Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essais courts / Ford Focus ST

Rédigé par Xavier Daffe le

Tout au long de sa carrière, la Focus s’est accompagnée de versions sportives toutes plus réjouissantes les unes que les autres. À l’automne dernier, nous en avons (re)pris le volant la dernière génération de ST, brièvement. Le sourire aux lèvres.

Sommaire :

Concept

Il ne faut pas confondre ST et RS. Cette dernière, plus radicale, a été enterrée, sacrifiée sur l’autel du politiquement correct. Pourtant, la dernière en date, à transmission intégrale, fut celle qui avait inauguré le mode Drift rendu possible par la présence d’un embrayage piloté sur chaque axe de roue arrière, ce qui permettait de moduler le couple envoyé individuellement sur chaque roue et donc de conduire cette RS 4x4 comme une… propulsion. Depuis, elle a fait des adeptes, à commencer par l’Audi RS 3 et la Cupra Formentor VZ5, qui ont adopté sa technologie.

Non, cette dernière génération de ST en date est une traction, comme l’était d’ailleurs la très brutale et si désirable Focus RS Mark I de 2002, avec son énorme autobloquant mécanique Quaife qui demandait alors de tenir à tout moment le volant à deux mains. Cette première Focus RS, bestiale, est aujourd’hui l’objet de toutes les attentions chez les collectionneurs passionnés. Cette Focus ST 2022 suscitera-t-elle le même engouement? Il y a peu de chance. Moins radicale, elle a pourtant bien des qualités à faire valoir, à commencer par celle… d’exister à l’heure où nombre de marques concurrentes délaissent le domaine des «hot-hatches» pour celui des hybrides (plug-in), moins enthousiasmant, il faut en convenir.

En réalité, cette Focus ST adopte le 4 cylindres EcoBoost qui constituait un temps l’accès de gamme à l‘univers Mustang. Un 2,3 litres turbo équipé d’un système réduisant son turbo lag, comme en WRC, et développant 280 ch et 420 Nm, le tout transitant vers les roues avant au travers d’un différentiel autobloquant électronique et d’une suspension pilotée. Elle est équipée de série d’une boîte manuelle 6, l’automatique Powershift à double embrayage étant une option à 1700 €. C’est la version manuelle que nous avons pu essayer quelques jours.

2022 Ford Focus ST review

Conduite

Surtout dans cette couleur Mean Green optionnelle, la version ST s’accommode bien du face-lift reçu par l’ensemble de la gamme Focus à l’automne dernier, touchant principalement les faces avant et arrière ainsi qu’un nouvel aménagement intérieur et un système multimédia revu. Ce dernier est dorénavant de la génération SYNC4 et s’exprime depuis un grand écran de 13,2 pouces très intuitif et réactif. L’intérieur est bien pensé, le tableau de bord ergonomique et on prend vite ses marques. Mais on ne démarre pas une ST pour vérifier son degré de connectivité. Action, donc ! Premières impressions statiques : les sièges, dessinés par Ford Performance, sont excellents de maintien et de confort tandis que la position de conduite idéale se trouve vite. Le petit volant tombe bien en main et on a une vue dégagée sur l’ensemble de l’instrumentation. En fonction des modes de conduite choisis, l’affichage numérique derrière le volant change. C’est rigolo mais, personnellement, je trouve que ça amène un peu de confusion, de manque de clarté. Soit.

Non, là où la ST trouve à s’exprimer, c’est sur une petite route sinueuse, quand le châssis prouve que Ford sait faire des tractions qui tiennent la route au sens propre mais qui savent aussi se montrer joueuses et jamais piégeuses. C’est bien sûr le cas ici, avec un train avant qui encaisse le grip latéral prodigué par les excellents Michelin Pilot Sport 4S, une direction précise et communicative, et un moteur qui reprend à tous les régimes. Dans ce bon bilan, on se met à regretter le manque d’agrément et de précision de la commande de boîte manuelle, handicapée par des débattements de levier trop longs qui interrompent la marche en avant du 4-cylindres.

Ce dernier pousse pourtant bien à tous les étages, même s’il manque un peu de caractère sonore (sur ce point, le 5 cylindres Audi reste une référence). Une ST n’est pas une RS, mais quand même. Et si la suspension se montre assez ferme à faible vitesse sur les hautes fréquences, avec quelques percussions à la clé, elle a la mérite d’assurer un maintien de caisse efficace qui participe au plaisir de conduire. Et cette discrétion sonore devient un avantage sur les grands axes ou l’autoroute, que la Focus ST aborde sereinement, grâce à son silence mais aussi sa tenue de cap relaxante. Elle y redevient le véhicule familial, habitable et pratique qui lui donne sa grande polyvalence. D’autant que la version ST existe aussi en break.

2022 Ford Focus ST review

Verdict

Pour nettement moins cher qu’une fade hybride rechargeable, cette Focus ST a le mérite de donner le sourire à son conducteur, à sa conductrice. Efficace mais d’un abord facile, parfaitement utilisable au quotidien et performante comme une «GTI», elle devient une espèce rare, quasi en voie d’extinction, comme peut l’être le plaisir, de plus en plus coupable, de conduire. Rien que pour cela, elle mérite notre respect.

2022 Ford Focus ST review

  • Voiture performante et très polyvalente
  • Commende de boîte manuelle perfectible

Dans cet article : Ford, Ford Focus

Rédacteur en Chef Le Moniteur Automobile

Essais

Nos essais

Stocks

Voitures de stocks à la une

Occasions

Voitures d'occasions à la une