Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Partner Content / La Lotus Esprit de James Bond

Au cinéma, il fut un temps où il était plus simple de concevoir une voiture «sous-marin» que de faire appel aux images de synthèse. Heureuse époque! Sans cela, nous n’aurions jamais vu cette Lotus Esprit faire de la plongée aux mains de 007.

Sommaire :

Dans l’histoire du septième art, les Lotus ont souvent été à l’honneur. Personne n’a oublié la Lotus Europa conduite par Tara King (Linda Thorson) dans la série «Chapeau melon et bottes de cuir». Ou la Lotus Seven de Numéro 6 (Patrick McGoohan), dans «Le Prisonnier». Dans «Pretty Woman», Vivian (Julia Roberts) et Edward (Richard Gere) se rencontrent dans une Lotus Esprit. Et c’est aussi une Lotus Esprit, blanche, que conduit Catherine Tramell (Sharon Stone) dans Basic Instinct. Mais c’est surtout dans les films de la saga James Bond que Lotus s’est distingué, et à plusieurs reprises d’ailleurs.

Une voiture qui se transforme en sous-marin… Aujourd’hui, cela peut paraître presque banal. Mais, en 1977, dans «L’Espion qui m’aimait», dixième opus de la saga James Bond, quand les spectateurs virent sur les grands écrans cette Lotus Esprit blanche plonger dans la Méditerranée, ils restèrent pour beaucoup bouche bée. Car, fait exceptionnel pour un film de James Bond, l’agent 007 n’avait pas reçu les traditionnels conseils de Q sur les «gadgets» équipant sa voiture de fonction. Mieux encore: cette scène était réalisée sans effets spéciaux. Ou presque. Et cette Lotus Esprit «sous-marin», elle existe vraiment et elle est parfaitement fonctionnelle.

Lotus Esprit James Bond

COUP DE PUB

Tout le monde connaît les voitures de James Bond. Figurer dans l’une des adaptations cinématographiques des romans de Ian Fleming est un gage de publicité et de notoriété. C’est ce que s’est dit en 1975 le responsable PR de Lotus, Don McLauchlan. Sachant que les équipes d’Albert R. Broccoli étaient en train de plancher sur le prochain James Bond, il fit amener devant le bureau du producteur, aux studios Pinewood en banlieue de Londres, un exemplaire de présérie de la toute nouvelle Lotus Esprit, destinée à remplacer l’Europa.

Séduits par la ligne spectaculaire de cette voiture de sport légère très proche du concept-car dessiné par Giugiaro en 1972 à la demande de Colin Chapman, les studios signaient un partenariat avec Lotus, qui livrait à la production deux Lotus Esprit S1 coloris Monaco White complètes, mais aussi sept coques en fibre de verre destinées au tournage, essentiellement en vue de la fameuse scène où elle plonge dans la mer. L’une d’entre elles allait avoir un destin hors du commun.

Lotus Esprit James Bond

AMPHIBIE

Ce châssis de Lotus Esprit était envoyé en Floride, chez Perry Oceanographic, une entreprise spécialisée dans la construction de bateaux, mais aussi et surtout d’engins submersibles. La coque était entièrement transformée et dotée de quatre hélices entraînées par des moteurs électriques, alimentés par une batterie cloisonnée dans un compartiment étanche.

Parfaitement fonctionnel, ce «sous-marin» de poche pouvait sans problème plonger et remonter à la surface à l’aide d’un ballast, changeant de direction grâce à des dérives directement actionnées par le pilote. Cette scène, l’une des plus célèbres du cinéma, ne fut pas tournée en Sardaigne, où se déroulait l’action du film à cet instant, mais bien aux Bahamas. Et pour la petite histoire, la traînée blanche laissée sous l’eau par la Lotus Esprit de 007 était produite par de simples tablettes effervescentes!

Lotus Esprit James Bond

WET NELLIE

Comme bien des voitures de cinéma mythiques, cette Lotus allait ensuite disparaître des écrans radar et rester stationnée dans un hangar anonyme de Holbrook, dans l’état de New York, durant 10 ans. Entre-temps, Lotus participait aussi au tournage d’un autre James Bond, «Rien que pour vos yeux», sorti en 1981, avec deux Esprit Turbo génération S2. Une Monaco White et une Copper Fire garnie de… porte-skis pour les scènes se déroulant à Cortina, en Italie.

En 1989, dans le cadre d’une vente publique «à l’aveugle,», Wet Nellie – le surnom donné à cette Esprit amphibie par l’équipe du film – était achetée pour une bouchée de pain par un couple new-yorkais. Hormis un toit endommagé, cette Lotus Esprit tellement spéciale était intacte. Au terme d’une longue et minutieuse restauration, cet exemplaire unique de Lotus Esprit était mis en vente en 2013, à Londres, par RM Auctions. Elle était adjugée à près de 700.000 euros, achetée par un certain… Elon Musk.

Actus

Dernières actualités recommandées

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.