Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Bien acheter sa voiture

100 % électrique : avantages et inconvénients

Rédigé par Olivier Duquesne le 17.11.2018

100 % électrique : avantages et inconvénients #1
100 % électrique : avantages et inconvénients #1
100 % électrique : avantages et inconvénients #2
100 % électrique : avantages et inconvénients #2
100 % électrique : avantages et inconvénients #3
100 % électrique : avantages et inconvénients #3
100 % électrique : avantages et inconvénients #4
100 % électrique : avantages et inconvénients #4
100 % électrique : avantages et inconvénients #5
100 % électrique : avantages et inconvénients #5
100 % électrique : avantages et inconvénients #6
100 % électrique : avantages et inconvénients #6
100 % électrique : avantages et inconvénients #7
100 % électrique : avantages et inconvénients #7
100 % électrique : avantages et inconvénients #8
100 % électrique : avantages et inconvénients #8
100 % électrique : avantages et inconvénients #9
100 % électrique : avantages et inconvénients #9
100 % électrique : avantages et inconvénients #10
100 % électrique : avantages et inconvénients #10

Faire le pas d’acheter une voiture électrique est encore une démarche peu courante en 2018-2019. Voici les avantages et inconvénients de ce type de véhicule, de l’achat à l’usage en passant par les taxes.

Faut-il acheter une voiture électrique ? La réponse à cette question exige une analyse complète et plus fouillée que pour les autres types de carburant. En particulier parce que cette solution possède des contraintes spécifiques. En soi, la voiture électrique est aussi ancienne que l’automobile avec des modèles fonctionnant uniquement à l’électricité développés dès 1880. À l’heure actuelle, la plupart des modèles récents proposent une autonomie d’au moins 150 km, voire de 200 km ou plus, sur autoroute. En conduite économique et raisonnée, on peut espérer dépasser les 300 km, et même les 400 km et les 500 km avec certains modèles.

  • Conduite reposante
  • Accélération instantanée et soutenue
  • Accès à toutes les zones basses émissions
  • Coût à l’usage si recharge à domicile ou au boulot
  • Parking réservé aux voitures électriques (parfois gratuitement)
  • Moins d’éléments mécaniques, donc moins de panne et plus de place à bord
  • Fiscalité intéressante
  • Possibilité de recharge à domicile ou au bureau
  • Anxiété de l’autonomie sur les longs trajets
  • Prix d’achat
  • Incompatibilité de certaines bornes publiques
  • Réseau de recharge encore peu développé
  • Obligation d’être parcimonieux avec la climatisation
  • Parfois dangereuse pour les usagers faibles (silence)
  • Obligation d’adapter parfois son itinéraire
  • Sans garage ou parking privé, difficile de charger à domicile

La charge

La voiture ne peut fonctionner qu’avec des batteries suffisamment chargées. Logique. L’opération de charge peut toutefois prendre de quelques dizaines de minutes à plusieurs heures, dépendant à la fois de la puissance de la borne et du type de courant (continu ou alternatif). Notons que la borne de recharge ou la connexion au réseau permet toutefois de préparer sa voiture avant un départ, en programmant par exemple la climatisation ou le chauffage avant l’heure de départ.

