Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Découvrez tous nos nouveaux produits et abonnements ‘Spécial Salon’ !

Découvrez tous nos nouveaux produits et abonnements ‘Spécial Salon’ !

découvrir

Décryptage / ANALYSE – Salon Auto Genève 2018 : Entre doute et euphorie

Le Salon de Genève est à chaque fois le bon baromètre pour mesurer l'état d'esprit du secteur. Et ça l'était doublement cette année...

Sommaire :

Pour beaucoup de journalistes spécialisés, mais aussi de simples passionnés d'automobile, le salon de Genève reste the place to be et ça ne semble pas prêt de changer. Les raisons coulent de source… Primo, il y a le fait que Genève possède l'avantage psychologique d'annoncer le printemps et son renouveau, ce qui donne à tout le monde de l'énergie. Secundo, nulle part ailleurs on ne peut rencontrer plus de monde qu'à Genève pour parler business automobile. Tertio, à Genève, tout le monde est là, ou presque, ce qui est loin d'être le cas pour les autres salons. Cette année, seul Opel est aux abonnés absents et sans doute le grand patron de PSA, Carlos Tavares, n'y est-il pas étranger, lui qui est connu pour sabrer dans les dépenses. Le constructeur de Rüsselsheim a lancé de nombreuses nouveautés ces derniers temps et à Genève, il n'aurait eu que le nouveau Combo à présenter. "Opel préfère consacrer à autre chose l'argent qu'il aurait dépensé pour son stand" a expliqué Carlos Tavares. Et il ne s'agit pas d'une petite somme. À Genève, on est en Suisse… Et en Suisse tout coûte cher !

Vitrines de rêve

Traditionnellement, Genève est aussi le salon où sont présents les petits constructeurs, les carrossiers et autres artisans, qui raclent souvent les fonds de tiroir pour ne pas manquer ce rendez-vous. Pour eux, Genève est incontournable. D'année en année, certains noms disparaissent, d'autres arrivent… La seule constante, ce sont les rêves de ces nobles artisans, prêts à conquérir le monde avec leurs idées. Et pour beaucoup le rêve commence (et souvent se termine…) sur les rives du Léman !

Blues du Diesel

Mais en coulisses, on s'interroge et ça discute ferme. La désaffection que connaît actuellement le Diesel, par exemple, est sur toutes les lèvres y compris dans certaines annonces officielles. C'est ainsi que le grand patron de VW, Matthias Müller, a déclaré que le moteur Diesel n'était pas encore mort, alors que, quelques mètres plus loin, cet autre géant de l'automobile qu'est Toyota faisait savoir qu'il arrêtait la vente de Diesel en Europe… Une décision qui est bien sûr plus facile à prendre lorsque la part que l'on possède sur le marché de la voiture Diesel est négligeable… Mais il n'empêche : la tendance est bel et bien dans l'air !

Les millionnaires ont le choix

Dans les hautes sphères du marché, par contre, c'est business as usual. Le nombre de gens très riches ne cessent de progresser rapidement partout sur la planète, et les voitures qui leur sont destinées sont bien sûr à Genève. On peut naturellement contempler des sommets de mauvais goût, genre Mansory, mais aussi nombre de supercars qui font appel à des solutions techniques prometteuses. Dans ces segments-là, rien n'est trop "exotique": cela va de l'électricité à l'hydrogène, en passant par la turbine et toutes les motorisations intermédiaires. Ce qui est nouveau dans ce segment, c'est que les plus grandes marques de prestige s'intéressent aujourd'hui très sérieusement aux modes de propulsion alternatifs, de quelque nature qu'ils soient.

Aussi Genève reste-t-il la grand-messe de la voiture, même si la planète automobile est en effervescence et que les rumeurs y vont bon train, ce qui, à certains moments, fait trembler l'ensemble du secteur. On peut toujours y rencontrer nombre de grands patrons de l'automobile très sûrs d'eux-mêmes, ainsi que leur ego le leur impose: l'espace de quelques heures ou de quelques jours, les doutes et les incertitudes passent à l'arrière-plan, occultés par les lumières et les paillettes…

 

Rédigé par le

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.