Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Passer à une voiture plus écologique? Découvrez quel modèle est fait pour vous  >>

Passer à une voiture plus écologique? Découvrez quel modèle est fait pour vous >>

C'est parti

Industrie et économie / L’Europe des batteries : le grand réveil

Si c’est actuellement l’Asie qui détient le monopole de la production des batteries, les choses pourraient peut-être changer rapidement. Car l’Europe s’organise. Les déclarations dans ce sens se sont en effet multipliées ces derniers jours.

La Chine et les autres pays asiatiques (la Corée ou le Japon notamment) ne dicteront pas leur loi sur le marché des batteries pour les voitures électriques : voilà en substance le message passé par la Commission européenne réunie en séance avec pas moins de 10 ministres et plusieurs grandes entreprises et constructeurs actifs dans ce secteur (Solvay, Total, Northvolt, BMW, Volkswagen, etc.)

Airbus des batteries

Pour rappel, l’idée européenne est de créer une sorte d’Airbus des batteries, une organisation au sein de laquelle la France et l’Allemagne sont manifestement appelées à jouer des rôles de leaders. Au terme de la dernière édition du Conseil économique et financier franco-allemand le 19 septembre dernier, il a été dit que la première pierre de cet édifice serait posée dès la fin de cette année avec la construction d'une usine-pilote de fabrication de batteries pour voitures électriques. Elle sera située en Nouvelle-Aquitaine. Dès 2022, le site de production sera inauguré et il sera suivi par l’ouverture d’une seconde unité, située, elle, en Allemagne dès 2024.

Constructeurs actifs

Les constructeurs européens revendiquent par ailleurs leur place au sein de cette nouvelle structure. Renault s’est ainsi dit prêt à collaborer à condition qu’un plan économique qui tient la route soit prêt, a notamment expliqué Jean-Dominique Senard, président de Renault. Pour sa part, Volkswagen avance progressivement sur le sujet. Il a lancé le 23 septembre dernier la production de cellules dans l’usine de Salzgitter, en Basse-Saxe. L’objectif : faire tourner à plein régime une méga-usine dès 2023 ou 2024 en collaboration avec le suédois Northvolt.

Optimisme dans les prévisions

Les prévisions de ventes pour les voitures électriques sont aussi encourageantes même si elles restent encore limitées aujourd’hui. Elles devraient ainsi être multipliées par 6 d’ici 2025, avec un objectif tournant autour des 4 millions d’unités selon la Commission européenne. Bref, l’indépendance de l’Europe question batteries est en marche…

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.