Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Range Rover Evoque Convertible TD4 180 : Pionnier

Sommaire :

En bref

  • La dynamique

    En dépit des près de 2,1 t de l’Evoque Convertible, le 2.0 TD4 180 s’en sort plutôt bien. Nettement mieux que les freins, en tout cas, qui n’ont pas été adaptés et souffrent vite en conduite soutenue (descente de col…). La boîte automatique à 9 rapports apporte une belle onctuosité, même si l’on peut parfois lui reprocher d’être trop enthousiaste à rétrograder. Sans tremblement ni remontée parasite, la direction reste précise et étonnamment rigoureuse pour un cabriolet.

  • Sécurité

    Le découpage du toit a forcé les ingénieurs à renforcer la caisse et prévoir des arceaux à déploiement automatique en cas de retournement. Les airbags frontaux, latéraux et genoux (conducteur) assurent la réduction des lésions pour les passagers avant. L’avertisseur de dévoiement intempestif et le freinage d’urgence automatique sont compris dans la dotation de série. Le maintien de bande assisté et le surveillant d’angles morts sont des options.

  • Confort

    Le confort de suspension est assuré sur les mauvais revêtements, mais d’aucuns pourraient trouver le «toucher de route» un peu ferme… Aucune discussion possible en revanche quant à l’insonorisation, qui force ici l’admiration. A bord, on retrouve bien évidemment tout le confort et le bon maintien des sièges Land Rover. Un peu moins à l’arrière, où les dossiers ont dû être légèrement redressés pour installer la capote. La climatisation automatique bizone est de série.

  • Sens pratique

    Véritable point noir de cet Evoque Convertible, le coffre souffre d’un volume solidement réduit (251 l) et d’un accès très compliqué. Pour qui envisagerait le modèle comme l’unique véhicule de la famille, mieux vaudra se faire livrer les courses ou les gérer par petites quantités. Comme dans la plupart des cabriolets, l’accès à la banquette n’est pas non plus des plus aisés. Pour le reste, l’équipement est fourni dès l’exécution «de base» SE Dynamic et la finition ne souffre aucun reproche.

  • La connectivité

    Le système InControl Touch s’articule autour d’un écran tactile au format large original (21:9). Comme celui d’un smartphone ou d’une tablette, il réagit au pincement de doigts et au balayage et s’offre même un visuel d’accueil personnalisable. La navigation (qui reste une option à 1.556 € sur le SE Dynamic) se programme aisément, grâce notamment à une reconnaissance vocale efficace, et fonctionne intelligemment. Idem pour la connexion Bluetooth, facile à gérer.

  • Budget

    Vendu 52.700 € en version TD4 150 ch SE Dynamic, l’Evoque Convertible «de base» n’est pas donné… Que dire alors des 62.000 € – plus encore 11.000 € d’options rajoutées – réclamés pour le HSE Dynamic tel qu’illustré ici? Mais, on le sait, ce qui est rare est cher. Et comme le «petit» Range à toit souple est aujourd’hui seul dans son genre sur le marché, on ne voit pas pourquoi Land Rover devrait se priver! Côté conso, mieux vaut tabler sur une moyenne de 8 l/100 km.

Range Rover Evoque Convertible TD4 180 : Pionnier
Conclusion / Range Rover Evoque Convertible TD4 180 : Pionnier

Que l’on craque pour le style du Range Rover Evoque Convertible ou que l’on vomisse l’idée de rouler en SUV sans toit, on ne peut en tout cas pas reprocher à Land Rover d’avoir bâclé le modèle. Bien pensé, bien construit et bien fini, l’engin se montre en tout cas fort agréable à vivre – hormis, peut-être, pour ce qui est du coffre, mais on pouvait s’y attendre… – et à conduire au quotidien, et sur tous les terrains. Mention spéciale également pour le 2.0 TD4 180, qui procure beaucoup de polyvalence au modèle tout en ayant le bon goût de rester discret. Un nouveau genre et né. Du succès de l’Evoque Convertible dépendra sans doute l’émancipation du SUV cabriolet. Mais quelque chose nous dit que l’affaire est bien engagée…

Lire la suite? Téléchargez GRATUITEMENT l'essai complet!

NEWSLETTER

VENDRE VOTRE VOITURE AUJOURD'HUI