Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Le salon de l'auto depuis votre salon - C'est facile de choisir!

Le salon de l'auto depuis votre salon - C'est facile de choisir!

découvrir

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Volkswagen Golf 1.5 TSI 130 : un statut à défendre

Sommaire :

En bref

  • La dynamique

    Le TSI 130 travaille en silence, non sans agrémenter ses «décollages» d’une sonorité enthousiasmante. Il s’apprécie surtout pour sa rondeur et sa souplesse, mais se montre peu gratifiant dans la zone intermédiaire du compte-tours. La boîte de vitesses manuelle à 6 rapports qui l’épaule dispose d’un levier correctement guidé. Naturelle et offrant une bonne consistance quel que soit le mode retenu, la direction est précise.

  • Sécurité

    La Golf VIII ne propose plus l’airbag de genoux de la Golf VII. Elle se contente des classiques frontaux, latéraux et rideaux. En option (520 €), on peut disposer de coussins latéraux arrière. Euro-NCAP a gratifié cette nouvelle Golf du score maximal de 5 étoiles avec, notamment, une note de 95% pour la protection des adultes. Du côté des aides électroniques, outre le protocole de communication Car2X, on retrouve, de série, les Lane Assist et Front Assist.

  • Confort

    La Golf est campée sur un amortissement ferme, mais filtrant. Avec son insonorisation soignée, cela lui permet d’avaler de longues étapes sans causer de fatigue excessive. D’autant plus que la position de conduite est irréprochable. L’habitabilité aux places arrière est correcte, sans plus. Si la climatisation fonctionne efficacement, il faudra s’habituer à ses commandes disséminées en partie à gauche du volant et dans un sous-menu de l’écran central.

  • Sens pratique

    La carrosserie «classique» de la Golf lui permet de ménager un accès aisé à son habitacle ainsi qu’à son coffre. Si son volume reste assez moyen pour le segment (380 l), ce dernier est facilement exploitable grâce à ses surfaces régulières. La modularité reste assez sommaire, avec des dossiers rabattables 60/40 sans offrir un plancher totalement plan. Les espaces de rangement sont nombreux et spacieux et la finition apparaît globalement soignée.

  • La connectivité

    La Golf VIII impose de nouveaux standards de connectivité aux généralistes de son segment. Les services connectés sont nombreux (quitte à tirer vers le gadget). Le système de navigation présente une carte claire et lisible, mais n’est, pour le moment, pas exempt de bugs (notamment du côté des instructions vocales). L’écran central de l’infodivertissement est assez réactif dans l’ensemble, tout comme les zones tactiles disséminées dans l’habitable.

  • Budget

    Les premiers prix proposés pour le moment par Volkswagen positionnent davantage la Golf dans l’univers du premium que du côté des concurrentes généralistes. D’autant plus qu’il faudra encore porter la main au portefeuille pour disposer de certains équipements de confort. Le coût à l’usage sera toutefois réduit grâce à une consommation réelle contenue: avec un peu de bonne volonté, on peut descendre facilement sous les 7 l/100 km.

Volkswagen Golf 1.5 TSI 130 : un statut à défendre
Conclusion / Volkswagen Golf 1.5 TSI 130 : un statut à défendre

Si elles peuvent paraître minimes de prime abord, ce sont finalement toutes les petites améliorations techniques apportées «dans l’ombre» par Volkswagen à sa Golf VIII qui en augmentent l’agrément réel quotidien. Dans un premier temps, ce sont du moins elles qui s’apprécient le plus facilement. La révolution numérique et connectée, indéniable mais un peu déroutante, apportée par ce huitième épisode de la saga Golf réclamera davantage de temps pour être appréciée dans sa globalité…

Lire la suite? Téléchargez GRATUITEMENT l'essai complet!

VENDRE VOTRE VOITURE AUJOURD'HUI