Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

cote occasion

Obtenez dès maintenant et gratuitement la valeur d'une voiture d'occasion

estimer

Innovation / Batterie sodium-ion : pour se libérer du cobalt et du lithium

Plusieurs entreprises s’apprêtent à lancer à une nouvelle technologie de batterie, au sodium-ion. Cette solution permet de recharger plus rapidement. Elle n’utilise ni cobalt, ni lithium.

Sommaire :

La batterie sodium-ion serait arrivée à un niveau de maîtrise technologique suffisant pour être lancée dans le grand bain de l’industrie automobile. Tiamat, une société française, va d’ailleurs lancer sa ligne de production en 2020. Cette solution utilise le sodium bien plus abondant sur Terre que le lithium. Le métal peut être isolé par électrolyse du chlorure de sodium (soude caustique). Dans ce type de batterie, pas de cobalt. L’anode et la cathode sont en aluminium, recouvert de sodium enrichi côté cathode et de carbone dur côté anode. Un autre argument pour la batterie sodium-ion est son caractère durable avec une garantie de garder 80 % de sa capacité après plus de 5000 cycles.

Quels (dés)avantages ?

Ce type de batterie est plus sûr. En outre, cette technologie permet de recharger plus rapidement, car cette batterie est jusqu’à 5 fois plus puissante par unité de masse (2 à 5 kW/kg). Malheureusement, sa capacité de stockage est moins importante que celle des batteries lithium-ion. Toutefois, si le « plein » d’électricité ne prend que 5 minutes, une autonomie de 250 km est-elle encore problématique ? C’est un challenge important pour cette solution, qui peut encore être améliorée. À l’heure actuelle, il reste illusoire d’utiliser le sodium-ion pour une voiture 100 % électrique. Par contre, elle aurait déjà sa place dans les modèles hybrides et dans des scooters électriques, mais aussi plus généralement pour remplacer les batteries au plomb.

Photos : CNRS

Rédigé par le

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.