  • Charge sur une prise murale : il est important de pouvoir le faire via une prise soutenue par un fusible d’au moins 16 ampères. On obtient alors une puissance de charge de 3,7 kW maximum. Veillez à commander un câble assez long car les rallonges handicapent souvent les rechargent de voiture, celles-ci étant souvent pourvues de fils de section trop faible (1,5 mm2 au lieu de 2,5 mm2). Résultat : le fil de la rallonge chauffe et entraîne la mise en sécurité de celle-ci. Quoi qu’il en soit, la prise murale ou domestique constitue la puissance de charge la moins élevée donc le temps de charge le plus long.
  • Charge sur wall-box : cette « borne » installable à domicile ou au boulot permet de charger une voiture en 6 à 8 heures grâce à une puissance de charge qui peut grimper à 7,4 kW grâce à une installation 4 X 400 V uniquement. Il est possible de programmer la charge durant les heures creuses, au tarif de nuit. Certaines bornes peuvent monter jusqu’à 11 kW ou 22 kW, mais alors à la condition de passer via une installation triphasée.
  • Borne publique (payante) à charge normale : permet de profiter du shopping, d’une séance cinéma, ou d’une nuit d’hôtel pour récupérer quelques dizaines de kilomètres d’autonomie (de 11 à 22 kW de puissance en général).
  • Borne publique payante à charge rapide (Combo, Chademo ou Tesla Superchargeur) : permet de récupérer une bonne centaine de kilomètres en 15 à 30 minutes grâce à des puissance de charge qui atteignent 50 kW ou plus en courant continu et non alternatif. Il est parfois possible de charger la batterie à 100 % en 1h à 1h30 chez sur les Superchargeurs de Tesla qui accueilleront bientôt des fiches Combo de sorte que le système soit ouvert aux autres utilisateurs.

Payer sa charge

  • Au bureau, on peut généralement profiter de la charge au frais du patron.
  • À domicile, il est possible d’obtenir auprès de son fournisseur un contrat spécifique à l’utilisation d’une voiture électrique. En tout cas, il est important de bénéficier d’un tarif bihoraire et de programmer la voiture pour qu’elle se charge principalement en heures creuses. En cas d’utilisation d’une wall-box, il faut tenir compte de son prix d’achat et du tarif demandé pour l’installation.
  • Sur une borne gratuite : solution offerte aux clients d’hôtels, de restaurants ou de centres commerciaux, moyennant parfois une carte (parfois avec un léger coût) ou un enregistrement préalable.
  • Sur une borne publique par carte : il faut passer son badge ou sa carte RFID. Certaines bornes acceptent la plupart des formules, d’autres sont réservées à un nombre restreint d’utilisateurs ou à une seule carte.
  • Sur une borne publique par smartphone ou SMS : il est possible d’utiliser un app liée à une carte de paiement, en scannant un QR Code, ou d’envoyer un texto avec l’immatriculation et un code pour payer l’utilisation de la borne.
  • Directement avec la reconnaissance de la voiture : ce type de réseau, souvent limité à une ou plusieurs marques, détecte directement la voiture avec les coordonnées pour la facturation en fin de mois.

Le réseau de bornes publiques, accessibles, se développe au fil des mois. Notamment avec Ionity et dans les stations-services d’autoroute. Par ailleurs, Tesla a développé ses installations propres réservées à ses clients. Néanmoins, il est souvent possible de trouver des bornes sur des parkings près des grands centres commerciaux ou de lieux culturels ou de loisirs ainsi qu’à proximité des gares et des aéroports et dans les centres des villes. On retrouve également des points de charges dans certains parkings souterrains ainsi que dans le complexe du tunnel sous la Manche. Attention toutefois : il est vital de se renseigner sur la disponibilité de la borne ou de son état (panne etc.) Notons que la recharge par carte bancaire est inexistante ou presque, il faut donc posséder la carte d’un opérateur ou une application associée à un abonnement ou à une carte de crédit.

