Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

Estimer

Environnement / Les Allemands ne veulent pas (encore) l’interdiction des moteurs à combustion interne

Selon un sondage réalisé auprès de la population allemande, nos voisins germaniques ne sont pas encore prêts à abandonner leur moteur à combustion interne, malgré la volonté politique d’une interdiction d’ici 2030.

Sommaire :

Le Royaume-Uni prévoit d’interdire les nouvelles voitures équipées uniquement d’un moteur à combustion interne d’ici 2035, les Pays-Bas et le Danemark d’ici 2030 et la Norvège, qui est déjà bien plus avancée en matière d’électrification, veut même mettre fin aux moteurs « traditionnels » dès 2025. Notre pays a également déjà demandé à l’Europe un délai clair, tandis que la même discussion est en cours en Allemagne. Le ministre des Transports Andreas Scheuer (CSU) veut introduire l’interdiction d’ici 2035, mais 2030 est également possible pour Die Grünen (Verts) en Allemagne.

Enquête auprès des Allemands

Selon un sondage réalisé par Civey pour le média Tagesspiegel, la population allemande n’est toutefois pas d’accord : 55% des personnes interrogées (sur un total de 2502 citoyens) affirment qu’il ne devrait même pas y avoir d’interdiction. Seuls 22 % sont d’accord avec une interdiction des moteurs à combustion interne à partir de 2030. Ils le sont toutefois à 55 % parmi les partisans des Verts.

Les carburants synthétiques comme alternative ?

La seule façon pour les politiciens allemands de conserver les voitures à moteur à combustion interne est qu’elles soient alimentées par des carburants synthétiques. Le problème est que ces combustibles ne sont pas encore suffisamment développés pour être produits à grande échelle. Le ministre Scheuer plaide en faveur de mesures de soutien au développement de ces carburants, ce que fait également Porsche. Greenpeace, entre autres, s’oppose à cette technologie, soulignant le rendement énergétique bien inférieur des carburants synthétiques par rapport aux voitures électriques.

Twitter: @yeelenm / Instagram: @yeelenm

NEWSLETTER

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.