Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

Estimer

Sécurité / Code la route : Belges en queue de peloton

Une étude de Vinci Autoroutes, que Vias s’est empressé de relayer, donne le bonnet d’âne aux conducteurs belges. Ils seraient les moins respectueux du Code de la route parmi 11 pays européens.

Sommaire :

Selon une étude de Vinci Autoroutes (France), « 84% des conducteurs belges déclarent enfreindre les règles du Code de la route ». C’est le pire score des 11 pays étudiés (12.400 personnes interrogées par Ipsos en Allemagne, Espagne, France, Grande-Bretagne, Grèce, Italie, Pays-Bas, Pologne, Slovaquie, Suède) où la moyenne des conducteurs s’accordant des libertés avec les règles est tout de même de 75 %. Le Belge trouve comme principale excuse que « les règles ne sont pas cohérentes » à 60 % ». La moyenne européenne est de 52 % à cette question. Pourtant, les conducteurs français, par exemple, sont tout aussi critiques vis-à-vis des règles (60 %) avec un taux d’infraction avouée de 74 % outre-Quiévrain. La Belgique et la France ont pour point commun des règles qui se sont dissociées du texte national en fonction des régions (30 km/h à Bruxelles, 70 km/h hors agglomération en Flandre vs 80 ou 90 km/h hors agglomération selon les départements en France).

Désir de règles

Paradoxalement, il n’y a que 16 % des conducteurs belges interrogés qui se déclarent ouvertement contre toute règle, grâce à leur expérience (8 %) ou leur liberté (8 %). C’est même mieux que la moyenne européenne (9 % pour l’expérience – 10 % pour la liberté). Vias, au lieu de fustiger le comportement des Belges, devrait s’interroger sur la pertinence de notre Code de la route vieillissant et saucissonné entre les régions. Car 30 % des Belges sondés estiment que « certaines règles sont destinées à donner des amendes ». Un score également supérieur à la moyenne européenne, mais très légèrement (29 %).

Le flop 3

Les trois règles les moins respectées par les Belges sont, d’après Vinci Autoroutes :

  • Ne pas ralentir à l’approche d’un chantier ou en zone de travaux (67 %).
  • Passer à l’orange pour éviter le feu rouge (62 %).
  • Ne pas marquer l’arrêt au stop (61 %).

Au niveau européen (11 pays), le classement est tout différent :

  • Passer à l’orange pour éviter le feu rouge (62 %)
  • Ne pas ralentir à l’approche d’un chantier ou en zone de travaux (51 %)
  • Circuler sur la voie du milieu sur autoroute, sans dépasser un autre véhicule (50 %)

Protection

La motivation de 50 % des Belges lorsqu’ils respectent le Code de la route est avant tout la protection de soi-même (23 %) et des autres (27 %). Contre 26 % et 33 % pour la moyenne européenne. La peur de l’amende motive 20 % des Belges à mettre un frein à leur conduite, contre 11 % seulement en Europe. Autre chiffre remarquable de cette étude : le Belge est le plus impatient. 49 % des conducteurs de notre pays interrogés par Ipsos avouent forcer régulièrement le passage. Là encore, l’étude et la communication de Vias ne précisent pas si cela est lié aux règles de notre Code de la route (fort axé sur les priorités de droite). Dans l’étude originelle de Vinci Autoroutes, l’agressivité sur la route, le manque de courtoisie et le comportement une fois au volant sont telles dans certains pays que l’on pourrait aussi expliquer cet empressement à passer au carrefour. D’ailleurs 84 % des 12.400 personnes interrogées avouent avoir peur des autres conducteurs.

Autres cas particuliers

L’étude de Vinci Autoroutes crée aussi un parallèle entre le non-respect du Code de la route et le non-respect des règles sanitaires, car 77 % de ceux qui s’offrent des libertés avec les règles de conduite le font aussi avec les restrictions liées au covid. Le sondage Ipsos met aussi en avant d’autres comportements à risque courants sur les routes européennes comme la somnolence, l’inattention, l’usage du téléphone et des temps de conduite trop longs. Pour ce dernier point, 40 % avouent ne pas respecter le délai de 2 heures. Le temps moyen est même de 3h02 en Europe. Les plus acharnés du bitume sont les Polonais (3h38) et les meilleurs adeptes de la pause sont les Espagnols (2h37).

Web Editor - Specialist Advice

NEWSLETTER

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.