Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Essai comparatif / Audi RS 4 Avant vs BMW M3 Competition Touring vs Mercedes C 63 S E Performance Break: Break & Bad

Rédigé par Laurent Blairon le

Pour les 50 ans de la division M, BMW voulait bousculer les deux icônes du genre super-break que sont les RS4 et Classe C 63 S. Entre les 30 ans d’expérience d’Audi et l’innovante technologie électrique issue de la Formule 1 de Mercedes, Munich n’arrive pas en terrain conquis… Texte : Laurent Blairon | Photos : Dennis Noten

On peut s’interroger, depuis 30 ans, sur la pertinence des breaks ultrasportifs. Toujours trop ceci, ou pas assez cela. Certes, le marketing a bien tenté de nous expliquer que ces machines répondent à un besoin, ou représentent une sorte d’idéal roulant entre sport et vie de famille... Effectivement, c’est plus pratique que la 911 pour aller au golf ou emmener la smala à la mer… Pour le reste, Bullshit! Le break ultrasportif, c’est juste un genre, mais quel genre ! Une niche décalée audacieusement initiée par Audi en 1994 avec la RS2, un mutant de break Audi 80 qui assouvissait le besoin d’innovation d’Audi tout en créant le mythe des station wagons prédateurs de Ferrari ou de Porsche. Audi ne lâchera plus jamais l’affaire, le break RS4 est un classique, jusqu’à cette ultime version en fin de carrière, mais au sommet de son art. Heureusement, la cure de jouvence du pack Competition lui permet de regarder en face les «petits nouveaux». 
Mercedes attendra 3-4 ans pour s’inscrire dans le sillage de la RS2, avec sa C43 AMG (non, la W202 C36 n’a pas existé en break) qui devient par ailleurs la première Classe C Break AMG «officielle». Une orientation moins radicale, mais nettement plus autoroutière avec son V8 4,3 l de 306 ch. A Stuttgart aussi on déclinera toutes les générations de Classe C break à la sauce AMG, avec pour sommet d’opulence les inoubliables W204 et leur pantagruélique 6,2 litres. Et puis, l’an dernier, coup de poker: Mercedes-AMG prive la Classe C du V8 au profit d’un hybride essence 4-cylindres. De l’écologique de façade, l’objectif étant d’insuffler de la technologie de F1 dans ce break.
Du haut de sa tour «Vierzylinder» de Munich, BMW tenait le segment à l’œil et attendait le bon moment: pour les 50 ans de la division M, la marque décide enfin de chatouiller la concurrence avec le premier break M3 de son histoire. Et peut-être bien la plus spectaculaire et cool de toutes les M3, le surplus de carrosserie ajoute une nouvelle dimension dramatique à son armure pour le moins intimidante. 

AVEZ-VOUS DES QUESTIONS?
Posez-les sur notre AutoForum

Vers AutoForum

Essais

Nos essais

Stocks

Voitures de stocks à la une

Occasions

Voitures d'occasions à la une