suzuki a vu juste: l’usine hongroise chargée de sa production ne suit pas la demande. Un peu moins d’un an après le lancement du Vitara, Suzuki a d’ailleurs décidé de renforcer la capacité de production du site. Un choix également dicté par l’arrivée d’une nouvelle mécanique: le 1.4 Boosterjet. Ce 4 cylindres suralimenté de 140 ch est destiné à épauler le «vieux» 1.6 atmosphérique à essence de 120 ch, ainsi que le 1.6 turbo Diesel de même puissance fourni par Fiat. Une aide bienvenue compte tenu de l’intérêt grandissant pour les mécaniques à essence chez les petits baroudeurs. Offrant une petite mécanique turbocompressée à essence depuis son lancement en 2012, l’Opel Mokka confirme la tendance. En 2015, 50% des Mokka vendus en Belgique étaient équipés du 1.4 Turbo de 140 ch. D’une manière générale, le segment des SUV compacts était même majoritairement à essence en 2015: 19.982 unités, contre 13.718 Diesel. Même si elle reste minoritaire, l’automatisation constitue l’autre tendance en progression au sein du segment. Plus de 40% des clients, par exemple, optant pour l’Opel Mokka 1.4 Turbo s’orientent vers la transmission automatique. La frange de clientèle intéressée par le couple «downsizing/automatisation», et friande du look de la Fiat 500 des champs, peut également se réjouir: le 1.4 MultiAir 136 est dorénavant disponible avec la boîte DCT à 2 embrayages et 6 rapports du groupe italien.

Nos trois modèles suralimentés et automatisés se contenteront, par contre, de leurs roues avant pour avancer, la transmission intégrale restant assez marginale dans le segment. Sur les 34.000 SUV compacts immatriculés en 2015 en Belgique, à peine 3.000 pouvaient compter à l’occasion sur leur train arrière pour s’extirper d’un mauvais pas. Et, de toute façon, avec cette association mécanique, la 500X n’existe pas en 4x4 (il faut alors lorgner vers le MultiAir 163), contrairement aux Vitara S 140 et Mokka 1.4 Turbo 140.

Rédigé par le