Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Sécurité / Accidents : 111 tués durant le 1er trimestre 2022

Rédigé par Olivier Duquesne le

La fin de nombreuses restrictions liées au Covid se ressent sur le trafic et les accidents. Les chiffres sont revenus aux niveaux d’avant la pandémie avec 111 tués sur les routes et plus de 8000 accidents corporels.

Sommaire :

Par rapport au 1er trimestre 2021, encore sous le coup de restrictions liées au Covid, le 1er trimestre 2022 affiche un bilan sombre sur les routes. Le nombre de tués a augmenté de 50 %, passant de 74 à 111 pour 9698 blessés (+23 %) sur 8069 accidents corporels enregistrés (+22 %). Cela correspond environ aux chiffres de 2019 (121 tués et 8464 accidents). Toutefois, il convient de préciser que parmi les victimes, se trouvent celles du drame du carnaval de Strépy avec 6 piétons tués durant un cortège de ramassage de gilles. Néanmoins, les chiffres sont mauvais, surtout en Wallonie et pour les usagers faibles.

Wallonie dans le rouge

Le nombre de tués sur les routes wallonnes est passé de 26 à 57 ! Parmi ceux-ci, on retrouve le carnage de Strépy (Hainaut). Pourtant, c’est en province de Namur que le bilan est catastrophique : 22 tués en 2022, jamais les chiffres n’ont été aussi mauvais durant un trimestre dans cette partie du pays. En Flandre, l’augmentation est bien moindre : 50 tués au lieu de 46. À Bruxelles, il y a eu 2 fois plus de tués : 4 tués au lieu de 2. En 2018, il y avait également 4 tués et 3 en 2019. Pourtant, on nous avait promis une baisse de la mortalité avec la zone 30 !

Hausse généralisée

Au niveau national, la hausse du nombre de tués touche tous les usagers. Mais elle est plus marquée chez les piétons (de 6 à 22) et les occupants de voitures (37 à 54). De plus, elle n’épargne aucune région : avec 2250 accidents corporels contre 1970 en Wallonie (+14%), 4981 contre 3978 en Flandre (+25%) et 838 contre 639 à Bruxelles (+31%).

Effet zone 30 ?

À Bruxelles, heureusement en zone 30, le nombre d'accidents a augmenté de 31 %. Rien que pour les trottinettes électriques, le chiffre a triplé : de 36 à 122 accidents. Pour les cyclistes, le nombre d'accidents est passé de 164 à 210 (+28%). Vias indique d’ailleurs qu’il s'agit du plus grand nombre d'accidents cyclistes enregistrés au cours de ces dix dernières années.

Cyclistes et trottinettes

Une tendance déjà observée depuis quelques années avec l’augmentation du nombre d’usagers de la mobilité douce : les victimes d’accidents corporels (avec tués ou blessés) sont essentiellement des cyclistes et des trottinettistes. La trottinette électrique est d’ailleurs, proportionnellement, l’engin le plus dangereux sur nos routes pour leur utilisateur. Le nombre d’accidents corporels impliquant des utilisateurs de trottinette électrique a triplé passant de 96 à 296. Le nombre d’accidents impliquant des cyclomotoristes et des cyclistes a fortement augmenté, de respectivement + 35% et + 22%. Toutefois, ils sont souvent moins mortels que ceux impliquant une voiture, une moto ou un camion.

Les données sont disponibles dans le baromètre de la sécurité routière.

 

Web Editor - Specialist Advice

Actus

Dernières actualités recommandées

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.