Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Marché / Voitures de société : toujours aussi populaires, sauf à Bruxelles

Rédigé par Olivier Duquesne le

Selon Securex, un salarié belge sur 4 dispose d’une voiture de société. Malgré le télétravail, la part de bénéficiaires de cet avantage en nature a augmenté en Wallonie et en Flandre. Il a par contre baissé à Bruxelles.

Sommaire :

Le Soir relaye les données d’une étude du groupe Securex sur base de données de ses clients. Ainsi, en tenant compte de son portefeuille de 9648 entreprises, soit 39.378 salariés du secteur privé, la voiture de société est en progression parmi les bénéficiaires d’un CDI. La hausse est de 7 % entre 2019 et mi-2022, malgré une certaine généralisation du télétravail. Dès lors, le total des salariés avec une voiture dans le package salarial est de 25 % et même de 27,3 % en Flandre. L'évolution est similaire en Flandre (+10,7 %) et en Wallonie (+10,9 %). Toutefois, à Bruxelles, la proportion a baissé : de 25 % auparavant à 22,4 % actuellement. La localisation est celle de l’entreprise, pas de l’employé.

Moins chère que le travail

La voiture de société est une solution courante dans le package salarial belge. Surtout pour les employés ayant un profil spécifique ou en pénurie que l’employeur doit parfois motiver, notamment lorsqu’il habite plutôt loin de son entreprise. La voiture est également un argument pour fidéliser le staff qui, grâce aux avantages fiscaux, est moins onéreux qu’une hausse substantielle du salaire. 89,1 % des voitures de société ont encore un moteur thermique en 2022, contre 97,9 % début 2019. La limitation des déductions à venir réservées aux seules voitures électriques influence surtout le choix des modèles dans les PME plutôt que dans les grandes entreprises. Les petites et moyennes entreprises semblent plus flexibles pour s’adapter et installer l’équipement de recharge.

Cas bruxellois

À Bruxelles, les entreprises arrivent apparemment à davantage convaincre une partie de leurs salariés à choisir d’autres formules de mobilité que la voiture. Cela peut être dû à la fois à une politique assumée de la société, mais aussi au choix des membres du personnel habitant Bruxelles ou sa proche banlieue. Le groupe Securex constate d’ailleurs que les salariés bruxellois sont moins sensibles aux avantages de la voiture dans le package salarial.

Web Editor - Specialist Advice

Actus

Dernières actualités recommandées

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.