Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

SUV DAYS le 11 & 12 mai 2019 - les inscriptions sont ouvertes!

SUV DAYS le 11 & 12 mai 2019 - les inscriptions sont ouvertes!

Je m'inscris >>

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Audi RS 4 Avant : Break de course

Sans renchérir sur la puissance et en réduisant même sa cylindrée, l’Audi RS4 revient plus performante, mais pas moins confortable ni fonctionnelle. Un compromis de haut vol qui fait toujours saliver n’importe quel papa «pilote» sur le papier… Et en vrai, ça donne quoi?

  • Avis Rédaction 15.89/20

Sommaire :

Le blason RS (pour RennSport)– fêtera ses 25 ans cet automne chez Audi. Un jalon important pour la marque, qui vient juste de transformer sa division Quattro GmbH en Audi Sport, pour gérer de manière plus efficace la commercialisation de ses modèles S, RS et R spécifiques et faire fructifier le business des véhicules «haute performance». Car si l’on excepte ses modèles Quattro et surtout Quattro Sport élaborés dans les années 80 comme bases d’homologation à la compétition, Audi ne s’était jamais auparavant vraiment intéressé à la haute performance et pour ses balbutiements concernant un modèle exclusivement de route, il s’était tourné vers Porsche. De cette collaboration était née la RS 2 Avant en 1993. Depuis, cette lignée de breaks sportifs ne s’est jamais vraiment interrompue et Audi a volé de ses propres ailes dans le domaine. Aujourd’hui, la RS 4 Avant ne fait plus que de la gonflette. Elle se doit d’atteindre des objectifs commerciaux et d’être rentable. Le simple stade consistant à faire de l’image est passé depuis longtemps. Un détail d’importance, qui explique certainement son caractère toujours plus rond, allié à des niveaux de confort et de raffinement qui doivent coïncider avec son prix.

  • Performances de (très) haut niveau
  • Polyvalence et sens pratique préservés
  • V6 biturbo docile et furieux à la fois
  • Position de conduite, ergonomie des commandes
  • Présentation, finition sans faille
  • Âme S plutôt que RS
  • Poids toujours pénalisant en usage (très) sportif
  • Consommation difficile à contenir
  • Sans véritable signe distinctif à bord
  • Tarif salé, options nombreuses et (très) chères

Dans cet article : Audi, Audi A4

Rédigé par le