Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Honda CR-V 1.6 i-DTEC

Lancé en début d'année, le nouveau CR-V embarque maintenant le récent petit Diesel 1.6 i-DTEC. Ce moteur n'entraîne que les roues avant du modèle, mais devrait faire décoller sa carrière. Découverte.

Prix
NC
  • Avis Rédaction 14.00/20

Sommaire :

Depuis 2000, les CR-V destinés au marché européen sont produits dans l'usine Honda de Swindon, en Grande-Bretagne. Le modèle en est aujourd'hui à sa 4e génération et il est pour la première fois (en Europe du moins) disponible en version traction. Celle-ci est baptisée City Runner. Comme si le fait de perdre la motricité de ses roues arrière était en soi un laissez-passer pour circuler au coeur de la cité... Passons sur l'essence de cette appellation marketing, qui est réservée au 2.0 à essence et au nouveau 1.6 i-DTEC. Ce nouveau petit Diesel a été spécialement développé pour le marché européen. Techniquement, la version 1.6 i-DTEC partage bien entendu ses dessous avec les autres CRV, mais elle est privée de transmission intégrale, donc proposée uniquement en traction. C'est de toute façon celle que le public veut: la grande majorité des SUV compacts vendus en Belgique est constituée de versions 4x2 animées par un petit moteur Diesel.

La mécanique : 135/160

Le petit 1.6 i-DTEC est à la hauteur des attentes. Il anime vaillamment ce SUV familial et se montre réactif à tous les régimes. Certes, il gronde un peu fort lorsqu'il est fortement sollicité, mais il compense cette relative rugosité par une sobriété de premier plan. Et si ce petit Diesel est privé de transmission automatique, il peut compter sur une boîte manuelle bien étagée et dotée d'un levier offrant un agrément de tout premier plan.

La tenue de route : 107/160

Cette version 1.6 i-DTEC se distingue par des réglages de châssis dynamisés. Ce qui, ajouté à un allégement de 112 kg par rapport à la version 2.2 litres, assure un comportement particulièrement équilibré et efficace, d'autant que les mouvements de caisse sont bien contenus. On regrette toutefois que la transmission intégrale soit ici indisponible. Quant à la direction, elle est globalement agréable, mais manque un peu de précision autour du point milieu.

La sécurité : 112/200

Le CR-V a obtenu 5 étoiles aux crash-tests de l'organisme Euro-NCAP. Cette version 1.6 i-DTEC dispose de l'habituelle batterie d'airbags, mais n'a pas droit au régulateur de vitesse actif ni aux dernières aides à la conduite en matière de prévention d'accident, comme l'avertisseur de sortie involontaire de voie, les surveillants d'angles morts ou le freinage automatique anticollision à basse vitesse.

Le confort : 150/200

Avec des réglages de châssis raffermis, le CR-V 1.6 i-DTEC ne filtre pas parfaitement les petites irrégularités du revêtement. Le bilan est heureusement plus brillant sur les grosses déformations. Et si les sièges sont assez fermes, l'habitabilité à l'arrière est particulièrement généreuse, et donc conforme à la vocation familiale de l'engin. L'insonorisation générale est convaincante, mais le moteur gronde un peu trop sous forte accélération.

Le sens pratique : 110/160

Les portes s'ouvrent largement et dégagent un bel accès à l'habitacle. Parmi les astuces fonctionnelles, on apprécie surtout les assises et dossiers de banquette qui se rabattent d'un simple geste. Très pratique! Les espaces de rangement sont présents en nombre suffisant et l'équipement de série est complet. Mais les options sont limitées et le 1.6 i-DTEC est privé de certaines gâteries, comme les sièges chauffants, le cuir ou le toit panoramique.

Le budget : 80/120

Affiché au prix d'un Toyota Rav4, le CR-V reste un brin plus cher que ses rivaux coréens (Hyundai ix35 et Kia Sportage) ou que le Mazda CX-5. Mais il est fiscalement plus intéressant, grâce à son nouveau petit Diesel très sobre. Et si Honda ne propose pas de programme de garanties aussi étendu que chez Hyundai, Kia ou Toyota, la bonne finition du CR-V et l'image de fiabilité de la marque devraient lui assurer une honnête valeur de revente.

Conclusion : 694/1000

Comme beaucoup de modèles Honda, le CR-V est un véhicule réussi et injustement méconnu. Le «gros» 2.2 i-DTEC, fiscalement pénalisé chez nous, ne l'a pas aidé à sortir de l'anonymat. Avec ce nouveau petit 1.6 i-DTEC, le CR-V est mieux adapté que jamais à notre marché. D'autant que ce moteur offre un bel agrément. On apprécie particulièrement son élasticité, de même que sa sobriété. Par contre, on regrette qu'il soit privé de transmission intégrale. Les détracteurs du genre diront qu'un SUV traction n'est finalement qu'un break rehaussé, en moins dynamique, moins sobre et plus cher. Ils n'auront certes pas tort... Sauf que, dans le cas du CR-V, la concurrence interne ne peut rivaliser: le break Accord n'a pour l'heure pas droit au nouveau seize-cents et coûte donc plus cher, tant à l'achat qu'à l'usage. Ce CR-V 1.6 i-DTEC a donc de quoi séduire. Et si l'appellation «City Runner» semble être un leurre, il faut bien avouer qu'à défaut de supprimer les bouchons en ville, un véhicule surélevé nous permet au moins de les survoler du regard. Une illusion d'évasion qui peut déjà apaiser les nerfs de l'automobiliste urbain...

L'essai complet est disponible dans votre Moniteur Automobile 1564 du 11 décembre 2013.

  • Petit moteur élastique et vaillant
  • Agrément de la commande de boîte
  • Consommation très limitée
  • Châssis équilibré, comportement efficace
  • Coffre très vaste
  • Habitabilité généreuse à l'arrière
  • 1.6 i-DTEC indisponible en 4x4...
  • ...et privé de boîte automatique
  • Filtrage de suspension perfectible
  • Moteur sonore en charge
  • Politique d'équipement contraignante
  • Visibilité de trois quarts arrière

Dans cet article : Honda, Honda CR-V

Les concurrentes