Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essais blog / Qu'avons-nous pensé de la Toyota Aygo X ?

Rédigé par Frédéric Kevers le

Notre rédacteur Frédéric Kevers a passé une semaine au volant d’une Toyota Aygo X en version Air Envy. L’occasion pour lui de vérifier la pertinence de cette citadine au look de crossover.

Prix
NC
  • Avis Rédaction /20

Sommaire :

Le segment des citadines suit actuellement la trajectoire de celui des grands monospaces : il est en voie d’extinction. Trop peu rentables, les petites voitures des villes subissent les assauts des petites voitures des « champs », comprenez des crossovers et « SUV » de petit format. Toyota n’abandonne pas pour autant l’Aygo, mais lui offre un X et un look plus trendy sans pour autant changer fondamentalement la philosophie de sa citadine made in France. Mais cette petite puce japonaise reste-t-elle pertinente pour autant ?

J'ai aimé

Je vis désormais en ville et ma voiture me sert pour les sorties en famille ou, occasionnellement, pour me rendre au travail. Le trafic urbain à Liège n’est pas ma tasse de thé – merci les travaux du tram – et je privilégie toujours mes petons aux pneus d’une automobile pour me déplacer au centre-ville. Cette Toyota Aygo représentait donc une parfaite occasion de changer mon approche. Et force est de constater que je ne l’ai pas regretté. Compacte, très agile et dotée d’un rayon de braquage réduit, la petite nipponne est parfaite pour évoluer dans ces conditions. Peut-être même davantage dans cette nouvelle génération X, légèrement surélevée, ce qui améliore la visibilité. Facile à garer, elle se faufile dans le trafic et arpente sans embarras les petites ruelles de la Principauté séculaire. Une citadine, en ville, c’est bien !

En ce mois de novembre bien avancé, les températures fraîches deviennent la norme. Autant dire que s’asseoir au volant d’une voiture ayant passé la nuit dehors n’est pas ce que je préfère. Mais Toyota a le bon goût de proposer les sièges chauffants sur cette finition de l’Aygo X. En outre, le chauffage, le dégivrage du pare-brise et des rétroviseurs est vraiment efficace. Ce qui n’est pas forcément une habitude dans les voitures japonaises que j’ai eu l’occasion de conduire, donc ce fut une bonne surprise. Petite certes, mais avec le confort thermique d’une grande, cette Toyota Aygo X sait recevoir en toutes circonstances. C’est appréciable, surtout sur les courts trajets, juste en sortant de la chaleur ouatée de la maison ou du bureau.

Mais la Toyota Aygo X n’est pas seulement une petite citadine au format pratique et joliment dessinée. C’est aussi une voiture agréable à conduire. Les suspensions absorbent avec efficacité les dos d’âne, les pavés ou autres nids-de poule tandis que la direction légère et précise permet de mener la japonaise avec sérénité. Elle tient la route et ne maltraite pas ses occupants, les sièges faisant également leur office en matière de confort. Et, de plus, elle s’avère parfaitement à la page en matière de connectivité et de sécurité active : Apple CarPlay, régulateur de vitesse adaptatif, maintien de voie efficace, l’essentiel est là. Je ne m’y attendais pas dans une voiture émargeant au plus petit segment de la hiérarchie automobile.

2022 - Toyota Aygo X

Je n'ai pas aimé

Mais ce « raffinement » a un prix. À 22.710 € - hors éventuelles options – ma Toyota Aygo X Air Envy à boîte manuelle n’est pas donnée (comptez 24/020 € pour la version à boîte CVT). Certes, l’équipement est plutôt complet, le look est soigné et la finition ne souffre pas la critique – des plastiques durs, oui, mais très bien assemblés – mais pour une voiture aussi petite, réservée à 2 occupants si l’on veut garantir un vrai confort à chacun et dont la mécanique est aussi modeste, ça fait déjà pas mal d’argent. À plus forte raison quand on sait que l’usage de cette Aygo X se limite principalement à une conduite (péri-)urbaine ou à de courts trajets, donc très souvent à un kilométrage limité.

Bien entendu, Toyota ne peut pas faire de miracles. Avec 3,70 de long pour 1,74 m de large, l’Aygo X offre peut-être 5 portes et une banquette arrière, mais cette dernière a davantage de sens en tant qu’espace de rangement additionnel qu’autre chose. Impossible d’y caser mes filles (3 et 5 ans) avec leur siège enfant sans devoir me contraindre à rouler le menton dans le volant, et je ne suis pas grand, 1,78 m ! Et le problème reste valable avec des enfants plus grands – ne parlons pas d’adolescents – qui auront bien du mal à caser leurs guiboles si Papa ou Maman décide de rester bien assis devant. Quant au coffre, il conviendra tout juste à un couple pour faire les courses de la semaine ou partir en weekend, mais guère davantage… ha si, il y a la banquette arrière, suis-je bête ? Si vous êtes plus que 2, optez pour la Yaris !

Mais bon, si je peux pardonner le manque d’espace à une petite citadine, je ferai preuve de moins de mansuétude à l’égard de la mécanique de la Toyota Aygo X. Ce que j’aime généralement chez les pures citadines, c’est qu’elles compensent leur manque d’allonge et de confort sonore sur autoroute par un peps bienvenu en ville. Oubliez ça avec la Toyota. Le petit 3 cylindres atmosphérique n’offre que 72 ch haut placés (6000 tr/min) et à peine 93 Nm à 4400 tr/min pour une masse à vide de 940 kg. C’est trop peu dès que l’on est deux à bord. Si le démarrage en première passe encore, le tonus s’estompe dès le passage en deuxième. Pied au plancher, l’absence de sensation est telle que plusieurs fois je me suis demandé si je n’avais pas oublié de desserrer le frein à main. Je trouve cela un peu gênant dans un trafic toujours plus nerveux et dense.

2022 - Toyota Aygo X

Donc

Franchement, si j’étais célibataire ou en couple sans enfants, cette Toyota Aygo X m’intéresserait vraiment. Très jolie, avec une finition de qualité malgré l’omniprésence des plastiques durs et un châssis sympa au quotidien, elle s’avère idéale pour la ville ou les courts trajets ruraux. Dans le fond, les bémols que je lui impute sont liés à ma condition d’automobiliste père de famille, et donc peu pertinents, si ce n’est pour le manque de vigueur du moteur. Mais je pense que je la choisirais en finition intermédiaire, histoire d’adoucir le prix, quitte à me passer de certaines assistances peu opportunes pour rouler en ville. Au final, je me réjouis que Toyota continue à offrir une voiture de ce format, histoire d’offrir un autre choix que la sempiternelle Fiat 500.

 

Dans cet article : Toyota, Toyota Aygo x

Web Editor

AVEZ-VOUS DES QUESTIONS?
Posez-les sur notre AutoForum

Vers AutoForum

Essais

Nos essais

Stocks

Voitures de stocks à la une

Occasions

Voitures d'occasions à la une