Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Ma nouvelle voiture au meilleur prix. Découvrez toutes les remises du moment sur Autopromos.

Ma nouvelle voiture au meilleur prix. Découvrez toutes les remises du moment sur Autopromos.

J'en profite

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Mercedes S Cabriolet : un peu plus près des étoiles

Près de deux ans après son lancement, le Mercedes S Coupé tombe le haut pour donner naissance à la première S cabriolet qui compte 4 places. Un écrin !

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Le Concept

Depuis 1971 Mercedes n’a pas produit de tout grand cabriolet à 4 places dérivés de sa berline la plus luxueuse. Première du nom – car la W111 280 SE Cabriolet n’était pas officiellement appelée Classe S –, ce nouveau cabriolet est basé sur le coupé S. Constituant la sixième version du vaisseau amiral de Mercedes, elle est bien évidemment remplie du meilleur de la technologie que Daimler peut offrir. À la fois plus chère et plus luxueuse que la BMW Série 6, elle peut presque paraître accessible comparée aux propositions de Rolls-Royce et Bentley. Car cette S cabriolet coûte quelques 150.000 € en version d’accès, ce qui ne lui laisse pas beaucoup de concurrence.

  • Confort de roulement
  • Moteurs bien balancés et vigoureux
  • Insonorisation aux bruits ambiants
  • AIRCAP et AIRSCARF en option
  • Poids important
  • Espace de coffre fortement réduit

Ce qui change

Le cabriolet S reprend au Coupé que la partie avant. Afin de réduire le poids, le plancher arrière est en aluminium et la paroi située dernière la banquette arrière est composée d’un ensemble d’aluminium et de magnésium. Bien qu’il ne puisse pas être qualifiée de poids plume, à 2115 kg, le cabriolet pèse encore 100 kg de plus que le coupé, ce qui s’explique par les renforts nécessaires à la rigidification de la caisse. Il sera par ailleurs difficile de tomber malade, même capote ouverte en plein hiver puisque Mercedes propose le système Aircap (en option) qui évite les courants d'air, les sièges et les accoudoirs sont chauffants ainsi que le système Airscarf (aussi en option) qui souffle de l’air chaud dans les nuques. Mercedes a également développé une climatisation intelligente qui est capable de réguler la température grâce à une dizaine de capteurs dissimulés capote ouverte ou fermée.

L’engin reprend évidemment les motorisations du Coupé ainsi que sa boîte de vitesse à 9 rapports qui équipe la plupart des versions. Sauf les AMG qui ont toujours droit à la MCT à 7 rapports dont le convertisseur de couple a été remplacé par un embrayage multidisques. Sauf qu’elle ne retient que le meilleur : le 500 V8 de 455 ch, le 63 AMG de 585 ch et, plus tard, le S65 AMG fort des 630 ch de son V12.

Point d’orgue de ce modèle évidemment : la capote. Elle est disponible en quatre couleurs (noir, bleu foncé, beige ou rouge foncé), la capote électrique se commande via un bouton situé sur la console centrale ou depuis la télécommande de la voiture. Elle peut être ouverte et fermée en 20 secondes jusqu'à une vitesse de 60 km/h.

Comment ça roule ?

Commun à toutes les Classe-S, c’est le 8 cylindres 4,7 litres se cache dernière la dénomination S500. Assisté de deux turbocompresseurs, il produit 455 ch et 700 Nm. Il propulse ce gros cabriolet jusqu'à 100 km/h en seulement 4,6 secondes. Exemple de souplesse, il est associé à la nouvelle boite automatique à 9 rapports. Bien qu’il ne s’agisse que de la version d’entrée de gamme et qu’elle n’ait pas de prétentions sportives, son V8 se réveille tout de même à l’action du pied droit. Sur les routes sinueuses, le S Cabriolet s’est révélé bien plus agile que sa taille ne le laissait imaginer. C’est notamment dû à la direction adaptative ultraprécise et qui permet de placer le véhicule à sa guise. Adaptatives, les suspensions à air sont forcément plus axées sur le confort que sur la sportivité. La S 63 AMG verse, elle, davantage dans le genre muscle car, mais avec ceci de spécifique : elle ne craint pas pour autant les courbes et lacets desquels elle se joue avec facilité. Une main de fer dans un gant de velours. Ici, le V8 de 5,5 litres produit 585 ch, transmis aux 4 roues (4Matic) et il propulse le cabriolet jusqu'à 100 km/h en 3,9 s.

Budget/équipement

Exclusive, la nouvelle Classe-S Cabriolet s’affiche à 144.232€. Pour cette somme coquette, le système AIRCAP ainsi que le chauffage de nuque AIRSCARF sont… en option ! Heureusement, la suspension Airmatic, l’intérieur en cuir, les sièges électriques et la navigation font partie de la dotation de base. Le cabriolet reprend également toutes les assistances et technologies de sécurité active de la S berline. En Belgique, seul la version AMG 63 4Matic est commercialisée à un peu plus de 193.000 €.

Les concurrentes

Dans le marché des gros cabriolets 4-places, la Classe-S Cabriolet se retrouve un peu à jouer dans propre ligue. Plus chère que la BMW Série 6 Cabriolet, elle est également moins chère que la Rolls-Royce Dawn. La version AMG 63 4Matic se rapproche du prix de la version de « base » de la Bentley Continental GT V8 S Convertible tout en étant plus puissante et plus rapide.

Notre verdict

Décoiffé, le Coupé S choie véritablement ses occupants dans cette version cabriolet. Tout en effet y a été pensé avec soin pour ses riches clients qui en redemanderont certainement vu le niveau d’excellence atteint. Reste à s’accommoder d’un prix supérieur de 15.000 € par rapport au coupé. Mais il y a fort à parier que ce genre de « détails » ne freinera pas les amateurs… Mais quel écrin !