Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

SUV Days 2019 le 11 & 12 mai 2019

Salon Auto Paris 2018 / Mondial de l’Automobile 2018 : Top 5 des voitures les plus vertes

Le Mondial de l’Automobile a certes connu des défections cette année, mais il présente néanmoins de nombreuses initiatives vertes notamment chez les Français. Voilà les plus importantes

Sommaire :

Les voitures vertes, qu’elles soient électriques ou hybrides ou encore hybrides rechargeables commencent à se répandre comme des traînées de poudre. La plus grande évolution nous vient de chez les constructeurs français qui misent dorénavant sur cette technologie tout en reniant – pour le moment – le Diesel dans lequel ils ont pourtant tant investi...

Peugeot 508, 508 SW & 3008

L’offre de motorisation des Peugeot 508 (SW) et 3008 s’enrichit de deux proposition hybrides rechargeables. Elles utilisent le 1.6 l essence Puretech adapté avec un alterno-démarreur, une boîte automatique spécifique à 8 rapports, d’une batterie lithium-ion et un ou deux moteurs électriques. La version Hybrid à 2 roues motrices se compose de la version à 180 ch du bloc thermique et d’un moteur électrique de 110 ch, associé à la boîte, sur le train avant. La puissance combinée est de 225 ch. En variante Hybrid4, réservée à la 3008, la puissance passe à 300 ch grâce à un 2e moteur électrique de 110 ch positionné sur l’essieu arrière. Ses émissions de CO2 (WLTP) sont limitées à 49 g/km. La batterie lithium-ion a une capacité de stockage de 11,8 kWh en Hybrid et 13,2 kWh en Hybrid4. Elle permet de rouler en 100 % électrique sur une distance de 50 km avec la 3008 Hybrid4 et 40 km avec les variantes Hybrid à 2 roues motrices, selon les normes WLTP. Ce mode de conduite est disponible jusqu’à 135 km/h.

DS 3 & DS 7 E-Tense

La DS3 Crossback, en première mondiale au salon de Paris, inaugure la nouvelle plateforme CMP du groupe PSA. Cette architecture permet une réduction moyenne du poids de 30 kg et autorise surtout des motorisations électriques. La DS3 Crossback E-Tense, commercialisée mi-2019, en profitera. Avec sa batterie lithium-ion de 50 kWh, elle a une autonomie de plus de 300 km (WLTP). Une charge domestique, sur wallbox, prend 5 h. Mais avec une borne rapide, DS promet de récupérer 80 % de l’autonomie en 30 minutes. La puissance du moteur électrique est de 136 ch pour un couple de 260 Nm. Au niveau des performances, le 0 à 100 km/h est réussi en 8,7 s.

De son côté, le DS7 E-Tense présente la même fiche technique que le 3008 4x4. Ce qui signifie que l’engin aligne 2 moteurs électrique pour être intégral. La puissance atteint donc 300 ch et 450 Nm pour une autonomie électrique de 50 km sur le cycle WLTP. Le moteur à essence développe à lui seul 200 ch (147 kW) pour une puissance électrique de 109 ch au total. La batterie renferme 13,2 kW/h et permet de rouler jusqu’à 135 km/h en électrique. La batterie se recharge en 2 heures sur une borne murale dédiée 32A grâce à un chargeur de 6,6 kW ou en 8 heures sur une prise classique 230 V/8A.

Audi e-tron

C’est l’événement de l’année : la sortie du e-tron d’Audi, ce SUV 100% fabriqué dans l’usine de Bruxelles. Ici, ce sont 2 moteurs électriques asynchrones qui animent ce gros SUV. Il ne s’agit donc pas de moteurs synchrones comme c’est souvent le cas, Audi ayant choisi cette solution car elle permet d’accroître pendant une période de temps limitée la puissance de sortie, comme une fonction de « boost ». Ensembles, ils développent une puissance de 408 ch pour un couple de 561 Nm disponible dès 0 tr/min. Audi tait encore le poids de cet e-tron (on sait juste que la batterie pèse 700 kg), mais annonce des performances plutôt flatteuses : 0-100 km/h en 5,7 s pour une vitesse de pointe limitée électroniquement à 200 km/h.

S’agissant d’une donnée théorique, il va de soi que l’autonomie annoncée ne sera pas de 400 km (nouveau cycle WLTP). Comptez sans doute autour des 330 km, voire un peu plus si vous évoluez sur un relief avantageux. La charge dépendra bien entendu de l’intensité du courant. Sur les charges ultra-rapides, l’e-tron pourra accepter jusqu’à 150 kW tandis qu’un second chargeur embarqué fera osciller cette intensité entre 11 et 22 kW.

Mercedes EQC

La Mercedes EQC est née. Cette voiture électrique, en concession en 2019, est le premier modèle exclusivement non thermique imaginé par la marque à l’étoile. Il entend se placer aux avant-postes de la riposte contre Tesla des constructeurs traditionnels, après Jaguar avec l'I-Pace. Pour se faire, l’EQC affiche une autonomie de 450 km (NEDC) avec sa batterie de 80 kWh. En charge rapide, la voiture récupère 80 % de son autonomie en 40 minutes.

Toyota Corolla & RAV-4 Hybrid

Il n’y a plus de Diesel dans le catalogue, Toyota ayant tourné le dos au gazole. Pour la Corolla, il reste une seule solution 100 % thermique avec un 1.2 l turbo essence de 116 ch en entrée de gamme. Sinon, ce sera en hybride avec, comme la berline, deux propositions : une solution 1.8 l de 122 ch (3,4 l/100 km et 76 g CO2/km) et un 2.0 l de 180 ch (3,8 l/100 km et 87 g CO2/km). Aucune de celles-ci n’est rechargeable. La batterie, installée derrière les sièges arrière, stocke l’électricité grâce à la récupération de l’énergie cinétique. La marque ne manque pas de vanter la réduction des émissions sans pour autant donner le moindre chiffre.

Le nouveau RAV4 prépare son arrivée européenne. Toyota l’a dévoilé sur notre continent à l’occasion du Mondial de l’automobile de Paris. La 5e génération du SUV ne sera disponible chez nous qu’en version hybride. Mais il y aura 2 variantes, à chaque fois avec un 2.5 l de 177 ch à double injection en thermique. En 2 roues motrices (1590 kg), le moteur électrique donne un bonus pour atteindre 218 ch. Cela grimpe à 222 ch en 4 roues motrices (1645 kg) grâce au moteur électrique sur l’essai arrière. Dans ce cas, la gestion électronique intelligente de la transmission intégrale est capable de simuler un blocage de différentiel. Cette variante 4x4 est capable de passer de 0 à 100 km/h en 8,1 s. Par ailleurs, à bord du SUV, le rétroviseur central peut fonctionner de manière classique en miroir ou diffuser des images d’une caméra de rétrovision, avec un champ de vision élargi. Quant au CO2, Toyota annonce 102 g/km (4,5 l/100 km) pour le 4x2 et 105 g CO2/km pour le 4x4, en NEDC corrélé.

BONUS: Renault K-ZE pour la Chine

Le concept K-ZE est un nouveau véhicule électrique destiné au segment A et qui s’inspire du style SUV très demandé actuellement. Il sera réservé dans un premier temps à la Chine fort demandeuse de voitures électriques. Sa motorisation et ses batteries en particulier offriraient une autonomie de 250 km NEDC, soit environ 130-150 km réels. Renault insiste aussi sur son chargeur caméléon capable d’assurer une charge sur une simple prise domestique et les bornes publiques rapides.

Rédigé par le

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.