Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Mieux conduire

Conduire en Russie

Rédigé par Olivier Duquesne le 01.11.2017

Conduire en Russie #1
Conduire en Russie #1
Conduire en Russie #2
Conduire en Russie #2
Conduire en Russie #3
Conduire en Russie #3

La conduite sur les routes russes demande beaucoup de concentration. L’état du revêtement n’est pas toujours optimal avec une signalisation disparate et en alphabet cyrillique.

Note : En raison de la tension actuelle entre l'Ukraine et la Russie, il est fortement déconseillé de se rendre en Russie et dans les régions limitrophes.

En théorie, on roule à 110 km/h sur les voies autoroutières (parfois à 130 km/h), à 90 km/h hors agglomération et à 60 km/h en ville. À Moscou, les gigantesques embouteillages sont aussi célèbres que la Place Rouge. Il faut également tenir compte de certains péages, notamment du côté de Saint-Pétersbourg et de Moscou.

Certains conducteurs et piétons locaux ont tendance à se montrer très nerveux et téméraires, voire carrément imprudents ou suicidaires. Dès lors, une dashcam (caméra embarquée) n’est pas un luxe, notamment s’il faut prouver sa bonne foi. Cependant, la majorité des conducteurs se montre prudente. Attention : on évite les légères touchettes en manœuvrant sous peine d’esclandre. De plus, le stationnement est plus sûr (pour le véhicule et les bagages) sur un parking surveillé. Enfin, il faut aussi compter sur de nombreux contrôles policiers. Dès lors, il est important d’être sobre (tolérance 0 pour la conduite sous influence) et d’être en règle avec les papiers du véhicule, les documents douaniers (à garder, car indispensables pour sortir de Russie), son passeport, son visa ou sa FIFA fan card ID et de souscrire une assurance R.C. (OSAGO) pour la couverture sur le territoire russe si on utilise son propre véhicule (sauf en cas de couverture indiquée sur la carte verte) ainsi qu’une assurance voyage, fortement recommandée.

En venant de Belgique, on entre dans le territoire russe via la Pologne, la Lituanie, la Lettonie ou l’Estonie (voire la Finlande), mais pas pour le moment par le Belarus ou l'Ukraine (risque de refoulement à l’entrée du territoire russe). Il faut tenir compte du temps nécessaire à la frontière avec les formalités et contrôles douaniers. Il est important de bien remplir tous les documents et les déclarations qui serviront aussi à la sortie du territoire. Si le fonctionnaire semble solliciter une « incitation administrative » en dehors des frais légaux pour ces démarches, on peut s’y plier mais discrètement car cela reste de la corruption et c’est normalement interdit. Le permis de conduire belge est reconnu en Russie, mais il reste conseillé de se procurer un permis de conduire international. Pour toute question, renseignez-vous auprès des services consulaires de la Russie : www.belgium.mid.ru ou 02-374-34-00 (Bruxelles) - 03-827-04-64 (Anvers). Par ailleurs, il est conseillé de s’enregistrer avant le départ sur le site du SPF Affaires étrangères de Belgique.

Essais

Nos essais

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.