Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Découvrez tous nos nouveaux produits et abonnements ‘Spécial Salon’ !

Découvrez tous nos nouveaux produits et abonnements ‘Spécial Salon’ !

découvrir

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / BMW X6 : Agilité inattendue

La troisième génération du BMW X6 clôture le cycle de renouvellement de la gamme X synonyme de SUV chez le constructeur allemand. Celui-ci partage la plateforme CLAR avec les X5 et X7.

  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Le concept

Par rapport à la génération précédente, le nouveau X6 s’allonge de 26 mm et s’élargit de 15 mm. Abaissé de 6 mm, il bénéficie de proportions particulièrement dynamiques et semble plus athlétique que jamais alors que l’empattement s’accroît de 42 mm. Extérieurement, comme ses congénères, le X6 s’offre une calandre agrandie, des flancs plus travaillés, des ouïes plus imposantes dans les boucliers et des feux arrière effilés. Il n’est pas facile de le distinguer du précédent mais c’est probablement volontaire de la part de la marque munichoise. Avec les projecteurs Laser BMW avec l’éclairage à LED adaptatif proposés en option, la nouvelle X6 bénéficie de phares Laser avec faisceau sélectif offrant une fonction feux de route anti-éblouissement et une portée accrue d’environ 500 m. Visuellement, ces projecteurs se distinguent par les éléments bleus en forme de X situés à l’intérieur des doubles phares caractéristiques.

Ce qui change

Dans l’habitacle, on retrouve logiquement la planche de bord du X5 à quelques détails près. La nouvelle BMW X6 est dotée de série de la sellerie en cuir Vernasca. En bon SUV qui se respecte, l’intérieur se distingue également par sa polyvalence, grâce notamment à la configuration 40/20/40 de la banquette arrière rabattable, qui permet de faire passer la capacité du coffre de 580 à 1530 litres.

De nombreux équipements sont, comme toujours, disponibles en option, à l’image des sièges avant multifonctions avec fonction massage, de la climatisation automatique 4 zones, des porte-boissons chauffants et réfrigérants, des applications en verre "CraftedClarity", du toit panoramique en verre «Sky Lounge», des parfums d'ambiance ou encore du système audio Bowers & Wilkins Diamond+ 3D Surround.

Comment ça roule

Quatre variantes sont proposées au catalogue: le 3.0 6 cylindres en ligne Diesel disponible en 265 et 400 chevaux ou, en essence, un 3.0 6 cylindres en ligne de 340 ch et un 4.4 V8 de 530 ch. C’est ce dernier modèle que la marque a mis à notre disposition lors de ce bref essai. Autant dire que le plaisir fut au rendez-vous et que ce nouveau châssis est plutôt bluffant. Bien aidé par ses 4 roues motrices, le X6 M50i avale les courbes rapides avec avidité et ne se montre guère embarrassé lorsque les virages se resserrent. Dotée d’un essieu à doubles triangles à l’avant et à cinq bras à l’arrière, cette suspension assure une sportivité insoupçonnée et un confort exceptionnel sur route. Ce nouveau venu est équipé de série du contrôle dynamique de l’amortissement mais peut également être doté de suspensions pneumatiques sur les deux essieux avec correction automatique de l’assiette. La hauteur du châssis peut être ajustée sur 80 mm d’une simple pression sur le bouton correspondant. À l’exception des M50i et M50d, toutes les variantes peuvent être équipées du pack de conduite tout-terrain permettant au conducteur de choisir l’un des quatre modes du système pour une conduite optimale sur la neige, le sable, les graviers ou la roche. Voilà les amateurs de 4x4 prévenus.

Budget

Trois nouveautés, disponibles sur le X6 de troisième génération, ont retenu notre attention. La première est la double calandre illuminée offrant, selon BMW, une note d’élégance supplémentaire au design extérieur (sic). Son illumination se déclenche au verrouillage et au déverrouillage de la voiture. Le conducteur peut aussi l’activer manuellement à sa guise. Cette fonction est également disponible pendant la conduite. La deuxième nouveauté est disponible avec le toit en verre «Sky Lounge» et consiste, la nuit, en l’illumination de plus de 15.000 motifs graphiques rappelant les dessins d’un ciel étoilé. Six couleurs différentes sont disponibles pour l’illumination de ce ciel de toit. Nettement plus utile, le nouvel X6 peut être doté, en option, de l’assistant de marche arrière Auto-Reverse qui aide le conducteur à sortir des emplacements de stationnement et à manœuvrer dans les espaces restreints; de quoi attester des progrès réalisés en matière d’autonomisation de la conduite du côté de Munich.

Notre verdict

Derrière sa grille de calandre agrandie, le nouveau X6 ne bouscule pas les habitudes. Et son habitacle, véritablement copié/collé sur celui des X5/X7, reçoit les équipements dernier cri habituels. Mais au volant, on découvre un SUV particulièrement dynamique qui n’a pas peur de grand-chose. A condition de garder à l’esprit son poids de 2300 kg mais aussi son prix de 96.900 euros afin d’éviter toute mauvaise surprise en cas d’enthousiasme mal maîtrisé...

  • Confort et niveau de finition
  • Comportement vif malgré la taille
  • Des moteurs au menu, des vrais !
  • Poids excessif
  • Prix inavouable
  • Justification sociale

Dans cet article : BMW, BMW X6

Rédigé par le