Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Marché SUV / SUV : 2 ou 4 roues motrices, comment choisir ?

Au moment d’envisager l’achat d’un SUV, vous serez indéniablement confronté à «la» question: 2 ou 4 roues motrices? Nous avons recensé les avantages et inconvénients de chacun des systèmes pour vous aider à choisir.

Sommaire :

Pour tenter de vous éclairer dans le choix d’une transmission à 2 ou 4 roues motrices, remontons d’abord à l’origine du «SUV». L’acronyme Sport Utility Vehicle fait référence à un dérivé de véhicule tout terrain amputé d’une partie de ses capacités de franchissement au profit des aptitudes sur la route. Concrètement, le SUV possède les qualités routières d’une berline traditionnelle, mais conserve une garde au sol élevée, davantage pour le confort (on y entre et on en descend plus facilement) que pour sortir des sentiers battus. D’ailleurs, la majorité des acheteurs de SUV roulent essentiellement sur la route plutôt que dans la gadoue… Il n’empêche, la plupart des SUV vendus en Belgique donnent le choix, en tout cas pour certaines versions d’entre eux, entre 2 et 4 roues motrices. Dès lors, comment se décider ?

4x4 = COÛTS SUPPLÉMENTAIRES

La transmission intégrale requiert avant tout un investissement supplémentaire: entre 1.500 et 4.000 € selon le système. Souvent, elle est réservée aux moteurs les plus performants et donc plus onéreux. A cela s’ajoute une consommation supérieure du fait des contraintes mécaniques des pièces en mouvement plus nombreuses et du léger surpoids induit. Comptez entre 0,5 et 1,0 l/100 km de plus. Ce qui porte les rejets de CO2 à la hausse et, par conséquent, la charge fiscale aussi: taxe de mise en circulation, taxe de roulage annuelle, écomalus en Régions wallonne et de Bruxelles-Capitale, taux de déductibilité pour les sociétés, etc. Le tout, cumulé, peut représenter un coût non négligeable. 

4x4 = MOTRICITÉ

Certains ont toutes les raisons d’investir dans une transmission intégrale. Cas le plus explicite: la route enneigée, où la répartition du couple entre les 4 roues permet de repousser la limite d’adhérence des pneumatiques et, donc, de retarder le patinage. Raison pour laquelle les SUV à transmission intégrale, à condition d’être équipés de pneus hiver le cas échéant, sont dispensés de chaînes pour franchir un col enneigé. L’ascension s’en trouve d’autant plus sûre. On peut toujours envisager les chaînes dans les cas les plus extrêmes, mais alors, il convient d’en équiper les 4 roues. Sinon, on crée une différence de régime de rotation entre les trains avant et arrière, ce qui provoque des échauffements pouvant être destructeurs pour les organes de transmission, avec des frais de réparation colossaux à la clef. C’est pour cette même raison qu’il convient de changer les 4 pneumatiques au même rythme sur un véhicule 4x4, d’où encore des frais supplémentaires, tandis qu’une voiture à 2 roues motrices permet de permuter les trains de pneus.

4x4 = STABILITÉ

En plus d’augmenter la motricité, la transmission intégrale améliore la stabilité du véhicule. Ce qui renforce le sentiment de sécurité par mauvais temps et rend plus confortables les opérations de remorquage (remorques, caravanes). Les charges qui peuvent être tractées sont également supérieures.

Les 4x4 les plus évolués améliorent aussi la dynamique de roulage en modifiant en continu la distribution du couple à chaque roue. On peut ainsi favoriser la répartition du couple vers l’arrière pour donner un effet de propulsion. Mieux: les différentiels arrière à vecteur de couple envoient davantage de couple à la roue extérieure au virage en vue de créer un moment de lacet qui facilite l’inscription en courbe. Un artifice facturé quelque 2.000 €.

Attention, toutefois: la transmission 4x4 n’améliore pas la tenue de route en courbe. Les organes de transmission plus nombreux augmentent la masse du véhicule (entre 75 et 100 kg), d’autant plus pénalisante qu’il s’agit d’une masse partiellement non suspendue. Le pneumatique doit supporter des contraintes supplémentaires, ce qui fait qu’il sature plus rapidement en charge latérale. Pas d’excès de confiance, donc…

4x4 = CE QU'ON PENSE, A TORT

Un 4x4 vous dispense de pneus hiver: FAUX! La transmission intégrale ne sera d’aucune aide si les pneumatiques sont en mauvais état ou inadaptés. L’efficacité d’un pneu hiver est mesurable à partir de 7°C. Certes, cela représente un investissement de départ, mais pendant ce temps, vous n’usez pas vos pneus «été». Quand on sait que la surface de contact d’un pneu au sol représente l’équivalent d’une carte postale, votre vie repose sur 4 enveloppes. Il faudrait donc être timbré pour vouloir faire des économies sur les pneumatiques… Notez que la transmission intégrale ne peut rien non plus contre l’aquaplaning, c’est la capacité qu’ont les pneus à évacuer l’eau qui évitera de se retrouver dans une situation périlleuse. Et dans la gadoue, les sculptures de vos pneus routiers seront saturées après quelques tours de roues. Quatre roues motrices ou non, vous resterez planté. A bon entendeur…

CONCLUSION : 4x4 OU 4x2 ?

Si c’est pour le look, la position d’assise en hauteur, une meilleure visibilité sur la route, l’accès à bord aisé, le (dé)chargement du coffre facilité, un SUV à 2 roues motrices suffit amplement. Notez qu’un monospace fait mieux en habitabilité et modularité, mais dans un style moins «tendance». Mais si vous sortez régulièrement des sentiers battus, ou si vous vivez dans une région où la météo est capricieuse, ou si vous partez chaque année une fois ou plus aux sports d’hiver, que vous ayez besoin de tracter des charges importantes ou simplement d’être mobile quelles que soient les conditions météo ou presque, la transmission intégrale peut s’avérer un choix judicieux.

  • Motricité et stabilité améliorées
  • Sentiment de sécurité renforcé par mauvais temps
  • Polyvalence accrue
  • Usure des pneumatiques plus régulière
  • Pas besoin de chaînes au sport d’hiver
  • Surcoût à l’achat (prix?)
  • Coût supérieur à la maintenance
  • Consommation en (légère) hausse
  • Changement des 4 pneumatiques obligatoire
  • Le 4x4 n’améliore pas la tenue de route en courbe

Rédigé par le

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.