Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Environnement / La pollution du CNG et du LPG : plus propres ?

Les solutions alternatives aux carburants traditionnels existent telles que le LPG ou plus récemment le gaz naturel. Mais quel est leur degré de pollution ?

Sommaire :

Parmi les solutions alternatives en matière de carburants, il n’y a pas que l’électrique. En effet, le LPG ou GPL (pour Gaz de Pétrole Liquéfié) est un mélange de butane et de propane issu de la distillation du pétrole. Il n’est utilisé que sur les moteurs à essence car il a besoin d’un étincelle pour brûler. Un des avantage du LPG tient dans la faible pollution engendrée. Il produit en effet globalement moins de NOx (oxydes d'azote), de CO (monoxyde de carbone) et de HC (hydrocarbures imbrûlés) que l'essence ou que le Diesel tandis qu’il ne contient ni plomb, ni benzène et pratiquement pas de soufre. Quant aux particules, le LPG n'en produit pas. Seule contrepartie : des émissions de CO2 et de méthane plus élevées car les dispositifs LPG consomment plus du fait du moindre pouvoir calorifique du carburant. On parle d’un écart allant jusque 30%.

Le CNG moins polluant

A côté du LPG, il faut aussi épingler la technologie CNG qui revient à utiliser du gaz naturel. Il s’agit ici de méthane qui peut être aussi mélangé à du biogaz issu de la fermentation organique. Le CNG contribue à réduire l’empreinte carbone puisqu’il permet d’abaisser les émissions de CO2 de 10% environ comparativement à un moteur thermique essence – la production de CO2 est estimée à 2 kg pour 1m3 de gaz et à 2,7 kg pour 1 litre de Diesel. Et ce n’est pas tout : rendant le fonctionnement du moteur plus silencieux, le CNG dont la combustion est plus complète et qui ne contient pratiquement pas de soufre permet aussi de réduire les rejets polluants. Plusieurs études montrent en effet une réduction de 99% des particules, de 50 à 60% des oxydes d’azote (NOx) et de 80% des oxydes de soufre. C’est ce qui explique que les transports publics y viennent de plus en plus massivement (bus notamment).

Retrouvez notre dossier complet:

Rédigé par le

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.