Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Découvrez notre offre abonnement spécial salon avec des réductions jusqu'à 50%

Découvrez notre offre abonnement spécial salon avec des réductions jusqu'à 50%

C'est parti!

Mobilité / Paris bientôt limité à 30 km/h ?

Pour lutter plus efficacement contre les embouteillages et les accidents, la mairie de Paris envisage de limiter la vitesse à 30 km/h sur l’ensemble du territoire de la ville lumière.

Sommaire :

Avant d’acter cette décision qui semble pourtant acquise, la mairie de Paris va lancer une consultation à partir du 27 octobre 2020, ouverte pendant quatre semaines. Les Parisiens pourront donc faire part de leur avis à cet égard. Actuellement, seules certaines artères de la ville sont déjà limitées à 30 km/h, la norme restant fixée à 50 km/h, 70 km/h sur le périphérique qui délimiterait la zone d’application de la nouvelle limitation de vitesse.

Limiter n’est pas ralentir

Si diminuer la vitesse autorisée de 30 km/h de manière généralisée peut sembler une mesure extrême, la réalité démontre que cela n’aurait pas un impact considérable sur la vitesse de déplacement réelle des usagers de la route. Engorgée de bouchons, la capitale française ne laisse que très rarement l’occasion d’excéder les 30 km/h en dehors des heures creuses… et encore !

De même, si le périphérique resterait à 70 km/h dans un premier temps, il serait envisagé d’en réduire la vitesse de 20 km/h également, là aussi sans que cela ne brime les conducteurs qui n’atteignent que rarement une telle vitesse aux heures de pointe.

Sécurité et pollution

En baissant la vitesse autorisée à 30 km/h (50 km/h sur le périphérique dans un avenir proche), Anne Hidalgo, mairesse de Paris, espère appliquer une idée qui lui trotte dans la tête depuis quelques années déjà et viserait trois objectifs évidents : diminuer le nombre d’accidents, baisser les pollutions environnementale (CO2 et particules fines) et auditive, et inciter une partie des automobilistes à emprunter les transports en commun ou opter pour des solutions de transport alternatives ou multimodales.

Si la consultation des Parisiens sera ouverte pendant un mois, il semble d’ores et déjà acquis que la mesure sera actée, à l’instar de plusieurs autres grandes villes françaises qui ont déjà franchi le pas de la limitation à 30 km/h pour leur centre urbain élargi. Pour s’assurer de l’effet de ce changement, les contrôles routiers seront renforcés et améliorés. En outre, diminuer globalement la vitesse des véhicules permet de réduire le différentiel qui peut exister entre le trafic routier motorisé et les usagers faibles, à deux roues ou à deux pieds…

Cependant, l’honnêteté nous impose de poser la question du but réel d’une telle mesure. Ne s’agit-il pas avant tout d’une opération marketing et financière (les amendes ça paie mon bon monsieur) tant la réalité démontre que dans la plupart des cas, les axes principaux de Paris ne permettent que très rarement de rouler plus vite que 30 km/h… Un constat que partagent la grande majorité des grandes villes européennes.

 

 

Web Editor

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.