Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Découvrez notre offre abonnement spécial salon avec des réductions jusqu'à 50%

Découvrez notre offre abonnement spécial salon avec des réductions jusqu'à 50%

C'est parti!

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essais courts / Porsche 911 Turbo S Cabriolet : comme un tourbillon

Avec les cheveux au vent, il est juste un peu plus facile de garder les 650 chevaux de la 911 Turbo S en ligne. Mais ne vous faites pas d'illusions, même en tant que cabriolet, cela reste une Porsche diablement rapide.

  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Concept

Pas de nouvelle Porsche 911 sans version Turbo. Et pas de 911 Turbo sans dérivé convertible. Et il est plus puissant que jamais, car cette version S tire 650 ch et 800 Nm de son boxer biturbo de 3,7 l. Cette puissance est appliquée à l'asphalte via une transmission robotisée PDK à double embrayage et huit vitesses. La motricité nécessaire est assurée par les 4 roues motrices de série. Le sprint de 0 à 100 km/h, assisté par une fonction launch control, prend 2,8 s et la vitesse maximale est de 330 km/h.

Même en tant que cabriolet, la Porsche 911 Turbo S s'avère être un catalogue de conduite de la mécanique contemporaine. En plus de la traction intégrale intelligente, cette 911 est équipée en série de barres anti-roulis actives, de supports moteur dynamiques et de freins en carbone-céramique. La carrosserie Turbo S allongée, dotée d'orifices de refroidissement supplémentaires, repose sur l'aérodynamique active : à l'arrière, la Porsche 911 est dotée d'un spoiler en fibre de carbone qui prend différentes positions, tandis qu'à l'avant, vous avez une aile en caoutchouc qui se replie à des vitesses plus élevées. Dans le nez, il y a des fentes actives qui s'ouvrent à des vitesses très basses ou très élevées, c'est-à-dire lorsque la transmission nécessite un refroidissement supplémentaire.

La 911 Cabriolet ne jure que par un toit souple, qui utilise des composants en magnésium pour que la capote ne gonfle pas aux vitesses plus élevées. Le système hydraulique s'ouvre ou se ferme en 12 s à peine, un strip-tease que la Turbo S est capable d'opérer à des vitesses allant jusqu'à 50 km/h. Un déflecteur rétractable électriquement vous permet de continuer à rouler à des vitesses plus élevées.

Test Porsche 911 Turbo S Cabrio - AutoWereld (Klaas Janssens)

Comportement routier

Parce que c'est le gros problème de la Porsche 911 Turbo S. Elle va trop vite, trop facilement, ce qui vous fait passer à côté de l'expérience. De plus, à des vitesses légales, le moteur boxer sonne comme un aspirateur, même avec l'échappement sport optionnel, il faut pousser particulièrement fort sur la pédale avant que le flat 6 plat ne se mette à chanter. De plus, la combinaison des filtres à particules et des normes de plus en plus strictes en matière de décibels étouffe la bande sonore de telle sorte que l'on n'entend plus ce joyau de haute technologie qui pend à la poupe.

En parlant de la position unique du moteur, on ne la ressent guère non plus. La 911 Turbo S Cabriolet n'est pas facile à provoquer, car ce nez flottant et le fameux mouvement de pendule font maintenant partie de la riche histoire de Porsche. Vous pouvez ainsi vous laisser dériver en toute confiance dans les virages et augmenter votre vitesse, car l'efficacité du châssis ne peut être décrite que comme miraculeuse. À vitesse normale - jusqu'à 200 km/h dans le cas de la 911 Turbo S Cabriolet, avec le toit ouvert - cette Porsche est pratiquement à l'épreuve des balles.

C'est super, parce que vous ne voulez pas que cette écurie devienne folle. Mais cela aseptise encore l'expérience. La prudence est maintenant de mise, car la 911 Turbo S vous met au défi d'aller toujours plus loin. Au point que l'on commence à penser que cette Porsche vous pardonne tout. Et puis, elle peut compter sur l'électronique, car alors les vitesses sont si élevées que les conséquences d'une erreur de jugement peuvent être désastreuses.

Test Porsche 911 Turbo S Cabrio - AutoWereld (Klaas Janssens)

Verdict

Le double rôle que joue Porsche avec la 911 Turbo S impressionne. D'une part, vous avez la performance étonnante et la dynamique aiguisée comme un rasoir, d'autre part, l'accessibilité et la finesse qui rendent cet athlète presque aussi utilisable au quotidien qu'une berline au long cours. Mais c'est l'un ou l'autre, car à des vitesses légales et des trajets normaux, cette Porsche oublie de titiller les tripes et on passe à côté des sensations qu'une telle super voiture de sport est censée évoquer.

De nos jours, nous préférons de plus en plus la version ouverte à la version fermée. La tête dans le vent, l'envie de chercher la limite diminue et vous ressentez plus intensément ce qui se passe autour de vous, ce qui vous permet d'en profiter plus facilement. C'est également le cas de la 911 Turbo S. Mais il vous manque alors la sensation de conduire quelque chose de spécial, comme c'est le cas avec une Ferrari topless ou une Aston Martin ouverte. Même si c'est cette facilité clinique qui rend cette Porsche si inattaquable.

 

Dans cet article : Porsche, Porsche 911

Channel Manager Produpress Websites

Twitter: @janssensklaas / Instagram: @janssensklaas