Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Décryptage / SONDAGE - Impact des prix des carburants

Rédigé par Olivier Duquesne le

Notre sondage en ligne sur le prix des carburants dévoile ses résultats. L’impact est réel pour 4 conducteurs belges sur 5 pour l’utilisation. Et une grande majorité adaptera l’achat de son véhicule.

Sommaire :

Le Moniteur Automobile / AutoGids a interrogé les visiteurs de ses sites sur la forte hausse du prix des carburants. Le mini sondage en ligne, qui a obtenu 2015 réponses valides, dévoile quelques changements de comportement au volant et pour l’achat de la prochaine voiture avec les prix des carburants.

8 Belges sur 10 ont adapté l’utilisation de leur voiture depuis la hausse importante du prix des carburants. La solution la plus souvent préconisées est l’adaptation du style de conduite pour réduire la consommation (21,10 %). Les deux autres ajustements sont la comparaison du prix des carburants aux différentes stations (18,47 %) et une utilisation restreinte de la voiture (17,73 %). Toutefois, les conducteurs utilisant une voiture électrique se sentent moins concernés. Ils ne sont que 41,49 % à avoir changé leurs habitudes. A contrario, les personnes roulant avec une voiture Diesel sont les plus concernées, et généralement les plus impactées, par la hausse du coût du gazole. Elles sont 85,2 % à adapter leur mobilité automobile depuis que le prix du carburant a atteint ou frôle les 2 €/l.

Différences géographiques

Le lieu d’habitat influence également les solutions choisies par les conducteurs pour réduire l’impact de la hausse du coût des carburants. Les citadins privilégient un autre style de conduire, la comparaison du prix des carburants et une utilisation moindre de la voiture. Les personnes vivant en milieu rural font les mêmes choix, mais si elles sont proportionnellement plus nombreuses à limiter leurs déplacements. En banlieue, par contre, une majorité avoue ne pas avoir changé d’habitudes ou de comportements. La faute à une absence d’alternative ?

En creusant davantage, on remarque des disparités plus marquées :

  • Ce sont les francophones et ceux roulant au CNG qui adaptent le plus leur itinéraire. Un changement de comportement depuis la hausse du coût des carburants que ne font pas ceux roulant en électrique.
  • Les personnes roulant peu (moins de 10.000 km) ou au CNG utilisent moins leur voiture. Pas celles roulant en électrique.
  • Les personnes adaptant leur style de conduite sont surtout celles roulant en hybrides rechargeables et en Diesel. Une fois de plus, celles en roulant en voiture électrique ne se sentent pas concernées.
  • La comparaison du prix des carburants est un souci surtout pour les personnes roulant en voiture hybride rechargeable ou Diesel. Et toujours pas pour ceux roulant à l’électricité.
  • En scindant les résultats en fonction du régime linguistique, les francophones favorisent l’adaptation des itinéraires et de se déplacer moins souvent pour les loisirs. Les néerlandophones ont plutôt opté pour un moindre déplacement en voiture pour les loisirs et pour la solution du télétravail.

Achat d’une voiture

26,51 % des personnes ayant répondu au mini sondage en ligne du Moniteur Automobile / AutoGids précisent que le prix des carburants ne va rien changer quant au choix de leur prochaine voiture. Cette proportion atteint toutefois 31,43 % pour celles roulant à l’essence. Ce sont parmi les citadins et les personnes habitant en banlieue que l’on retrouve le plus de personnes avouant n’avoir pas l’intention de modifier leurs perspectives d’achats, respectivement 32,32 % et 31,54 %. 25,79 % des personnes interrogées indiquent qu’elles vont attendre un peu plus longtemps avant de changer de voiture. C’est surtout parmi la population rurale que cette solution est la plus préconisée (33,94 %).

16,28 % des répondants comptent se tourner vers une voiture électrique, un choix favorisé par les habitants des banlieues (21,35 %). Notons que 64,91 % des personnes roulant actuellement avec une voiture électrique disent vouloir se tourner vers une voiture d’occasion pour le prochain achat ! L’option de l’achat d’occasion est plus souvent mentionné par les citadins (17,56 %). Lesquels sont aussi les plus enclins à choisir une future voiture moins chère (17,05 %).

Web Editor - Specialist Advice

Actus

Dernières actualités recommandées

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.