Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Tuning / Gas Monkey présente une Ferrari Testarossa électrique

Rédigé par Frédéric Kevers le 10-11-2023

Le célèbre préparateur américain Gas Monkey Garage a créé la polémique à l’occasion du salon SEMA Show, le salon du tuning américain, en présentant une Ferrari Testarossa électrique à volant central.

Richard Rawlings, à la tête du Gas Monkey Garage, devenu célèbre grâce à l’émission Fast N’ Loud a un don pour faire parler de lui. Et l’homme d’affaires américain n’aime rien plus que les dollars… si ce n’est créer la polémique. Il l’a encore prouvé lors du SEMA Show 2023, le grand rassemblement du tuning américain, en présentant la dernière création de son équipe : une Ferrari Testarossa blanche, sans toit et… électrique ! Le sacrilège de trop ?

Testarossa restomod

Alors que Ferrari se réjouit presque du passage à la voiture électrique et devrait lancer son premier modèle dépourvu de toute motorisation thermique en 2025, le constructeur italien s’est fait couper l’herbe sous le pied par un garagiste américain ! L’équipe de Gas Monkey Garage a en effet transformé une vénérable et vénérée Ferrari Testarossa en un spider immaculé et électrique ! Richard Rawlings et ses ouailles ont d’abord délesté la berlinette de son toit pour la transformer en barquette dépourvue de pare-brise, à l’image des Ferrari Monza SP1 et SP2. Elle a ensuite revu la configuration de l’habitacle en transformant la sportive deux places en bolide à trois places avec le conducteur en position centrale, à l’instar de la mythique McLaren F1 ou plus récemment des McLaren Speedtail et GMA T.50 (elle aussi fruit de l’imagination de Gordon Murray).

Lisez aussi notre essai de la Ferrari Roma Spider

Du blanc pour une voiture verte ?

Bien qu’elle s’appelle Testarossa, on devrait plutôt désormais parler de Testabianca puisque la dernière création de Gas Monkey Garage s’est débarrassée de son V12 4,9 l aux cache-soupapes rouges pour le remplacer par une motorisation électrique et l’enrober d’une carrosserie immaculée. Intégralement blanche, la voiture n’a pour seules touches de couleur que le logo Ferrari jaune sur son capot et ses ailes avant et les feux arrière rouges. Ces derniers, à l’instar des optiques à l’avant, font désormais appel à la technologie LED. Une réinterprétation totale de la légende italienne qui voudrait montrer patte blanche pour mieux vendre sa mutation « verte ». Toutefois, les Américains ne pipent mot quant aux spécifications de la voiture, qu’il s’agisse du ou des moteurs électriques ou de la capacité de la batterie.

Il ne s’agit certes pas du premier restomod électrifié d’une voiture sportive emblématique, mais c’est probablement le plus sujet à polémique !

Photos : Gas Monkey Garage & Richard Rawlings

 

Web Editor

AVEZ-VOUS DES QUESTIONS?
Posez-les sur notre AutoForum

Vers AutoForum

Actus

Dernières actualités recommandées