Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

SUV DAYS le 11 & 12 mai 2019 - les inscriptions sont ouvertes!

SUV DAYS le 11 & 12 mai 2019 - les inscriptions sont ouvertes!

Je m'inscris >>

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Hyundai i30 N Fastback : Track Days avec style

Hyundai décline le coupé Fastback dans une version N. L’auto reprend tous les éléments qui ont contribué au succès de la compacte, non sans se payer le luxe de s’octroyer certaines optimisations. Etat des lieux.

  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Le concept

Salué par la critique lors de sa présentation, la Hyundai i30 N compacte a surtout été adoubée par le public. On en veut pour preuve les 9000 exemplaires écoulés par la marque coréenne depuis son lancement (intervenu il y a 18 mois à peine) sur le Vieux Continent. En Belgique, l’auto a déjà séduit plus de 300 propriétaires. C’est davantage qu’escompté par le constructeur. Fort de ce succès, Hyundai entend bien capitaliser sur son blason sportif en apposant sa patte — griffe ! — N sur d’autres versions. Ainsi, en plus de la Veloster N (non commercialisée en Europe) la firme coréenne nous sert une i30 Fastback cuisinée selon la même recette que celle utilisée pour mijoter la compacte.

Ce qui change

Enfin, plus ou moins puisque le département sportif de la marque ne s’est pas reposé sur ses lauriers. Et les ingénieurs de la firme coréenne de continuer à développer l’auto. Ainsi, par rapport à la compacte, la Fastback jouit ci et là de certaines innovations. Parmi elles, citons notamment la nouvelle suspension avant. Dotées de nouveaux ressorts et d’une inédite barre antiroulis, elle est 5% plus douce qu’auparavant selon les chiffres communiqués par le constructeur. En outre, elle dispose également de butées 6 mm plus longues (et 10% moins dense). Globalement, Hyundai explique que cette nouvelle suspension permet d’améliorer la motricité de l’auto ainsi que son agilité. Les optimisations concernent également l’essieu arrière, sur lequel les ingénieurs sont venus ajouter un bras qui contribue non seulement à augmenter la rigidité transversale de l’engin mais aussi à optimiser son adhérence. A noter que, à partir du mois d’avril, la compacte jouira également de ces optimisations.

Pour le reste, le coupé reprend l’ensemble des éléments de la i30 N standard : même direction à assistance électrique, même échappement actif, ou encore même bloc essence turbocompressé 2.0 T-GDi. Petite nuance tout de même : là où la compacte propose son moteur dans deux niveaux de puissance différents, le coupé, lui, ne propose que la version la plus puissante du 2,0 litres. Entendez 275 ch (à 6.000 tr/min) et 353 Nm (de 1.450 à 4.700 tr/min, 378 Nm avec la fonction overboost).

Comment ça roule

Plus lourde de 12 kg sur l’essieu arrière, la i30 N Fastback jouit d’une répartition des masses plus neutre: 59,7% sur l’essieu avant et 40,3% sur les roues arrières contre 38,2%/61,8% pour la compacte. Pour autant, le coupé n’a pas montré une plus grande tendance au sous-virage. A condition du moins que l’auto soit correctement inscrite dans les courbes lors des passages à hautes vitesses (il est utile de préciser que notre essai a été réalisé sur sol sec).

Mieux, dans certaines situations, notre modèle d’essai a montré une affinité certaine pour le déhanchement. Cela dit, rien de bien imprévisible: dans l’ensemble, le comportement général de l’auto reste tout à la fois intuitif et civilisé. Ainsi, Coté performances, Hyundai annonce des chiffres équivalents par rapport au coupé: vitesse maxi de 250 km/h et 0 à 100 km/h bouclé en 6,1 secondes.

Budget

Le concept i30 N Options dévoilé dans le cadre du Mondial de Paris préfigure une ligne d’accessoires appelés à terme à être proposés sur les modèles de série. En effet, à lui seul, ce show-car affiche pas moins de 25 options d'individualisation différentes. Et ce autant à l’extérieures qu’à l’intérieures. Cela va du bouclier spécifique à l’aileron arrière en carbone en passant par les autocollant spécifiques les bas de caisse signés N, le capot en en fibre carbone, ou encore les jantes en aluminium coulé de 20 pouces chaussées de pneus semi-slick. A l’intérieur, le carbone est lui aussi partout : sur la planche de bord, sur les ouïes de ventilation, les poignées de porte et sur le méplat du volant. Ce dernier s’habille d’Alcantara, à l’image des sièges baquets sport allégés. En outre, Hyundai devrait également proposer un pédalier ainsi qu’un pommeau de levier de vitesse en aluminium, en plus de plusieurs autres options de personnalisation intérieures.

Notre verdict

Sportive complète et ultra aboutie, l’i30 N se décline dans une alternative qui fait la part belle au style tout en optimisant les capacités d’emport (436 litres contre 381 pour la i30 N). Bien évidemment, tout cela est au détriment de la garde au toit des places arrière — un défaut inhérent à tous les coupés.

  • Volume de coffre
  • Trains avant incisif
  • Rapport prix/prestations
  • Garde au toit arrière
  • Habitacle toujours très austère
  • Inertie mécanique

Essais liés

Dans cet article : Hyundai, Hyundai i30

Rédigé par le