Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

Estimer

Partner Content / SKODA ENYAQ iV : Concentré d’héritage

L’arrivée de l’ENYAQ iV, premier SUV électrique chez SKODA, est le produit d’une expérience longue de plus d’un siècle dans l’électrification des véhicules. Un patient apprentissage qui débouche aujourd’hui sur une maîtrise totale de la technologie, qui garantit un niveau de prestations élevé et qui contraste nettement avec les idées reçues perdurant autour de la voiture électrique.

2021 Skoda Enyaq iV

La technologie électrique, ça ne s’improvise pas: celle-ci nécessite un long apprentissage. Et en la matière, celle de SKODA s’étale sur plus d’un siècle. Il est en effet judicieux de rappeler à la conscience collective que le premier véhicule électrique de la marque remonte à 1908. C’était un hybride produit dans l’usine pragoise de Vaclav Laurin et Vaclav Klement. Il utilisait un moteur à essence de 4,5 litres pour activer une dynamo destinée à alimenter en électricité deux moteurs implantés à hauteur de chaque roue arrière.

Déjà à cette époque, les fondateurs de SKODA avaient la conviction indicible du potentiel de ce mode de propulsion. Une certitude qui trouva d’ailleurs un nouvel écho au cours des années 1930 où les problèmes d’approvisionnement en pétrole amenèrent SKODA à développer des camions électriques dotés au choix de batteries de 16 ou 28 kWh. Ceux-ci servaient à livrer la fameuse bière locale – la Pilsner – dans les bars et brasseries de la ville. L’expérience, qui a été couronnée de succès, a duré plusieurs années, mettant en avant le côté visionnaire de la marque qui fournissait avant l’heure des véhicules électriques pour les livraisons de proximité.

Vaclac Laurin & Vaclac Klement - Skoda

Cette expertise électrique a été continuellement entretenue et affinée au fil des générations d’ingénieurs qui se sont succédées dans les bureaux d’étude de Mlada Boleslav avec, à la clé, quelques autres réalisations bien senties. On pense à la voiture-jouet électrique pour enfants, la Puck (1941), mais aussi à la compacte Favorit E et sa version pick-up (1991), capables d’atteindre une vitesse de 80 km pour une autonomie de 80 km. Il en sera produit un total de 1.100 exemplaires. Un record pour l’époque!

SKODA a toujours marqué son intention de concevoir une gamme entière de voitures électriques: en 2011 avec l’OCTAVIA Green E Line, en 2017 avec l’étude Vision E, qui conceptualisait la vision d’un SUV 100% électrique ou encore en 2019 avec la citadine CITIGO iV, qui se positionnait comme l’une des voitures électriques les plus accessibles du marché. Aujourd’hui, le SUV ENYAQ iV s’impose comme la valorisation de ces longues recherches technologiques et comme un aboutissement qui répond parfaitement aux besoins de notre époque.

Fausses idées

On l’aura compris: la voiture électrique n’est pas née de la dernière pluie, particulièrement chez SKODA. Elle est le fruit de longues recherches pour opérer les meilleurs choix technologiques. Cela dit, aussi solides puissent être les acquis, quelques idées reçues perdurent quant à la voiture électrique, à ses capacités, à son aboutissement. C’est ce que démontrent plusieurs enquêtes dont celle menée par Listen Research & Intelligence. On peut y lire que les freins principaux à la voiture électrique sont le fait qu’elles sont trop chères, que l’autonomie est limitée, que la recharge est complexe à gérer, qu’il y a un manque notoire de bornes de recharge et que le temps d’attente pour ladite recharge est trop long. Ou encore que les véhicules électriques sont trop peu performants, que le réseau électrique belge n’est pas fiable, voire même que les véhicules électriques émettent davantage de particules fines polluantes que leurs homologues à essence ou Diesel.

Voilà des considérations pour le moins étonnantes que le nouveau SKODA ENYAQ iV met en pièce à la simple lecture de sa fiche technique. Trop chers les véhicules électriques? Pour un «plein», comptez pour l’ENYAQ iV de 18 à 24 € (fonction de la batterie et prix moyen de 0,25 c/kWh); c’est de 3 à 4 fois moins cher que pour un véhicule à essence ou Diesel équivalent. Et comptez en outre sur des coûts d’entretien nettement réduits face aux voitures thermiques traditionnelles.

2021 Skoda Enyaq iV

L’autonomie est limitée? L’ENYAQ iV garantit entre 413 et 520 km selon la batterie sélectionnée (62 ou 82 kWh). La recharge est complexe à gérer? L’ENYAQ iV dispose d’interfaces embarquées et mobiles totalement connectées qui permettent de localiser en quelques secondes les stations de recharge à proximité et leur rapidité pour faire le meilleur choix. Le territoire manque de bornes de recharge? Grâce à EDI (Electric By D’Ieteren), chaque utilisateur peutbénéficier gratuitement d’un audit de son installation électrique ainsi que du placement à peu de frais d’une borne sécurisée et rapide à domicile. Le temps de recharge est désespérément long? Pour l’ENYAQ iV doté de la fonction de recharge rapide, comptez 35 minutes pour faire le plein à 80%. Mauvaises, les performances des voitures électriques? Avec un 0-100 km/h en 8,6 s, l’ENYAQ iV 80 signe le chrono d’une petite GTI. Les voitures électriques émettent plus de particules fines? Au contraire: il n’y en a pas à l’échappement puisqu’il n’y a pas de moteur thermique tandis que les freins «physiques» sont nettement moins sollicités grâce à la régénération en phase de décélération.

Oui, les idées reçues ont la vie dure. Mais progressivement, il va bien falloir voir la réalité en face. La voiture électrique est aboutie. Et convaincante. Non seulement pour ses évidentes vertus écologiques nécessaires à la survie de notre planète, mais aussi parce qu’elle est synonyme de plaisir sur la route – où elle fait valoir ses performances et son silence – comme à l’utilisation, du fait d’une polyvalence qui n’a rien à envier aux automobiles traditionnelles. Ces vues de l’esprit utopiques contrastent d’autant plus avec les intentions d’achat manifestées à l’égard des voitures électriques et qui sont croissantes chaque année. Dès lors, avec son expérience de plus d’un siècle autour de l’électrification des véhicules, SKODA sait parfaitement où elle pose les roues de son nouveau SUV ENYAQ iV: sur la route du futur. Une voie qui, du reste, est beaucoup plus facile à emprunter qu’on ne le croit.

 

 

 

 

 

 

NEWSLETTER

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.