Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

Estimer

Environnement / Volkswagen soutien la transition durable d’une île grecque

Dans sa volonté de devenir 100 % durable, l’île grecque d’Astypalea collabore avec le groupe Volkswagen pour sa mobilité verte.

Sommaire :

Le groupe Volkswagen va contribuer au projet de durabilité de l’île grecque lui fournissant des véhicules électriques – y compris pour les services de police – afin de soutenir sa volonté de devenir une île « intelligente et durable ». L’objectif étant d’étudier l’évolution des mentalités par rapport à la transition énergétique et l’e-mobilité.

Pour Herbert Diess, CEO du groupe Volkswagen, « Astypalea sera un laboratoire du futur pour la décarbonisation en Europe. Nous étudierons en temps réel ce qui motive les gens à passer à l'e-mobilité et quelles sont les incitations nécessaires pour passer à un mode de vie durable. […] Astypalea peut devenir le modèle d'une transformation rapide, favorisée par l'étroite collaboration entre les gouvernements et les entreprises ».

Volkswagen ID.3, ID.4 et Seat MÓ eScooter

La contribution du groupe Volkswagen à ce projet consistera en la fourniturede 3 véhicules 100 % électriques, la VW ID.3 et le SUV VW ID.4 ainsi que le Seat MÓ eScooter. Une autre facette de l’implication de Volkswagen passera par l’implémentation d’un service de partage de voitures, 0 émission également, et d’un service de covoiturage, sans oublier les infrastructures de recharge afin de proposer une offre à 360 degrés en termes de mobilité durable.

Électricité verte

Bien entendu, pour assurer la durabilité de l’exploitation de ces véhicules électriques, le gouvernement grec va lancer un programme de production d’énergie renouvelable. Ce qui se fera en 2 phases :

  • D'ici 2023, un nouveau parc solaire fournira environ 3 mégawatts d'énergie verte, couvrant ainsi 100 % de l'énergie nécessaire à la recharge des véhicules électriques et plus de 50 % de la demande énergétique globale de l'île.
  • D'ici 2026, le nouveau système énergétique sera étendu à plus de 80 % de la demande totale d'énergie. En outre, un système de stockage par batterie permettra d'équilibrer le réseau et de tirer pleinement parti du parc solaire.

Ces mesures auront pour effet de réduire les émissions de CO2 de manière significative et de diminuer les coûts énergétiques de 25 % au moins sachant qu’actuellement l’île d’Astypalea produit son énergie via des générateurs au Diesel.

Suivi universitaire

Ce projet ayant valeur d’expérience pilote, il bénéficiera d’un suivi universitaire par l’Université de Strathclyde en Écosse en collaboration avec l’Université de Aegean en Grêce. L’étude se concentrera la population de l’île et l’évolution de ses comportements au gré de la transition énergétique de l’île.

Une série d'enquêtes examinera les opinions générales sur l'e-mobilité et la volonté de passer à un véhicule électrique, ce qui permettra de mieux comprendre les principaux leviers et obstacles de la transformation. Les résultats finaux de l'étude seront rendus publics et pourront contribuer à accélérer le passage à l'e-mobilité dans d'autres régions.

Projet pertinent ?

Si l’on peut se réjouir qu’un groupe automobile soit partie prenante d’un tel projet de transition vers l’e-mobilité et une gestion durable de l’énergie, il faut toutefois relativiser sachant qu’il s’agit aussi et peut-être avant tout d’une belle opération marketing pour le groupe Volkswagen qui reste sous le feu du Dieselgate d’une part, et a affirmé son rejet de toute solution alternative aux véhicules électriques à batterie en estimant que l’hydrogène n’était pas une solution scientifiquement valide.

L’autre réserve tient au fait que la tenue de ce projet sur une île grecque fausse un peu la donne quant à la viabilité d’un tel système partout dans le monde, étant entendu qu’une île méditerranéenne est davantage propice à la production d’électricité verte, qu’elle soit d’origine éolienne ou solaire.

Web Editor

NEWSLETTER

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.