L’autonomie

Comme pour une voiture à carburant fossile, l’autonomie dépend fortement du style de conduite et du trajet. Par contre, elle peut également être influencée par la météo et l’obscurité. Il va de soi que tous les périphériques qui fonctionnent (chauffage, climatisation, sièges chauffants etc…) influencent l’autonomie de la voiture électrique. Ce qui ne constitue évidemment pas un frein dans la vie de tous les jours et pour les trajets habituels et quotidiens. En revanche, il faudra davantage baliser lors des départs en week-end ou en vacances. Conseil : tous les modèles offrent des modes de conduite dits « éco » de sorte que l'utiisation des périphériques est optimisée. Tout dépendra évidemment de la capacité de la batterie pour ces longs trajets. S’ils sont rares, il reste la possibilité de louer une autre voiture le temps du déplacement. Pourquoi pas ? Jusqu’à présent les autonomies étaient exprimées avec la norme NEDC. À présent, la nouvelle législation WLTP est plus réaliste. Il faut compter 250 km avec une batterie de 40 kWh dans une voiture de taille moyenne (Leaf), plus avec une plus petite (300 km avec une Zoé 40 kWh). Pour une Tesla de 100 kWh, l’autonomie devrait atteindre les 350 km, voire un peu plus pour les plus habiles.

Le coût, les taxes et l’entretien

Les modèles actuellement vendues le sont à un tarif encore élevé compte tenu de la jeunesse de la technologie. C’est principalement le prix du kWh de batterie qui grève le budget. Mais sur le marché des électriques, il y en a déjà pour tous les goûts : il y a des citadines, des berline compactes, des SUV (de luxe ou pas), des familiales, des voitures de prestige et même des sportives. Les voitures électriques bénéficient pourtant d’une fiscalité adaptée ce qui n’absorbe pas encore leur surcoût. Cela dit, la déductibilité à hauteur de 120 % autorisée jusqu’en 2020 reste très intéressante (100 % après).

Pour l’heure, les points de charge rapides sont plus chers, notamment sur autoroute. Enfin, le moteur électrique demande moins d’entretien et présente une durée de vie supérieure à celui à combustion interne. Et pour les batteries : leur capacité résiste plutôt bien au fil du temps (en moyenne perte de 5 % après 50.000 km), sauf si on abuse des charges 100-0-100 % sur des bornes rapides auquel cas son vieillissement sera accéléré.

Les risques

Il n’y a pas plus de risque d’incendie qu’avec une voiture roulant au pétrole ou au gaz. Les pompiers sont formés à ce type de véhicule.

L’environnement

Au niveau environnemental, le bilan carbone de la voiture électrique dépendra essentiellement de la source de production de l’électricité. Difficile à contrôler, cette variable peut réduire l’effet « zéro émission ». Exemple : en Belgique le coût du kWh produit est de 200 g de CO2 alors qu’en France où le nucléaire est prépondérant dans la production d’électricité, il est de… 34 g/kWh. Du coup, le public aura sans doute vite fait de dire que le coût CO2 d’une voiture électrique est supérieur à celui d’une essence. Ce n’est en fait pas aussi simple car il faudrait aussi alors ajouter le coût environnemental de l’extraction de l’essence ou du Diesel, de son raffinage et de son transport (distribution) pour nos voitures thermiques. Ce qui dégagerait de toute façon un bilan plus élevé compte tenu de ce qu’il faut ajouter le CO2 produit par le fonctionnement du moteur. Précisons encore qu’à terme, l’émergence des réseaux intelligents (smart-grid avec un compteur connecté), les batteries des voitures électriques pourront aussi venir soutenir et lisser la demande aux moments critiques (pics). En outre, les batteries peuvent être reconditionnées et réutilisées avant leur démantèlement définitif, par exemple comme solution de secours en cas de panne du réseau électrique ou de catastrophe naturelle pour des hôpitaux ou des lotissements.

Les petits trucs

  • Rouler le plus possible en mode Eco sur les longs trajets
  • Anticiper pour mieux profiter de la régénération (avec freinage sans appuyer sur le frein)
  • Utiliser les bornes ultrarapides occasionnellement
  • Éviter de décharger-recharger à fond trop souvent
  • Avoir au moins 2 abonnements/badges/cartes pour payer aux bornes
  • Installer un app reprenant les bornes compatibles avec la voiture ou l’abonnement
  • Adapter son itinéraire et le temps de parcours en fonction des charges
  • Penser à programmer la climatisation via la charge (habitacle à bonne température le matin)

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.