Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

Estimer

Environnement / Les hybrides rechargeables bien plus polluants que déclaré

L'ONG Transport & Environnement a examiné les trois PHEV les plus populaires pour voir si les émissions de CO2 déclarées peuvent être atteintes. Il s'avère que même avec une batterie pleine, ils émettent beaucoup plus qu'ils ne le devraient.

Sommaire :

Les hybrides rechargeables sont de plus en plus populaires en Europe, car ils peuvent compter sur d'importants avantages fiscaux dans certains pays (dont le nôtre) et parce qu'ils aident les constructeurs à atteindre leurs objectifs en matière de CO2 d'ici à la fin de 2020. En fait, chaque PHEV vendu en Europe qui émet moins de 50 g/km de CO2 compte double dans les calculs de la moyenne par constructeur.

Théorie contre pratique

Nous savons depuis longtemps que ces émissions extrêmement faibles des hybrides rechargeables sur papier ne veulent pas dire grand-chose en pratique, car tout dépend de l'utilisation : ce n'est qu'en rechargeant régulièrement la batterie et en effectuant de courts trajets, notamment, qu'il est possible d'atteindre ces valeurs théoriques. C'est du moins ce que nous pensions, car selon l'organisation au sommet des ONG Transport & Environnement (T&E), des chiffres d'émission inférieurs à 50 g/km sont une utopie, même si vous partez avec une batterie pleine.

T&E a donc commandé une étude à Emissions Analytics sur trois PHEV populaires sur notre marché : le BMW X5 xDrive45e, le Volvo XC60 T8 et le Mitsubishi Outlander PHEV. Il s'avère que, même avec une batterie pleine et dans des conditions idéales, les émissions de CO2 sont de 28 à 89 % supérieures aux valeurs théoriques. Le BMW X5 obtient également les meilleurs résultats grâce à sa grande batterie de 24 kWh.

Mais une fois la batterie épuisée, c'est une autre histoire : le X5 émet environ 250 g/km de CO2 si vous utilisez simplement le moteur thermique. Laissez votre gros moteur à essence à six cylindres servir de générateur pour la batterie, afin de pouvoir circuler en ville la conscience tranquille et ce sont près de 400 g/km de CO2 qui seront émis par les pots d'échappement ! La Volvo et la Mitsubishi présentent des résultats similaires, bien que dans une moindre mesure en raison de leurs moteurs à combustion interne plus modestes.

Mettre fin aux subventions

Les mots de T&E sont durs, surtout de la bouche de Julia Poliscanova, directrice principale pour les véhicules propres : "Les hybrides rechargeables sont de fausses voitures électriques construites pour des tests en laboratoire et des avantages fiscaux, pas pour le monde réel. Les gouvernements devraient arrêter de pomper des milliards de dollars de l'argent des contribuables dans les subventions pour ces voitures". T&E demande également que les super-crédits du quota européen de CO2 soient progressivement supprimés pour les VEHR en 2025 et 2030.

Twitter: @yeelenm / Instagram: @yeelenm

NEWSLETTER

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.